Région - Le Surf sur la côte bleue

Direction la Méditerranée

- @oceansurfreport -

OSR Région met à l'honneur chaque mois une région différente, pour mettre en lumière tout son potentiel surf et ses originalités.

Nouveau mois, nouvelle région : nous partons à la découverte du surf méditerranéen. Pour poursuivre cette chronique, direction la côte Bleue qui regorge de bons spots et concentre les meilleures conditions.

Sur la côte Bleue, on ne se plaint ni du beau temps permanent, ni des conditions qui permettent de surfer plutôt régulièrement. Sylvain Rivière, originaire de la région et créateur d'un site de prévisions météo en Méditerranée 'Zywave' confirme :" Je suis né ici donc je ne suis pas objectif mais les paysages ici sont magnifiques, on a la chance de pouvoir profiter de ce cadre de vie toute l'année, sous le soleil."

Et si l'on s'intéresse de plus près à la communauté surf, on comprend vite l'attrait majeur de la région :"La côte est découpée d'une telle manière qu'on pourra toujours trouver un endroit où les conditions sont propres et le vent offshore." Une aubaine en Méditerranée, qui a vite fait de se révéler au plus grand monde. Aujourd'hui, certains surfeurs déplorent le monde à l'eau comme Sylvain :"Je pense que c'est un effet de mode depuis cinq ou six ans, comme les grosses conditions se font rares beaucoup de débutants se mettent à l'eau. Ils ne font pas vraiment attention et ça peut vite devenir dangereux."

La Méd' n'échappe donc pas à la surpopulation des spots. Mais comme partout, beaucoup de surfeurs conservent encore le souvenir d'une session magique avec peu de monde à l'eau et des vagues parfaites. Sylvain Rivière, surfeur mais surtout bodyboarder se souvient : " C'était en 2010, une journée où l'on annonçait de la neige. Une magnifique longue houle d'Est est rentré, et on a eu des tubes toute la journée, de huit heures du matin à cinq heures du soir. Une journée exceptionnelle !"

La légendaire "flatitude" de la Méditerranée est vite mise à l'épreuve. On surfe sur la côte bleue de novembre à mai, parfois en 5/4 pour résister aux vents très froids, mais aussi en 3/2 lorsque les beaux jours reviennent. A Sausset-les-Pins, épicentre du surf sur la côte bleue, la rumeur rapporte qu'on peut surfer au moins une fois par semaine en hiver. Le spot, qui marche par toutes les houles, offre des vagues de 40 cm à 1m50. Trop gros, le courant y devient dangereux. Pour les autres spots, il faudra rechercher par soi-même. La Méditerranée ne se révèle qu'aux plus aventureux.

Crédits photo © Olivier Drezen & Sylvain Riviere

 

Mots clés : surf, cote bleue, mediterrannee | Ce contenu a été lu 14923 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
Des bonnes nouvelles sur nos côtes pour ce week-end.
Surf | Le 15/01/2021
Le jeune surfeur, bientôt majeur, n'a décidément pas de limites.
Waterman | Le 14/01/2021
Un véritable instant de communion pour le nageur-sauveteur de Lacanau-Océan.