Surf - Les membres du Team FCS se lâchent à Trestles

Miguel Pupo et Keanu Asing brillent au Lowers Pro

- @oceansurfreport -

Les surfers du team fcs proposent un surf de haut niveau à Trestles.  


2 brillants champions se sont révélés le jour des finales du Nike 6.0 prime a Trestles.


L'Hawaien Keanu Asing surnommé the « pocket rocket » a remporté la finale du pro junior en surfant les ailerons Tokoro wt-1 quand de son coté, l'étoile montante du surf brésilien Miguel Pupo triomphait en finale du main event avec des pc-5.


 

Keanu est arrivé à Trestles très motivé après sa victoire du Unsound pro à New York la semaine précédente. Il a montré un surf backside efficace sur les petites conditions de swell durant l'épreuve et son choix d'ailerons a été déterminant.

 

?J'ai surfé les nouveaux ailerons glass flex de tokoro (wt-1) dit-il et je les ai adore car ils offrent de la relance dans les petites vagues ».

 

De son coté, Miguel Pupo, dès sa première série s'est positionné comme un prétendant pour le titre. Il a su magnifiquement à chaque fois associer pendant ses heats, d'excellentes man?uvres avec des tricks aériens d'un très haut niveau technique.

 

?J'adore les pc-5, je les utilise tout le temps car elles sont parfaites pour exécuter de gros carves et me permettent de maintenir la vitesse nécessaire pour enchainer des airs»

 

La compétition organisée par Nike 6.0 à Trestles a été marquée par un niveau de surf très progressif alors jamais vu sur une épreuve de ce type.


La marque FCS est fière d'être partenaire de surfers de classe mondiale qui contribuent a hausser le niveau du surf en compétition.

 

Plus d'info sur FCS : www.surffcs.com

 

 

 

 

Mots clés : les, membres, team, fcs, se, lachent, trestles | Ce contenu a été lu 3060 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 13/10/2019
Mais à force de jouer avec les limites, le surfeur français qui figure sur le Championship Tour s'est fait une belle frayeur suite à un wipeout.
Voyages | Le 09/10/2019
Par le surfeur-explorateur Antony Colas.