Autres - Championnats de France Espoir. Echo beach

- @oceansurfreport -
Championnat de France de Surf 2009 ESPOIR Hossegor, Landes  24 au 28 août Seignosse, Le Penon - Landes (01/09/09) - Voici les réactions des dirirgeants de la Fédération Française de Surf et  de Justine Dupont et de Jules Thomet après  leurs victoires aux championnats de France Espoirs de surf à Seignosse. Justine Dupont championne de France surf ondine espoirs 2009. Justine Dupont : ''voilà mon cadeau pour mes 18 ans !"  Nous dit elle. Elle est resplendissante de joie à la sortie de l'eau et savoure ce premier titre de championne acquis avec autorité lors d'une finale qu'elle a toujours mené. Sa mère est déjà au courant et lui a envoyé un message. Elle aura droit à son premier coup de fil. Justine Dupont, la surfeuse du Lacanau Surf Club était dés le matin, bien concentré malgré sa date anniversaire qui tombait la veille. C'est d'ailleurs sa première pensée au début de l'interview : ''voilà mon cadeau pour mes 18 ans !"  Justine Dupont : ''Je n'ai commencé le surf qu'à l'âge de 11 ans. Cela doit être mon 5ème championnat de France. Même en Guadeloupe, l'an dernier pour les championnats de France, je n'étais pas finaliste. J'avais trop de pression. Aujourd'hui, j'arrive à beaucoup mieux gérer mon stress, à penser positif." Justine Dupont se lâche et ça ne fait que commencer... Qu'est-ce qui a changé alors ?:  Justine Dupont '': Je m'entraîne au Pôle France avec Philippe Malvaux et puis avec Gilles Darqué dans le team Rip Curl et cela commence à payé, je pense. Et puis j'ai eu mon bac en juin ! La confrontation avec Pauline Ado ? Justine Dupont : ''Pauline est une excellente surfeuse. Je l'ai rarement battu. Par exemple, c'est elle qui me bat au Lacanau Pro. Là, je suis vraiment heureuse d'avoir gagné." Ton avenir ? "Justine Dupont : " Je vais faire des études de STAPS à Bordeaux. Pour l'instant, je vais essayer les WQS. C'est une autre paire de manche ! Je pars au Brésil pour un 5 étoiles avec Canelle Bulard et Pauline. Ensemble, il y a vraiment une très bonne ambiance."  Jules Thomet champion de France surf juniors 2009. Il jubile intérieurement à la sortie de l'eau. Jules Thomet, c'est Anglet marié à la Guadeloupe. Une certaine retenue presque de la timidité mais une très belle qualité de surf qui s'est parfaitement exprimée dans cette finale juniors indécise jusqu'à cette vague de feu. 9 pour les juges et un premier titre pour ce jeune homme très apprécié de tous ses adversaires. Jules Thomet: " J'ai débuté le surf en Guadeloupe. Puis je suis arrivé avec ma mère en France. Là, j'ai commencé à surfer dans des vagues plus froides. Cela m'a aidé à bien progresser. Plus tard, je suis rentré au Pôle France ou je suis coaché par Philippe Malvaux et chez Rip Curl par Gilles Darquay. Ma meilleure place ? Je pense que cela doit être ma 6e place sur un Pro Junior au Maroc. Les raisons de ce titre:  Jules Thomet: ''Je prends de plus en plus confiance en moi. C'était très dur pour moi mais cela commence à aller mieux. Mes entraîneurs m'aident à l'être. Ils m'ont dit d'y croire et cette fois, j'y ai cru jusqu'au bout". La vague noté 9 à 1 minute de la fin:  Jules Thomet: '' J'attendais tout simplement. De plus, au départ, il me semble que Tristan (Guilbaud) était mieux placé que moi pour y aller. Mais visiblement non, puisque je l'ai eu ! J'ai fait un gros roller et ensuite un 2ème un peu plus dans le creux qu'il fallait que je replaque. Dans l'eau, on avait du mal à entendre. J'ai cru entendre que « PV » était en tête. Je n'étais vraiment sûr de rien. Cela me montre que tout est possible. Dans cette finale, il y avait quand même 2 anciens champions de France cadets et 1 champion de France minimes. Cette fois, cette finale elle pour moi. Je n'y pensais pas du tout ce matin. Il faut toujours y croire !".  L'avenir immédiat :  Jules Thomet : ''Je suis en Terminale S et je reste au Pôle France, je pense. C'est ma dernière année. Par la suite, les « Aquitaine » arrivent et je vais les jouer à fond. ".  Dominique Sanchis:  Président du Comité Régional de surf Aquitaine : " Le Premier bonheur, c'est d'abord d'avoir pu maintenir, quel que soit les éléments, toutes les conditions pour que les athlètes puissent s'exprimer dans une sécurité inégalée et grâce à une organisation parfaite. Ces championnats de France se sont situés à la hauteur matérielle et au même niveau d'exigence en terme de qualité et de retentissement que certains grands événements sportifs." "Nous avons réussi à faire en sorte que tous les jeunes quelque que soit leur degré d'éloignement puissent participer dans les mêmes conditions à ces championnats. Nous nous sommes appuyés sur un lycée d'état pour l'hébergement et la restauration, Rip Curl nous a laissé ses structures. La fédération a mutualisé tous ces minibus. Avec un budget minimum, on a tenu notre engagement". "Nous avons aussi répondu à nos missions de recevoir différents publics, du haut-niveau bien sûr mais aussi des handicapés, des enfants des centres de loisirs et leur permettre ainsi de découvrir la pratique du surf et un site superbe." Tom Cloarec champion de France surf cadets 2009.   Jean-Luc Arrasus: Président de la FFS: " Ces championnats apportent la confirmation d'un niveau technique relevé. Dans des conditions très difficiles, on a vu de bonnes prestations, des vagues bien notées. Je suis très heureux de voir que toutes les ligues ont des représentants en finale. Les équipes sont bien structurés. Le niveau de la compétition est excellente et cela alors que c'est la première fois que les championnats de France sont scindés. Cela nous a permis d'avoir des catégories comme les ondines moins de 14 ans ou les minimes bodyboard. Je constate aussi que l'engagement a été total comme on a pu le constaté par exemple chez les cadets. Voilà ! Donc un président heureux !". François Pradier: DTN Surf : "Nous sommes en progression constante. Depuis 10 ans, il y a eu un travail coordonné du club jusqu'au Pôles France. Il y a un élément incontournable dans l'évolution du surf français, c'est l'appui des marques. Il y vraiment une synergie. La France avant était connu pour avoir des performances individuelles. Aujourd'hui, nous avons toujours ces performances mais aussi un niveau général qui s'améliore. Maintenant, il nous faut continuer à travailler. Nous avons encore du boulot pour que le surf français soit à la hauteur de nations comme l'Australie. On a pas fini de travailler... Et de bien travailler ! ". Tous les résultats:  Plus d'informations : www.surfingfrance.com/event2/ www.surfingfrance.com Crédit photos : YvesS Powered by Charly
Mots clés : championnats, france, espoir, echo, beach | Ce contenu a été lu 1210 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Contest | Le 14/02/2022
La Fédération Française de Surf vient tout juste de publier le calendrier des compétitions fédérales 2022.
Surf | Le 12/01/2022
"Nous préparons une campagne de détection de la relève pour avoir les meilleurs para surfeurs dans 6 ans en Californie."
Contest | Le 01/11/2021
Retour en images sur une belle semaine de surf (et pas que !)
Jeu Concours
FCS
Remportez une dérive longboard FCS x Kelia Moniz et un bikini Roxy