Pédagogie Environnement - Comment le changement climatique affectera-t-il le surf à Hawaii ?

Sur le North Shore comme ailleurs.

- @oceansurfreport -

Le changement climatique et l'ensemble des phénomènes qu'il engendre défigurent les littoraux, bouleversent les écosystèmes et influent sur la stabilité des fonds marins. À Hawaii, comme ailleurs sur Terre, le dérèglement du climat s'observe tous les jours. Vagues qui ne déferlent plus, eaux polluées qui provoquent des risques sanitaire, déformation du récif corallien qui modifie le déferlement des vagues... L'archipel mythique du surf subit de plein fouet l'impact de la modification du climat global de la terre. À partir de là, comment le changement climatique affectera-t-il le surf à Hawaii ? Éléments de réponse.

La montée des eaux

Elle se décline en deux parties. La première concerne la fonte des couches de glace et des glaciers, provoquant ainsi des apports supplémentaires en eaux dans l'océan. La seconde relève de l'expansion thermique de l'eau sous l'effet de sa température (voir par ailleurs). Selon la NASA, un tiers de l'élévation du niveau de la mer est attribué à ce phénomène.

Carte interactive montrant l'impact d'une hausse du niveau de la mer de six pieds à Hawai. ©ESRI

Une étude réalisée en 2015 par l'agence gouvernementale américaine avance que le niveau marin a gagné 0,8cm (en moyenne géographique) de 1992 à 2015, ce qui fait envisager en 2100 une hausse d'au minimum 20cm. En Californie, une étude scientifique réalisée par trois chercheurs américains démontre qu'une montée des eaux de trois pieds (un peu moins d'un mètre) causerait la disparition de 16% des spots et en menacerait 18% le long des côtes du "Golden State". Un impact que pourrait également connaître l'archipel d'Hawaii. Une élévation du niveau de la mer augmenterait la distance entre la surface de l'eau et le fond marin, réduisant ainsi les effets de la houle lorsqu'elle se heurterait au même reef. La plupart des spots nécessiterait ainsi une rentrée de swell plus conséquente pour fonctionner. "C'est très marquant et ce phénomène pourrait s'appliquer à toutes les vagues du monde à mesure que le niveau de la mer augmente", souligne Stefanie Sekich-Quinn, directrice de la préservation côtière chez Surfrider Foundation.

Le blanchissement des coraux

"Si le reef n'est pas en mesure de se reconstruire, notamment à cause de la hausse des températures des eaux ainsi qu'à l'acidification des océans, on assistera à un réel impact sur le surf", souligne Stefanie Sekich-Quinn. Si les différentes vagues qui peuplent le Seven Mile Miracle sont si majestueuses, c'est qu'elles jouissent d'un fond corallien unique au monde. Grâce à une courbure qui capte exceptionnellement bien les swells de secteur ouest-nord-ouest et un changement de profondeur brut, le North Shore concentre certaines des vagues les plus puissantes et les plus parfaites au monde. Mais au fil des années, le corail est devenu l'un des premiers éléments touchés par le changement climatique.

La perfection du reef de Pipeline. Jérémy Florès, 2013.
Des eaux plus chaudes, plus acides et chargées de principes actifs contenus dans des produits chimiques tels que la crème solaire sont autant d'éléments qui provoquent la disparition des zooxanthelles (algues microscopiques), privant ainsi les polypes de pigments et entraînant le blanchissement des coraux, qui conduit quant à lui à leur mort. Les coraux ne sont cependant pas condamnés. Si les conditions liées au milieu ambiant reviennent à la normale, les zooxanthelles reviennent coloniser les polypes. En revanche, si leur exil dure plus de quelques semaines, les coraux meurent. La hausse globale des températures de l'eau et leur acidification continue pourraient mettre fin à ce cycle de renouvellement et donc dégrader la topologie des fonds marins. Pour le site d'information hawaïen Honolulu Civil Beat, Jonny White, qui surfe à Waikiki depuis des années, témoigne de l'évolution des zones de déferlement des spots : "Depuis les années 70, les vagues deviennent différentes. Par exemple, certaines vagues qui ne cassaient pas à l'époque déferlent aujourd'hui. Et inversement." L'été dernier, Hawaii a connu son troisième épisode de blanchissement généralisé des coraux depuis 2014.

La pollution des eaux due à la hausse des épisodes d'intempéries

Autre effet causé par le changement climatique : le déclenchement de phénomènes météorologiques plus intenses, comme des tempêtes et des inondations, avec des pluies abondantes qui déversent les eaux usées et verse la pollution urbaine dans l'eau. À nouveau, les surfeurs sont les premiers témoins de cette dégradation de la qualité des eaux. Aujourd'hui à Hawaii selon un surfeur local, une moindre coupure ou égratignure est susceptible de s'infecter : "Enfants, nous avions l'habitude d'aller à l'eau malgré nos plaies. Désormais c'est plus compliqué..." C'est pour ces raisons qu'après un épisode pluvieux intense, on recommande aux surfeurs de rester hors de l'eau pendant 72 heures.

 Source : NASA - Science Direct - propos recueillis par Honolulu Civil Beat.      
Mots clés : hawai, pipeline, north shore, pollution, environnement | Ce contenu a été lu 2805 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 11/12/2019
Mais l'adrénaline, le frisson et la rétribution ont constamment poussé l'Australien à y retourner.
XXL | Le 06/12/2019
Hier, la famille Aikau et les big wave riders invités se sont recueillis près du spot de Waimea.
Voyages | Le 05/12/2019
Focus sur l'Aloha State.