Environnement - Les attaques de requins à la Réunion

La chasse est ouverte ?

- @oceansurfreport -
Après les attaques du 05 Août où un surfeur d'une quarantaine d'années a été blessé gravement à une main et au mollet et celle mortelle de fin juillet, les débats se multiplient.
Il semblerait que les surfeurs revendiquant "une régulation de la population des requins" aient partiellement été entendus par les autorités. La préfecture a en effet ordonné le 4 Août le prélèvement d'une vingtaine de requins Bouledogue et Tigre par un pêcheur professionnel. La surveillance des côtes va en plus être renforcée.
Même si officiellement ces prélèvements sont à but scientifique « L'opération ne vise pas à réguler la population de requins, car il sera impossible de dire quand la sécurité pourra être assurée. Ce sera une pêche à caractère scientifique, afin d'identifier la présence ou pas de ciguatéra dans l'animal ».
La présence de la toxine ciguatéra dans l'organisme de l'animal avait entrainé l'interdiction de la commercialisation de ces deux espèces. En effet, cette toxine peut s'avérer très dangereuse pour l'homme. Il convient de rappeler que le requin bouledogue n'est pas une espèce protégée. Sa capture est donc autorisée y compris dans la réserve mais les pêcheurs professionnels ne pouvant plus revendre ces espèces ont donc cessé de les pêcher. En outre 80 requins vont être marqués afin d'analyser leurs déplacements et leurs comportements
Les vigies vont également être renforcées afin d'assurer la sécurité des écoles de surf et des touristes. Cette disposition satisfait également les surfeurs.
Les pro-surfeurs de la Réunion se sont d'ailleurs mobilisés multipliant les posts via les réseaux sociaux et les blogs.
Pour Romain Cloitre le phénomène sur l'île n'est pas normal extrait :
« Quand je parle des attaques de requins locales avec des potes qu'ils soient américains, australiens ou autres, ils ne comprennent pas pourquoi les choses ne se règlent pas...dans les autres pays un requin un peu trop ennuyant on le chasse, je suis désolé si certains de mes propos peuvent être maladroits mais c'est la vérité. Le requin bouledogue n'est pas une espèce menacée et encore moins quand il se met à tuer des personnes régulièrement. On sait très bien que ces requins ne sont pas de passage mais sédentaires... »
« Le surf réunionnais est connu partout dans le monde et surtout respecté. Nous respectons d'ailleurs probablement bien plus l'Océan que certains abrutis derrières des bureaux qui viennent nous donner des leçons, quel que soit le recul qu'ils pensent avoir. Le pire c'est que la plupart ne savent même pas de quoi ils parlent...j'espère qu'ils regrettent ce qui arrive et de nous avoir mis des bâtons dans les roues. Cela m'amène à parler de l'irrespect des organisations soit disant protectrices des requins ou des autres espèces marines qui nous crachent dessus et nous insultent publiquement. Ces organisations là, personne ne les connaissait à la Réunion avant nos problèmes de requins. Grâce au surf je connaissais ces organisations car elles font de bonnes actions dans le monde mais à la Réunion ce sont des imposteurs...
Ils s'en foutaient de notre petit caillou avant ces attaques récurrentes mais comme il y a un vrai tapage médiatique en ce moment, ils en ont profité pour se faire connaitre en faisant leur pub et leur propagande. Les surfeurs Réunionnais ont été insultés publiquement par ces organisations "le surf réunionnais une honte pour la communauté du surf mondiale" qui sont-ils pour oser dire ca? »
« Il serait temps de se mobiliser tous ensemble pour des solutions concrètes et qu'enfin les choses changent. » (source : http://romaincloitre.blogspot.fr/2012/08/attaques-de-requin-la-reunion.html )
 
Jérémy Flores est monté aussi au créneau sur son blog extrait : « Alors que cela fait déjà  4 ou 5 ans que ceux qui sont régulièrement dans la zone, les pécheurs, plongeurs, surfeurs, chasseurs sous-marins constatent une augmentation considérable du nombre de requins, aucune  personne responsable de ces différents dossiers n'a réagit  et prévenu l'Etat ou les mairies. L'association Ocean Prévention Réunion l'a fait et n'a été écouté. Ces arguments n'étants pas confirmés par des scientifiques . Bien sur les requins sont chez eux, certains sédentarisés, d'autres de passage, je les respecte et j'accepte le risque car je passe la majorité de ma vie dans l'océan. Nous savons tous, nous les surfeurs, que cela peut nous arriver à tout moment. Mais dans le  cas de  mon île, il n'y a rien de naturel dans ce risque. C'est l`homme qui a crée un VRAI PARC A REQUINS. Où sont passés les petits requins de récifs ? On n'en voit plus, repoussés  ou dévorés. Eux sont les vrais régulateurs des barrières de coraux. J`ai beaucoup parlé avec les vrais connaisseurs de la mer, ceux qui sont à l'eau tous les jours. Ils m'ont bien confirmé qu'une race de requin, que l'on voyait passer de temps en temps, souvent suivant les baleines, s'est sédentarisée sur nos cotes, le bouledogue. Je dis bien, sédentarisé , n'en déplaise aux spécialistes qui essayent de nous faire croire le contraire en jouant sur les mots : territorialité, sédentarisation, ou est la différence ? En vélo, on peux mettre 10 minutes entre Boucan et les Roches Noires, alors un requin?On me dit qu'il faut arrêter le surf à la Réunion et que les baigneurs et les touristes doivent se contenter du lagon maintenant, Ok. Mais alors, que va devenir notre lagon, maintenant que des milliers de personnes, dégoulinants d'huile solaire, vont l'envahir, perturber cet écosystème fragile, écraser le corail. Moi qui participe au programme Reef chek je sais de quoi je parle. »
« Le surf est un beau sport, un art de vivre, nous aimons la nature plus que tout, nous acceptons les risques comme nous profitons des joies que nous donne l'océan, le surf a fait connaître l'ile de la Réunion dans le monde entier plus que tout autre sport. Les surfeurs  réunionnais sont à l'image de leur iîle, performants, intenses, fiers et métissés?oui je dis bien métissés et non pas que « St-Gillois et Zoreilles. ». Les surfeurs  ne demandent rien de plus que de pouvoir continuer à évoluer dans un  milieu naturel avec toute la faune et la flore marine, requins y compris, mais pas dans  un  « PARC A SQUALES ARTIFICIELLEMENT CREE PAR LA FOLIE DES HOMMES  ». Pour ceux qui vont tout de suite penser que je ne cherche qu'à pouvoir surfer et m'amuser dans un milieu "protégé" ou  "nettoyé"  de toute présence agressive, je leur demande de bien relire ma phrase précédente avant de me juger. Car au delà du problème du surf, il en va aussi de l'avenir de l'écosystème du lagon et de certaines espèces marines qui vont disparaître, si ce n'est déjà fait, de par la présence anormale d`une espèce non-sédentarisée jusqu'à maintenant. » (source :http://www.jeremy-flores.com/2012/07/voila-ce-que-jai-a-dire-sur-notre-probleme-requins-a-la-reunion/) 
 
Le débat est en tout cas relancé et il devient désormais vital pour l'île de la réunion, la vie de ses surfeurs, son écosystème mais aussi son économie touristique, que des dispositions soient prises.
Source : Libération / La dépêche du midi / Surf-Report
 
Visitez notre Shop sur www.surf-report.com/shop 
Encore plus de vidéos sur Océan Surf Report ? Cliquez ici ! 
Vous souhaitez envoyer vos photos, vidéos, surfaris, reportages, interviews, portfolio...écrivez à contact@surf-report.com.
Mots clés : les, attaques, requins, reunion | Ce contenu a été lu 13923 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs