Voyages - Sumatra sauvage

Deux français sur la route

- @oceansurfreport -

Avant d’attaquer la saison, Mickaël et Christophe se sont évadés à Sumatra. C’est Mickaël qui nous fait aujourd’hui le récit de ce trip bien particulier :

« Etant données les conditions de surf vraiment pas terribles dans le sud-ouest, on voulait avoir l’assurance de partir dans un endroit chaud et dépaysant, avec des vagues de fou et relativement peu cher. C’est la troisième fois que je partais dans ce coin de Sumatra, j’étais quasiment sûr de mon coup.

Il faut 15 h de vol plus 6 h de voiture dans la jungle de Sumatra pour arriver à destination. Autant dire que la fatigue du trajet associée à la chaleur suffocante nous a exténués. D’ailleurs un autre pote nous a rejoints une semaine plus tard et il a passé sa première journée dans une clinique locale à cause de l’énorme fatigue et d’une grosse hypoglycémie. Le lieu est juste magique et encore peu touristique, même si de nouveaux surf camps ont émergé depuis ma dernière visite.

On surfe souvent entre nous et plusieurs fois par jour. Les vagues varient de 1m à 2m50. Les spots de la région sont assez variés, il y a plusieurs pointbreaks, certains sont assez hardcore et d’autres plus tranquilles… Il y a deux slabs vraiment fun et aussi un beachbreak qui n’a rien à envier à nos vagues des landes ! La plupart de nos sessions se sont passées sur les deux slabs et le beachbreak.

Un jour nous sommes partis surfer une vague plus loin à une heure de route en scoot. Le chemin serpente le long de la côte au milieu de la végétation dense, et les baies se succèdent les unes après les autres. Il n’est pas rare d’apercevoir des singes hauts dans les arbres. Après 1h20 de conduite, la bombe ! 2m à 2m50 complètement glassy (malheureusement aucune photo de ce jour-là). Apres les 3h de sessions sous le cagnard et le repas pris dans une sorte de cantine locale, on décide de rentrer. Malheureusement il pleut des cordes pendant tout le trajet retour et Christophe et moi-même tombons en panne… Par chance un type avec son pick up nous propose de nous ramener jusqu’à notre hôtel…Les gens sont en général vraiment gentils et prêts à aider en cas de problème. C’était juste une journée parmi tant d’autres, même si celle-ci fut assez éprouvante !

On s’est relativement peu blessé durant ce voyage, une chance ! Seulement quelques petites coupures qui ont vite cicatrisées.Je savais par expérience que la moindre blessure peut vite tourner à l’infection en indo… c’est ce qui c’était passé lors de mes deux précédents trips ici… Pour donner une idée de l’ambiance, on avait droit à un sunset surréaliste, accompagné d’un chant coranique en musique de fond pendant qu’on surfait des vagues glassy tous les soirs.

Je souhaiterais juste remercier Rinaldi du Sunset losmen ainsi que Cecep de Jenny surfcamp pour leur accueil.

Mots clés : sumatra, surf trip, indonesie | Ce contenu a été lu 8483 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Bodyboard | Le 27/04/2020
Escapade à Java et à Sumatra pour le bodyboardeur finistérien, qui continue sa progression.
SUP | Le 29/12/2019
Et devient ainsi le premier homme à chevaucher le mascaret indonésien sur ce support.
Surf | Le 28/12/2019
Le Breton enfile les tubes comme des perles en Indonésie, sur une jolie droite qui pète à fleur de reef.
Jeu Concours
Gong Surfboards
Joue et remporte un shortboard Gong Surfboard PU/EPS de ton choix !