Voyages - La destination du mois : les Moluques

Par le surfeur-explorateur Antony Colas.

- @oceansurfreport -
©Dan Haylock

Les Moluques font partie des régions reculées de l'Indonésie. Situé entre Sulawesi à l'ouest et la Papouasie à l'est, cet archipel s'étend sur 74,500km² et compte pas moins de 600 îles pour deux millions d'habitants. Depuis 1999, les Moluques sont divisés en deux provinces distinctes : la province des Moluques proprement dite, dont la capitale est Ambon et la province des Moluques du Nord (Maluku Utara), dont la capitale est Sofifi, une ville nouvellement construite sur l'île de Halmahera.

Et cinq ans plus tard, Antony "Yep" Colas s'est rendu à "l'Île des rois" où il officiait en tant que vidéaste. Accompagné d'Anthony Paillassar et de surfeurs européens et sud-africains, il avait rejoint le photographe américain John Callahan, au cours de ce qui était considéré comme l'un des tout premiers trips "médiatiques".

Depuis, il y est retourné cinq fois et est tombé sous le charme du décor de l'archipel Indonésien, de ses montagnes vierges, ses vagues turquoises qui déferlent sur le reef et sa nature luxuriante. Il explique :


Infos pratiques

Capitale : Jakarta.
Durée de vol : Une journée et demi à l'aller et une journée au retour.
Fuseau horaire : UTC +8.
Visa obligatoire : Comme toute l'Indonésie, le Visa est désormais gratuit pour moins de trente jours.
Monnaie : La Roupie indonésienne.
Langue : Indonésie.

Quel budget ?

La monnaie est la roupie indonésienne. À ce jour, 1€ est égal à 15 000 roupies €

Globalement, la location du bateau est équivalente à 200€ par jour et le vol coûtera aux alentours de 1000 €. Pour un boat-trip d'une dizaine de jours, comptez 3000€.

Quel moyens de transport ?

Réaliser un trip aux Moluques de manière terrestre reste relativement compliqué. Les guest houses que les îles proposent coûtent beaucoup moins chères, avec des prix qui s'élèvent à moins de 10€ la nuit. Mais la distance qui les relient au spot est assez longue. Dû à l'aspect volcaniques du littoral, certains endroits sont peu accessibles, l'accès aux spots est fastidieux et certains hors d'accès en speed boat, de par leur éloignement des ports.

Le boat-trip est donc la solution de facilité, mais surtout d'efficacité par excellence, puisqu'il offre un accès plus rapide aux vagues. 

Où surfer ?

Depuis Tolebo, la zone d'arrivée en avion, il y a trois zones de surf : Morotai au Nord, Halmehera à l'Est et Buli, plus au Sud. La saison est relativement courte puisqu'elle s'étend de décembre à mars. Niveau houle, on est sur deux types de swells, un premier avec des pics de houle de secteur nord assez longs provenant des Philippines, et un second avec un fond de vent anticyclonique sur la façade est. Le surf est de qualité et même si il ne faut pas s'attendre à des swells d'Indonésie au sens "Indien", les vagues sont belles et de taille intermédiaire, comprises entre 1m et 2m.

Aux Moluques, les spots ont tendance à former davantage de longues gauches accessibles mais recèlent aussi de droites plus courtes et tubulaires, et donc plus techniques. Il y a quelques beachbreaks mais ils sont peu fréquentés. Ils peuvent être privilégiés pour se mettre en jambe où lorsque la houle est trop faible et qu'il y a peu de fond sur les reefbreaks. À noter que le reef aux Moluques est plutôt abrasif, et l'usage des chaussons peut-être plus fréquent ici qu'ailleurs.

Le plus marquant, ce sont les décors qui sont d'une beauté rare. On peut voir des cordillères de volcans dont certains sont encore en activité et fument. Il y a beaucoup de forêts, des cascades qui se jettent directement dans l'eau... Les palettes de couleurs sont assez riches, et on ne reste pas insensible au panorama qu'il peut y avoir.

Que faire à côté ?

Quand on est sur un bateau, les activités seront surtout la pêche et le snorkelling. Cependant, l'accès aux côtes est assez facile et une fois sur terre, on peut louer des motos pour visiter et prendre l'air, profiter des cascades pour faire des pauses "fraîcheur". Niveau historique, certains endroits recèlent des reliques de la deuxième guerre mondiale, mais il faut prendre le temps d'y aller.

Quand partir ?

De décembre à janvier. "Il y a peu d'endroits dans le monde où on peut prendre surfer en bateau l'hiver", raconte Antony, contrairement à des destinations comme les Maldives ou les Mentawai, réalisables de mars à novembre. L'eau est à 26°c, température de l'air 30°c, il fait chaud mais c'est soutenable.

Options bateau avec World Surfaris :

Voyage en groupe (2020) :

7 Janvier - 17 Janvier
20 Janvier - 31 Janvier
3 Février - 13 Février
16 Février - 26 Février

Bateau : Raja Ombak

Prix : 2000usd  / 10 nuits

Départ garanti à partir de 7 personnes.

Voyage en individuel (2020) :

10 Janvier - 19 Janvier

Bateau : Lambo

Prix : 230€ / nuit

>> Plus d'informations :

Mail : yep@worldsurfaris.com
Téléphone : +33 6 74 71 22 37

>> Pour approfondir :

The World Stormrider Guide


    
Mots clés : les moluques, pacifique, archipel, indonésie, antony yep colas | Ce contenu a été lu 5418 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Jeu Concours
THE YOGI SURFER
Gagnez 2 nuits pour 2 personnes pour un trip surf et yoga de rêve