Surf - Les locaux de Kalbarri (Australie) partent en guerre contre la WSL

- @oceansurfreport -
© Peter Jovic Photography


Les surfeurs locaux de Gnarloo et de Kalbarri ont menacé de saboter la prochaine étape du World Tour que la WSL prévoit d'effectuer dans leur région.

Tout commence en avril 2018 avec deux attaques de requin coup sur coup dans la région de Margaret River. La World Surf League, qui organise à ce moment là la troisième étape du CT, décide de suspendre l'épreuve puis de l'annuler purement et simplement pour la reporter deux mois plus tard... en Indonésie.

Problème : la WSL a déjà signé un contrat avec le Tourism Board of Western Australia pour trois ans, et le souhait des deux parties est de respecter le contrat. Des propositions visant à déplacer l'événement à deux endroits éloignés sont formulées : Kalbarri (à 500 kilomètres au nord de Perth, capitale de l'Australie-Occidentale) et Gnaraloo (1.000 kilomètres au nord de Perth).

Mais la nouvelle fait vite sensation au sein de la communauté locale."Oui, tous les surfeurs de la ville sont définitivement contre. Ce serait le chaos absolu si cela arrivait." a commenté Ry Craike, célèbre local de Kalbarri.


Pour sa part, Kit Rayner, représentant du club de Kalbarri, est également opposé au projet et il s'en explique :

"La vague est bien sûr la raison principale pour laquelle nous nous opposons à cet évènement. Aussi égoïste que cela puisse paraître, c'est important pour tous les non-locaux de réaliser qu'il n'y a qu'une seule vague dans notre ville, une vague autour de laquelle des générations entières ont construit leur vie. Si la WSL venait ici et exposait cette petite zone à des centaines de milliers de personnes, et que des surf camps fleurissaient, ce serait fini pour nous.

Mais ce n'est pas la raison unique de notre colère, il y a aussi des considérations environnementales qui entrent en jeu. Il y a une immense dune de sable juste en face de Jake's Point qui protège la baie. Nous sommes sur le point de lancer un projet de réhabilitation pour la protéger, de construire des clôtures. Si la caravane de la WSL venait s'installer ici avec ses échafaudages et le public que ça attire, la dune n'aurait pas une chance de perdurer."

Rayner concède néanmoins qu'une partie de la communauté seulement est réticente au projet : "Les surfeurs veulent unanimement bloquer l'événement, tandis que les non-surfeurs, en particulier les propriétaires de magasins et les propriétaires immobiliers, sont enthousiastes à l'idée de stimuler le tourisme."

Même si le représentant des surfeurs locaux admet que la décision ne leur appartient pas en définitive, il est certain d'une chose : ils se battront bec et ongles pour préserver leur territoire.  
        
Mots clés : kalbarri, bataille, western australia, world tour, margaret river, wsl | Ce contenu a été lu 5294 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Jeu Concours
VISSLA
Joue & Gagne le pack Vissla éco-conçu !