Voyages - Trip sur le North Shore II

Nothing is like pipe

- @oceansurfreport -

Le Surfari du jour nous a été envoyé par Geoffroy HENNO, qui nous raconte la suite de son surf trip à Hawaii.

«Il y a quelques années, Didier PITER m'avait dit : si tu vas à Hawaii, il faut que tu y restes au minimum 1 mois et que tu passes énormément de temps dans l'eau à surfer mais aussi beaucoup de temps hors de l'eau sur la plage à regarder.

A l'époque, cela m'avait interpelé. En mettant en pratique ses conseils, j'ai finalement, au bout de plusieurs semaines, trouvé mon rythme.

Il faut savoir qu’ici tout est un peu sauvage. Le localisme est élevé, les surfeurs ont tous un bon niveau, les vagues sont puissantes, le vent cross shore est dominant, il y a du back wash, l'eau n'est pas si chaude, le reef est violent, la vie est très chère. Je pense que la frustration atteint un haut niveau.

Il faut être patient, 'smart' et ne pas avoir un niveau d'attentes trop élevé. On n’est pas à Tahiti, ce que je pensais avant de venir ici.

Cela dit, une fois les conditions réunies le 'Seven Miles Miracle' Can make you crazy !

Off shore et bien orienté, la côté nord de Oahu, devient juste dingue !

Tel que 'Rocky Point' qui se transforme en un pick droite/gauche ou la gauche ressemble à un petit Pipe. "Sunset" est long et peut tenir très gros, mieux vaut surfer en 8 pieds.

Mais encore, "Pipe' et 'Backdoor', où j'ai vécu une expérience très sympathique....

C'était le 22 Mars. Comme prévu, je me lève à 4h45, petit dej’ tranquille avec mon super nouveau pote japonais: Ébi. Je commence à sentir la pression monter et à me poser trop de questions. Je me dis même que je ne vais pas y aller. On entendait les vagues hier et ça avait l'air de ne pas faire semblant. Je me dis merde, faut que j y aille ça se trouve c'est petit.

Déjeuner fini, je descends pour prendre les planches au garage, je me trompe trois fois de code...bim la porte verrouillée....pas d'autres endroits pour accéder aux planches......je me dis merde, je vais louper la session de ma vie! Finalement et heureusement, le code se réactualise et j'arrive à accéder aux planches. Ouf....

Selon les prévisions : vent off shore, bonne houle pour Pipeline, de 7 a 10 pieds, un peu sérieux.

Je prends la 6'10, ma planche la plus grande. Je trace avec Ebi nous arrivons sur le spot à 5h45. Il fait encore noir et les vagues n'ont pas l'air top.

Le jour se lève et en fait c est complètement dinguoooo, 7 a 12 pieds.  Je rentre dans l'eau et je vois des cavernes comme dans les vidéos.....juste crazyyyyyyy. Je ne faisais pas le fier.

Au bout de 20mns, j'arrive à prendre une vague fat. Je passe juste le take off et la une caverne d'un autre monde, on aurait pu y mettre un bus....j'hallucine.

Je commence à prendre la confiance, tous les pros locaux arrivent, Jamie OBRIEN met des trucs de l'espace.

D'un coup, je me retrouve au peak et une série fantôme du 3ème reef casse, une énorme mousse qui arrive, je me retrouve derrière Jamie OBRIEN. Je ne sais pas quoi faire. Je le vois monter sur ça planche et tout lâcher, du coup je fais comme le local. Sauf que moi, le leash casse, je bouffe 4 bonnes vagues, à bout de souffle, presque à me noyer, j'arrive enfin au bord, la planche est en deux.

Ok très bien, la veille je lisais un magazine où John John FLORENCE dit qu'il ne faut pas trop prendre confiance à Pipe sinon tu te fais tranquillement rappeler à l'ordre par l'océan.

Tout va bien, je me détends, je prends quelques tofs et je filme...des crazy tubes. Puis, je me dis : je ne suis pas venu pour filmer !

Je repars à l hôtel prendre ma 6'6 bradley. Un peu petite pour la taille des vagues mais ça va le faire. Je vais prendre les petites vagues plus au bord. Je reviens, paf une petite vague arrive, un petit barrel.

Un peu excité, je rame sur une, y a un mec dedans, je ne veux pas le taxer, il pull back, je m'engage, je vois que la vague ferme, je pull back mais trop tard......je pars avec la lèvre de la vague tête en avant, front Flip sur le reef, trop de chance je ne touche pas ou très peu et ne me fais pas mal. Je récupère ma planche, ohoh cassée en deux! Merde!!!! Tout ca en moins de 1 heure...

Je me pose sur la plage, je regarde les gars y aller....Dereck Ho, Reef MACTOVISH, Jamie OBRIEN.

Sur les coups de 11h, je retourne dans l'eau avec ma surftech 6'6. Sauf que, je ne prends pas de vagues, je fais que des haut-bas et je recasse un leash....

Je pense que vous verrez des vidéos et des photos de cette journée, apparemment c'était l'un des meilleurs jours de l'année. Moi qui pensais être préparé après les vagues que j'avais scorées sur Kauaï … Nothing is like Pipe.

Enfin bref, cette histoire restera gravée à vie dans ma mémoire. Hawaii est un voyage à faire, pas trop tard pour pouvoir challenger toutes ces vagues. »

 

Le conseil de Geoffroy Henno :

« Pour les jeunes surfeurs, qui veulent devenir pro, il faut y venir chaque année et prendre son bain d'humilité.

À ce sujet, vous avez du souci à vous faire les jeunes. D'après ce que j'ai vu sur place et lu dans ce magazine, 30% des futurs champions arrivent d’Hawaii et seulement 3% d’'Europe.

Entrainez-vous deux fois plus ! Après réflexion, je pense avoir bien profité de mon époque, les prochaines à venir ne vont pas être évidentes surtout pour celui qui veut devenir professionnel.

Pour ceux qui aimeraient venir, je vous conseil d'apporter, de la patience, un shorty ML, une planche pour les petites vagues, beaucoup d'argent et venir après la saison... »

 

A Partir du 15 Avril, retrouvez Geoffroy HENNO et son école de surf et de stand up paddle : Tengo Frio Surf sur les plages de Lacanau.

 "Tengo Frio Surf !" Ecole de Surf et Stand Up Paddle a Lacanau-Ocean

https://www.facebook.com/pages/Tengo-Frio-Surf/162798647196945?ref=hl

http://hennogeoffroy.wix.com/tengo-frio-surf

Mahalo & Aloha brother !

 

Mots clés : trip, north, shore, ii | Ce contenu a été lu 8664 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs