Autres - Ninefeetnoless une marque de potes!!!

- @oceansurfreport -
Carcans, Médoc (15/12/08) - Nous avons souhaité mettre en avant une petite surf compagnie cette semaine : Ninefeetnoless. Christian Martin et Gunther GRELINAUD, fondateurs de la marque en 2000 et Frédéric PINAUD Directeur commercial depuis 2006 nous racontent leur marque en répondant à nos questions. - Racontez-nous NINEFEETNOLESS ? A la base c'est un délire entre potes surfeurs, passionnés de surf depuis trente ans. Un soir, nous avons imaginé la marque idéale, celle qui nous ressemblerait et qui nous permettrait de retrouver les vibrations d'avant. Vous savez, ces vibrations à la fois perso et partagées par tant de personnes à travers le monde aujourd'hui. Celles qui font du surf ce qu'il est, un plaisir sans limite. - Depuis combien de temps la marque existe-t-elle ? Nous avons créé la marque en septembre 2000 après une session de surf, un apéro et une bonne grillade? - L'esprit NINEFEETNOLESS, c'est quoi ? NINEFEETNOLESS, c'est surtout être Free Surfers ! La liberté est le fondement même du surf, sur la vague comme sur la plage. Nous sommes longboardeurs mais aussi shortboadeurs. Pour nous, il n'y qu'une seule culture surf, les clivages sont là pour entretenir les discussions au coin du feu. Le surf est unique et on est tous d'accord. La différence réside uniquement dans l'expression que l'on a sur la vague et le plaisir que l'on recherche. Le surf peut être radical comme artistique, puissant ou majestueux, mais dans tous les cas le plaisir et la liberté sont là, intacts. - Vous avez une école et un surf shop à Carcans-Océan ? Oui, Gunther a son shop et son école depuis 7 ans maintenant. Nous sommes partenaires de HE'ENALU surf shop et surf school depuis le début. HE'ENALU nous permet de tester et de développer nos différents projets « grandeur nature » et d'approfondir nos expertises du marché en général. C'est un peu notre site pilote et expérimental en quelque sorte, mais aussi une mine d'or en termes d'informations et d'échanges auprès de nos clients et de nos pratiquants. Mais c'est surtout un lieu de vie où l'on aime se retrouver. Le choc des générations ne manque pas de piquant, nos enfants les premiers partagent ces moments (sessions, musiques, voyages, matos?). C'est parfait. - Pourquoi avoir voulu monter une telle entreprise sur un marché aussi concurrentiel ? On ne se retrouvait plus trop dans les marques de surf wear actuelles, alors? Pourquoi ne pas entreprendre ? On a l'expérience, la passion et une énorme motivation. Oui, nous sommes sur un marché concurrentiel mais très fermé aussi. Il y a beaucoup de marques et le fossé entre les majors et les autres est très marqué. Le surf est un milieu très créatif et fonctionne en réseau, ce qui facilite les initiatives et permet d'exploiter de nombreuses pistes, mais toutes ne sont pas porteuses malheureusement. - Est-il difficile de monter une entreprise de surfwear ? Entreprendre en général n'est pas si facile, surtout en France ! Notre secteur est difficile, car de nombreux paramètres rentrent en compte. La création, l'innovation, la production, la commercialisation et surtout la saisonnalité qui nous obligent à avoir en permanence une vague d'avance. Mais nous sommes, à presque quarante ans, aguerris aux affaires c'est pour cette raison que nous y allons à notre façon, à notre vitesse et dans l'esprit de la marque? cool ! Notre seule prétention est de faire partager notre passion et de donner du plaisir à ceux qui aiment et portent NINEFEETNOLESS. - Les principaux problèmes rencontrés ? La première difficulté est le besoin de trésorerie. En effet, plusieurs mois séparent les phases de conception et de production de celle de la commercialisation. La seconde consiste à réunir une équipe suffisante et performante pour faire face à la masse de travail : création, production, marketing, distribution, gestion des stocks, expéditions, communication? Les journées sont trop courtes et les sessions de surf trop rares !!! Mais le travail est là c'est plutôt bon signe et puis c'est un choix. Nos sommes très heureux de notre développement actuel. - Combien de personnes bossent chez NINEFEET ? Nous sommes 4 en permanence dans la boîte et l'équipe se renforce selon les besoins et surtout selon les projets. Notre activité ne se limite pas qu'à NINEFEET, nous sommes aussi à l'origine d'un programme pédagogique qui s'appelle « Le C.O.D.E. de la vague » et qui a pour vocation d'aider les amoureux de la plage et du surf à mieux profiter de cet environnement magique. Le C.O.D.E. existe depuis trois ans et nous demande beaucoup de travail. D'ailleurs pour 2009, l'édition s'enrichit de nouvelles parutions et devrait atteindre les 500 000 guides sur toutes la France. Un petit coucou à Farel, Coralie, Lionel, Julien... - De quelle marque de l'univers du surf vous sentez-vous proche ? Les marques « underground », qui véhiculent des valeurs bien précises sans pour autant respecter tous les « codes », du business entre autre. - Les magasins jouent-ils le jeu avec les petits ? Oui, les shops sont assez demandeurs de nouveautés, ils sont sensibles à la création et à l'esprit. L'accueil est assez cool et l'échange toujours très intéressant. Il est sûr que nous avons affaire à des professionnels, en place pour la plupart depuis longtemps, mais qui au-delà de la relation « client-fournisseur », laissent aussi la place à leur passion et là? c'est souvent génial ! Bien sûr, on ne repart pas toujours avec une commande, mais la relation et le respect existent, donc?vivement la saison suivante. - NINEFEET est disponible où ? Notre distribution est ciblée sur les surf shops uniquement. Nous n'avons pas la volonté, ni les moyens d'être partout. Nous essayons de travailler par affinités, par sensibilité et selon un réseau que nous essayons de développer et d'entretenir de plus en plus. En 2008, nous avons une douzaine de shops en Aquitaine. - Dans quelle région NINEFEET se vend-il le mieux ? La Gironde est pour l'instant notre meilleur secteur (nos origines sûrement !). Mais d'autres zones de surf restent pour nous un objectif très important. Les Landes, le Pays-Basque bien sûr, mais aussi la Vendée et la Bretagne qui nous accueillent et nous sollicitent souvent. D'ailleurs en 2007, nous avions une dizaine de shops partenaires, de Saint Malo, en passant par Brest, Quiberon, La Torche. Pour des raisons stratégiques en 2008, nous n'avons pas pu assurer leur distribution. Mais 2009? on revient. - Racontez-nous la collection 2009 ? Nous allons travailler de façon ciblée afin de rester à l'écoute de notre clientèle et de notre esprit. Aussi, nous créons pour l'été prochain plusieurs séries limitées, 100 pièces maximum par modèle. Le but est d'apporter en permanence de la nouveauté en « customisant » nos créations, sans tomber dans de la production de masse. Certains de nos modèles seront créés en collaboration avec notre team Free surfers, mais aussi avec des passionnés, connus ou pas, qui partagent notre passion et notre vision du surf. Notre collection sera essentiellement basée sur du tee-shirt et uniquement pour l'homme. Mais chut !!! Rendez-vous au printemps. - Vous faites hommes femmes enfants ? Oui, jusqu'à présent nous proposions les trois. Mais pour 2009, l'homme est notre priorité. Choix stratégique, car nous avons d'autres activités, sur lesquelles nous sommes engagées et qui nous demandent beaucoup de travail et de moyens (le C.O.D.E. et bien d'autres projets). - Du technique ? Jusqu'ici, nous proposions des lycras et des combinaisons, mais nous avons besoin de recentrer notre activité sur le textile. Le technique demande beaucoup de moyens en termes d'innovations et les approvisionnements ne sont pas faciles à trouver sur des petites productions. Nous continuons les board short et les lycras, ces derniers sont fabriqués en France, ce qui est rare pour un tel produit.            - Les nouveautés 2009 ? En plus des séries limitées et de la « customisation » de nos modèles, nous travaillons sur la mise en ligne d'un nouveau site internet et d'un blog. Ce dernier est en phase de finalisation. Il sera consacré à la Team FREE SURFERS NINEFEETNOLESS. Il s'agit d'un projet de longue date et qui nous tient à c?ur. L'objectif est de réunir des surfeurs et des surfeuses de tous les horizons et qui partagent la même idée du surf que nous. Nous souhaitons par ce biais mettre en avant des personnalités, souvent locales, et leur donner à chacun le moyen de s'exprimer sur leur profil, leurs loisirs, leurs activités, leurs amis, leur home-spot, leurs trips? leurs passions. Ils deviennent ainsi les ambassadeurs de NINEFEET dans leurs régions respectives. Nous partagerons avec eux les tranches de vie qu'ils souhaiteront évoquer en toute liberté. Ce devrait être une expérience humaine très riche, basée sur l'échange et le plaisir. - Les projets de NINEFEET ? Continuer à défendre les valeurs auxquelles nous croyons : le plaisir, le partage, le respect, la famille, les amis? Pour tout cela, nous allons continuer à créer des modèles « culturellement » surf, identifiables par notre logo (TED) et accessibles à tous les passionnés. Mais nous poursuivrons aussi sur notre voix pédagogique afin d'accompagner le plus grand nombre à mieux connaître la plage et ses loisirs pour mieux en profiter tout en la respectant. - Vous faites fabriquer où ? Nous avons plusieurs sourcing selon les produits, le Portugal, l'Asie et la France pour les principaux. - On peut commander NINEFEET en ligne ? Actuellement, il est possible de commander sur le net, même si notre site n'est pas marchand. Voilà une des raisons pour lesquelles nous travaillons sur un nouveau site pour 2009. Cette évolution est indispensable pour nous, car nous avons beaucoup de commandes par le net puisque nous ne sommes pas encore présents sur toutes les régions ou à l'export. - NINEFEET va-t-il organiser des évènements en 2009 ? Rien de prévu pour l'instant. NINEFEET n'est pas une marque de « compétition ». Notre team FREE SURFERS nous permettra sûrement de partager de belles sessions sur les home spots de nos riders et de se retrouver autour d'une bonne bière jusqu'au bout de la nuit. L'idée par la suite serait de réunir tout le monde une fois par an sur la vague et sur la plage pour partager un bon moment de vie ensemble. - Votre équipe a lancé le C.O.D.E. de la vague. Racontez-nous rapidement le projet et son évolution en 2009 ? En 2006, préoccupés par l'évolution de la plage et de la démocratisation des sports de glisse, nous avons profité du développement de notre propre marque pour nous rendre utiles et transmettre nos valeurs autrement qu'en portant un t-shirt ou un maillot de bain. Nous avons donc inventé « LE C.O.D.E. DE LA VAGUE » réunissant les règles essentielles à connaître pour surfer en toute sécurité et respecter la plage dans sa globalité. Nous avons donc proposé aux professionnels de la plage de réunir leurs savoir-faire respectifs, de synthétiser leurs conseils sous forme d'un guide gratuit accessible à tous. Depuis il s'agit d'une réelle réussite collective et d'un réel besoin pour les usagers de la plage. Quelques chiffres : ? 2000 flyers en 2006 ? 10 000 guides (20 pages) en 2007 ? 100 000 guides (24 pages) en 2008 ? 500 000 guides (32 pages) prévus en 2009, avec en plus de nouvelles éditions. Remerciements sincères et amicaux à Michel BOYE. Plus d'informations : www.ninefeetnoless.com Powered by Christophe
Mots clés : ninefeetnoless, marque, potes | Ce contenu a été lu 2939 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Business | Le 02/11/2015
La rumeur se confirme