Environnement - Surfrider Europe se positionne sur la question des vagues artificielles

Et se montre catégorique.

- @oceansurfreport -
©Todd Glaser/WSL

Elle a été sollicitée maintes et maintes fois pour exprimer son opinion, d'une part par les collectifs citoyens et associations environnementales qui s'opposent à ces projets, d'autre part par les porteurs de projets de piscines à vagues pour des collaborations ou un soutien. Et l'association Surfrider Foundation Europe a décidé de répondre.

"Jusqu'à présent, les projets de vagues artificielles se situent en dehors de la zone d'intervention habituelle de l'association (le littoral et les espaces marins). Cependant, au vu des nombreuses sollicitations et incompréhensions, il semble important de publier notre positionnement sur ces piscines à vagues", a introduit l'ONG environnementale créée en 1990 dans un communiqué.

Contre le système

Entre développement technologique, enjeux financiers et préservation environnementale, la question des vagues artificielles divise et alimente les débats. À l'heure de l'adaptation au changement climatique et de ses multiples défis, est-il viable, au nom de la recherche permanente de performance et du perfectionnement technique, de mettre en oeuvre des projets de spots créés par la main de l'Homme en milieu bétonné ?

Surfrider Europe est catégorique : "Nous ne soutenons aucun projet de vagues artificielles !" Et pour cause, l'ONG environnementale dénonce leur construction qui implique une artificialisation des sols, leur fonctionnement qui induit une consommation d'eau importante et requiert une quantité d'énergie importante.

Une fragilisation de l'écosystème

L'association argumente ses propos en pointant du doigt l'impact catastrophique des activités humaines sur les écosystèmes. Et conclue en ajoutant : "L'heure n'est plus à la compétition, la consommation, la recherche de croissance économique, aux projets déconnectés des enjeux environnementaux auxquels nous sommes aujourd'hui confrontés. Le changement climatique doit être l'occasion de repenser nos modèles de développement, pour qu'ils soient plus sobres en utilisation des ressources naturelles, ainsi que de repenser le rapport que nous entretenons avec les écosystèmes qui nous entourent."

Enquête à lire dans le Surf Session 375 : Et si les wave pool n'étaient pas si cool ?

Photo à la une : ©Todd Glaser/WSL

 
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Jeu Concours
FCS
Jouez et remportez le nouveau FCSII H4 !