Interview - Interview Len's Arrancibia

Ventilo Café Biarritz

- @oceansurfreport -

C’est au Ventilo, bar mythique de Biarritz que Len’s Arrancibia, le surfeur champion de France minimes et vice-champion d’Europe des moins de 14 ans 2012, nous a accordé une interview en compagnie de son caméraman et très bon ami, Vincent Perrot.
Le jeune français qui revient tout juste de deux semaines avec le pôle France au Maroc, se prépare aux sélections du mondial ISA qui se dérouleront la semaine prochaine en Afrique du Sud avec l’équipe de France. Len’s nous fait part de ses émotions, de ses objectifs pour l’année et nous explique comment s’articule sa vie autour d’une passion qui le suit depuis maintenant plus de 5 ans. Une rencontre très agréable pour un surfeur qui ne fait que commencer à faire parler de lui …

OSR : Salut Len’s, peux-tu te présenter à nos internautes ?
Len’s :
Salut, je m’appelle Len’s Arrancibia, j’ai 15 ans. Je suis né en banlieue parisienne où j’ai grandi jusqu'à mes 8 ans, puis on a déménagé à Biarritz. C’est ici que j’ai commencé le surf il y a 5-6 ans.

OSR : Comment es-tu arrivé au surf ?
Len’s :
Ce sont mes parents qui m’ont initié, je ne sais pas exactement pourquoi mais ils voulaient que j’en fasse, ils ont eu raison !

OSR : Quelle est ta plus grosse frayeur en surf ?
Len’s :
C’était à Parlementia à Guéthary il y avait environ 3 mètres. La série a décalé et j’ai bouffé la première vague, puis tout le reste de la série. Je suis revenu au bord, je n’avais plus de souffle, c’était horrible !

OSR : Quelle est ta manoeuvre favorite ?
Len’s :
Un gros turn back side !!

OSR : Sur quel spot aimerais-tu bien surfer un jour ?
Len’s :
A Macaronis aux Mentawaii ! Pour moi, c’est la meilleure gauche pour les manœuvres.

OSR : Tu surfes combien de fois par semaine ?
Len’s :
Tout dépend des conditions… Quand je suis en voyage je surfe tous les jours, 4 à 5 heures et ici environ 4h par jour. Je suis au pôle surf à Cassin à Bayonne du coup on surf vraiment tous les jours pour nous entrainer.

OSR : Quelle est ta préparation physique avant d’aller surfer ?
Len’s :
Comme je suis au pôle France, en plus des sessions de surf, on a plusieurs séances d’entraînements physiques par semaine : boxe, natation, cardio, muscu. Enfin pas de la muscu à proprement parlé, plutôt de la musculation spéciale pour les surfeurs.

OSR : C’était où ton dernier trip ?
Len’s :
C’était au Maroc la semaine dernière ! Nous sommes partis deux semaines avec le pôle France pour se préparer à la sélection des championnats du monde en Afrique du Sud qui se déroulera la semaine prochaine. Cette sélection sert de qualification pour les championnats du monde en Équateur en Avril prochain.

OSR : Tu as déjà fait d’autres trips ?
Len ‘s :
Bali plusieurs fois, Australie, Canaries, Maroc. Mais le meilleur c’était à Bali où j’ai surfé Uluwatu, la vague la plus parfaite pour moi !!

OSR : Quels sont tes "home spots" préférés ?
Len’s :
La Grande, c’est grave ! J’y vais la plupart du temps. Et aussi Guéthary et Mundaka.

OSR : Quels sont tes surfeurs préférés ?
Len’s :
Pffiou il y’en a pas mal ! Tout d’abord, Bobby Martinez car il est goofy comme moi, et j’adore son surf back side : c’est le meilleur au monde à maitriser ça ! Après il y a Nate Young qui gère bien les turn back side et Julian Wilson un bon surfeur aérien. En surfeur français, celui que je préfère c’est Marc Lacomare, pour tout ce qu’il représente !

OSR : Quels sont tes résultats en compétition l’année dernière ?
Len’s 
: En 2012, j’ai été vice champion d’Europe et champion de France en moins de 14 ans. C’était une belle année et je ne compte pas en rester là !

OSR : Bon alors tu comptes faire quoi cette année au niveau des résultats ?
Len’s :
  Gagner les championnats du monde, ceux d’Europe, de France et bien sur les pro juniors ! J’ai de l’ambition, je suis un battant, je veux réussir !

OSR : Comment ça se fait que tu sois autant déterminé ?
Len’s :
Mon père. C’est un chilien boxeur de haut niveau ! Il m’a toujours donné ce goût de la victoire et il est toujours derrière moi pour me soutenir.

Allez reprend ton souffle, place à l’interview rapido :

OSR : La recette d’une session parfaite ?
Que ça tube, 1,5 mètres à 2 mètres, offshore, entre midi et 14 heures, à la maison, qu’il fasse beau et avec mes potes !
OSR : Ta chanson préférée ? Trouble Andrew
OSR : Un cri de joie ? « Putain t’as vu ma vague » !!
OSR : Ton plat préféré ? Des gnocchis à poêler avec un steack bien saignant ! Je ne suis pas compliqué comme gars !
OSR : Ta boisson préférée ? Du ice-tea
OSR : Une dernière chose à rajouter ? J’aimerais remercier mes proches qui croient en moi, le « laboratoire de Biarritz », Superbrand et Quiksilver !

Mots clés : interview, surfeur, grom, biarritz | Ce contenu a été lu 3672 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Bodyboard | Le 09/06/2022
Performances, vagues, ambiances et déconvenues, l'actuel n°6 mondial nous raconte.
Interview | Le 25/03/2022
"J'ai envie de pousser les filles à faire du surf, que l'on soit de plus en plus nombreuses à l'eau et dans les centres d'entraînement."
Environnement | Le 03/03/2022
"On invite les surfeurs et non-surfeurs à nous contacter s'ils souhaitent créer une réserve de vagues près de chez eux."
Jeu Concours
OCEAN & EARTH
Remportez une planche EZY Ocean & Earth !