Interview - ''Glisse Libre'', une rencontre entre le surf, le design et le handicap en Bretagne

"La mise à l'eau, c'était un moment magique et émouvant, une vraie réussite", Mégane Murgia

- @oceansurfreport -

Tout est parti d'un livre, un ouvrage écrit par Hervé Magnificat, "Terres des vagues", recueillant une collection d'extraits de journaux de découvreurs, de textes littéraires, parfois inédits ou peu connus, entièrement consacrées aux vagues. "Dans ce livre, une page a retenu mon attention", relève d'Edgar Flauw, designer brestois. "Elle parlait de magazines DIY (Do It Yourself, n.d.l.r) des années 30, avec des images d'engins de glisse assez dingues réalisés en bois. C'est comme ça que j'ai commencé à travailler sur le projet."

Du fictif au réel

"Ce projet, c'est l'idée de fabriquer des engins incongrus et de les tester en conditions réelles, dans l'océan", lance Edgar. Au fil du temps, la connexion entre les différents univers - la glisse, le DIY et la surf thérapie - a opéré. Et c'est le foyer brestois APF France Handicap Kerlivet qui a favorablement répondu qui l'appel à projets lancé par le Ministère de la Culture. Edgar a ainsi rencontré les résidents, qu'il a ensuite accompagné pendant une année lors de séances hebdomadaires notamment réalisées au sein du FabLab de l'Université de Bretagne Occidentale de Brest. Comme dans les plans qui figurent dans le livre d'Hervé Magnificat, le projet embrasse deux axes : la glisse tractée et la glisse dans les vagues. De la modélisation des outils de glisse en argile à la fabrication en passant par le scan 3D, les personnes en situation de handicap ont véritablement été acteurs de leur projet.

Mise en situation

Puis vint le moment de la mise à l'eau. "C'était un moment magique et émouvant, voir ces personnes en situation de handicap qui avaient conçu leurs objets surfer avec, c'était une vraie réussite", commente Mégane Murgia, la réalisatrice de "Glisse Libre" qui a capté les différentes étapes du projet. C'est dans la rade de Brest avec l'aide du Centre Nautique et dans les vagues de Pors-Carn grâce à Rise Up Surf School que les résidents du foyer brestois ont pu tester leurs planches. "Ees objets ont vraiment bien réagi", raconte Edgar.

Un avenir

Et ces outils ne sommeilleront pas dans un garage. "Le but désormais, c'est de réitérer l'expérience". Dès le printemps prochain, les modèles conçus par les résidents du foyer brestois APF France Handicap Kerlivet retourneront à l'eau. Parole de breton.

>> Retrouvez le travail de Mégane Murgia : Site web l Vimeo l Instagram.
>> Retrouvez le travail d'Edgar Flauw : Site Web l Instagram.

        
Mots clés : glisse libre, bretagne, brest, handicap, surf thérapie | Ce contenu a été lu 3931 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
Alerte spoiler : oui ça surfe !
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
La première rentrée de swell depuis le déconfinement ?
Jeu Concours
ROARK
Joue et remporte ton boardshort Chiller ! 4 boardshorts à gagner