Bodyboard - ''The Nuclear Plant'' : engagement absolu au nord de l'Espagne lors de la tempête Epsilon

Mutant.

- @oceansurfreport -

Le photographe basque Gorka Igurdi a qualifié ce spot de "sauvage". Le chargeur Natxo Gonzalez considère cette vague comme une obsession et a attendu les conditions parfaites pendant plus de cinq ans avant de s'y lancer. Surnommé "The Slab", cette dalle confidentielle du Pays basque Sud a d'abord été le terrain de jeu des bodyboardeurs avant que des surfeurs comme Unia ArriolaAdrian Fernandez et Natxo Gonzalez ne s'y frottent.

Mais qui s'y frotte s'y pique, c'est bien connu. Car cette gauche hostile ne laisse aucune place à l'erreur ou à l'hésitation, puisqu'elle lève au dernier moment et épouse la forme du fond marin en créant des trous béants et des marches colossales. Après 10 mois de sommeil, "The Slab" s'est réveillé lors du passage de la tempête Epsilon au large des côtes atlantiques, à la fin du mois d'octobre. Et Alex UrangaJon Lopez et Lander Irazabalbeitia n'auraient manqué ça pour rien au monde.

Réalisation : Lauperlau avec Jon Aspuru, RIRAW Prod et Jorge Lekunberri

 
Mots clés : pays basque, alex uranga, bodyboard, the slab, bask country, espagne, body | Ce contenu a été lu 5596 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 21/11/2020
À 36 ans, le longboardeur professionnel a rapidement délaissé les lycras pour se consacrer à une vie d'errance.