Matos - Dans le quiver de Loic Potignon

Rider pour Manipura

- @oceansurfreport -

Avec la sortie de la rubrique Surf Report Matos 2017 retrouvez chaque semaine l'interview technique d'un pro ou d'un amateur de surf qui nous fait dĂ©couvrir son quiver. Aujourd'hui dĂ©couvrez l'interview spĂ©ciale matos de Loic Potignon pour Manipura.

Fiche Signalétique

Nom : Potignon
Prénom : Loic
Surnom : BICHOU
Date de naissance : 03 / 06 / 1991
RĂ©sidence : La Ciotat
Taille : 1, 91 et demi
Poids : 90kg
Stance : Regular
Sponsors Ă©ventuels : Manipura et mon boulot de Designer
Spots favoris : Le Cap st Louis
Surfeurs/euses favoris : David Rastovish, mes parents et Julian Chaumont ( un très bon surfeur de la région )

Peux-tu te présenter brièvement ?
Je m'appelle Loic Potignon, enfant du sud, je vis depuis ma naissance à La Ciotat. Fils unique de deux parents passionnés de surf et de planche à voile, je pratique le surf depuis tout jeune. J'ai rapidement appris à apprécier ce sport surtout dans la région où on vit. J'ai pu participer à quelques compétitions nationales surtout en longboard. Ensuite la vie s'est compliquée avec les filles, les problèmes de boutons, l'apéritif et les études ( études qui ont permis de sécher les cours tranquillement pour pouvoir surfer un Cap Saint Louis tout seul) et maintenant je travaille en tant que designer et architecte d'intérieur dans une agence à Marseille.

Depuis combien de temps pratiques-tu le surf ?
J'ai commencĂ© Ă  surfer l'annĂ©e oĂą l'on a soulevĂ© la coupe du monde de Football sur un bodyboard jaune fluo d'une Ă©paisseur de 55 cm, facile pour un poids mouche. 

La période estivale se termine, est-ce que c'est une saison que tu apprécies particulièrement ou tu attends déjà les swells hivernaux avec impatience ? Où as-tu passé ton été ?

Je l'apprĂ©cie surtout pour pouvoir bronzer, « boire l'apĂ©ro avec les collègues », partir en bateau dans les calanques de Cassis, faire la fĂŞte ... Mais surtout pas surfer en MĂ©diterranĂ©e. La mer est très calme durant cette pĂ©riode, vaut mieux avoir un autre passe-temps ( trottinette , aquaponey et autres activitĂ©s très intĂ©ressantes ). Cet Ă©tĂ© je suis parti faire un road trip avec ma copine du cotĂ© de Biarritz, de la Galice et de toute la cĂ´te portugaise. 

Quel est ton quiver actuel / ta planche du moment ? Pour quel type de vagues ?
C'est un rĂ©trofish 5'7 shapĂ© par Nico «Manipura » Hervo appelĂ© « la petite libellule qui frisonne Ă  la vitesse du vent ». J'ai surfĂ© cette petite bombe dans toutes les conditions, c'est exceptionnel la polyvalence de ce surf, les rail sont pincĂ©s au maximum et l'Ă©paisseur Ă  la latte est impressionnante. Cela donne un mĂ©lange de glisse pure et de radicalitĂ© qui laisse sans voix. C'est une planche qui pourrait laisser un quiver Ă  l'abandon tellement elle rĂ©pond Ă  tous les critères. Elle me rend heureux et j'espère que c'est rĂ©ciproque pour elle. 

Tu es plutĂ´t haute performance ou session tranquille ?
Haute performance les 20 premières minutes de la session, le moment où je crois que je suis increvable et que je rame sur tout ce qui passe... Session tranquille les 3 heures qui suivent car j'ai trop fait le beau pendant les 20 minutes et que je n'ai plus la condition physique d'un gamin de 15 ans.

Pourquoi collaborer avec Manipura ?
Parce qu'il ma toujours fait de bonnes planches, parce que c'est un shaper de la région et parce qu'il est très drôle. Un peu trop drôle parfois c'est un peu gênant (rires).

Comment fais-tu évoluer ton matos avec Manipura ? Quelles ont été tes dernières demandes ?

C'est un peu comme les voitures, quand on est jeune on commence la plupart du temps par une petite voiture vive et maniable pour se faire la main et plus on vieillit, plus on se tourne sur des belles grosses voitures, fiables, Ă©lĂ©gantes, facile Ă  conduire, la progression de la conduite ne fait plus partie des objectifs. C'est pareil pour les planches de surf ; maintenant on a envie de surfer bien sĂ»r des belles planches, surfer avec du style dans sa globalitĂ©. Mes dernières demandes Ă©taient plus tournĂ©es sur cette mode du « surfer cool » qui manie sa planche avec Ă©lĂ©gance. RĂ©tro fish, single fin et longboard.

A quel point la relation avec le shaper est importante ?
C'est toujours très important de s'intĂ©resser Ă  cet art qu'est le shape et encore plus Ă  celui qui fabrique ces oeuvres d'art. L'intĂ©ressement est toujours gratifiant pour un professionnel. Cela permet au shaper d'ĂŞtre encore plus passionnĂ© par ce qu'il produit. Très brièvement je considère Nicolas Hervo comme la meilleure des nounous, j'ai passĂ© nuit et jour et tout le week-end dans son atelier de l'âge de 10 ans jusqu'Ă  18 ans. Donc ma relation avec lui est super importante mĂŞme si ses blagues sont très gĂŞnantes (rires). 

Quelle est ta planche fétiche de toujours ?
Un single fin 6'0 style malabar en jaune et rose fluo appelĂ© « malabarrel ». Un pur bijou de forme et de performance. Cette planche a Ă©tĂ© un dĂ©clic, elle m'a fait passer du stade de « jeune surfeur prĂ©pubaire » Ă  « surfeur mature poilu ». C'est grâce Ă  elle que j'ai eu mes premiers poils au torse. ( rires ) 

Quels sont tes projets pour la deuxième partie de 2017 ?
Profiter des premières sessions hivernales de notre rĂ©gion, se refaire une planche Manipura, un petit single 6'2, « boire l'apĂ©ro avec les collègues », partir Ă  Bali , surfer avec ma copine, mes parents et potes... Rien de spĂ©cial mais juste continuer Ă  kiffer ! 

Un dernier mot ?
Je remercie mes parents Nono et Djedou, Ă  mon shaper appelĂ© maintenant « la vieille branche », Ă  mes potes, et Ă  ma copine Victoire qui surfe maintenant Ă  la perfection et j'en suis très fier. 

>> Retrouvez les planches Manipura dans la rubrique Matos 2017.

Mots clés : matos, quiver, manipura, loic potignon | Ce contenu a été lu 6106 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
   SURF SHOP
Surf Shop
Jeu Concours
ROARK
Gagnez une chemise Roark !