Matos - Si vous vous attaquez au surf de gros...

- @oceansurfreport -

Petite mesure de sécurité, cet article n'a pas pour but de vous inciter à vous lancer dans une carrière de surfeurs de gros mais plutôt d'aider les surfeurs qui se sont bien entraînés ces derniers temps et ont franchi le pas des premières sessions de grosses vagues. Le nombre de pratiquants augmentent, et les sessions sur les spots de gros sont de plus en plus courtisées par les surfeurs. Voici une shortlist sur le matos  par Comptoir du surf, indispensable avant de se lancer dans des conditions solides. Mais le secret des grosses vagues, c'est d'y aller progressivement, pas à pas, des étapes nécessaires pour tester son matos et ses capacités physiques. 

La sécurité est primordiale

Tout d'abord, il va de soi, qu'il est important de connaître ses limites et les dangers de l'océan. On ne se lance pas dans des grosses vagues sans un minimum d'entrainement. Cela peut passer par des entraînements physiques, une bonne hygiène de vie, et de l'exercice régulier afin d'être capable de revenir à la nage en cas de leash cassé. Les entraînements piscines en hiver sont conseillés pour préparer votre corps à cet effort qui peut s'avérer intense. Il existe notamment des séances de piscine avec exercice de respiration, apprendre à connaître les limites de sa capacité pulmonaire.

Quand on parle de sécurité, le premier réflexe est le gilet d'impact pour deux raisons: tout d'abord, comme son nom l'indique, le gilet d'impact va vous protéger de la puissance des vagues grâce à des pains de mousse répartis sur les partis sensibles du corps comme les côtes et la cage thoracique. Deuxième avantage du gilet d'impact, il va vous aider à remonter plus vite à la surface, et je vous assure que cela peut vous faciliter la tache avant de reprendre une vague sur la tête. Il est préférable de porter le gilet d'impact sous la combinaison, histoire de ne pas le perdre sous l'impact ( si, si, c'est vrai ). Je vous conseille également un gilet d'impact pour le surf plutôt qu'une veste d'impact de kitesurf, car elle possède moins de pains de mousse notamment à cause du harnais de kitesurf.

Enfin, un leash en bon état me semble primordial pour ne pas gâcher votre session. Pour une session de grosses vagues, évitez d'utiliser votre leash de tous les jours. Le minimum syndical est un leash de 9 mm d'épaisseur et 9 pieds de longueur. Assez long pour ne pas vous arracher la jambe à chaque impact mais suffisamment épais pour ne pas casser à la première mousse. Il en existe sur le marché à des prix raisonnables. Certains n'hésitent pas à attacher deux leashes en même temps pour assurer au maximum.

Tout ce matériel me semble indispensable même si certains diront que le gilet est en trop. Si vous vous assommez et quelque chose se passe mal, vous serez content que vos amis ou surfeurs partageant la même session puissent vous repérer.


Une combinaison de surf bien épaisse

Une session de grosses vagues, c'est souvent beaucoup d'attente. Les houles sont souvent longues, il y a du monde à l'eau et personne n'aime se jeter sur tout ce qui bouge quand les conditions sont solides. En gros, il faut prendre son temps et choisir ses vagues. Tout cela requiert du temps, et les sessions de grosses vagues sont généralement plus fréquentes en hiver sur les côtes françaises. Une combinaison surf avec cagoule peut-être une bonne option, car la cagoule protégera votre corps du froid mais également vos oreilles de la pression des vagues et du vent. Préférez une combinaison surf un peu plus épaisse, vous flotterez mieux, et remonterez plus rapidement à la surface.

Cornelius Accoh


Planche de surf, entre maniabilité et vitesse

Choisir sa planche pour affronter les grosses vagues, est un choix souvent cornélien entre recherche de la vitesse et une meilleure maniabilité. Je m'explique, d'un côté vous voulez une planche rapide à la rame ou sur la vague, mais de l'autre côté, vous savez que vous allez perdre en maniabilité. La plus grosse crainte d'une session de gros surf, c'est de rater la vague et se retourner pour voir qu'on est en plein zone d'impact. Comment choisir une planche rapide à la rame et suffisamment stable? C'est un savant mélange entre la longueur, l'épaisseur et la largeur de votre planche gun. Généralement, une planche pour les grosses vagues, c'est un gun. Une planche de surf qui peut mesurer entre 6'6 et 10 pieds voir plus sur les spots les plus exigeants. Un gun se reconnait car c'est une planche étroite au niveau du nose et du tail ( voir même sur toute la planche), pour permettre aux rails de garder le contact avec la vague. Un bon gun doit faciliter la rame et permettre de démarrer le plus facilement possible,. Démarrer, c'est bien, mais votre planche devra également vous aider à absorber les clapots que l'on retrouve fréquemment dans le surf de gros, notamment les jours de vent. Le vent est souvent un handicap qui va vous donner d'investir dans une grande planche. Plusieurs choix sont possibles pour une même session de surf. Une 7'6 ou une 8' pieds comme Vincent Duvignac (planche jaune ci-dessus) ou Romain Laulhé. Ou alors vous préférerez une planche de plus de 9 pieds pour faciliter la rame et être sûr de partir comme Cornelius Accoh (planche noire), Clément Roseyro (planche mauve) ou Mathieu Aguirre (planche verte) dans le clip ci-dessus. L'avantage d'un gun moins long, c'est la maniabilité comme on le peut voir dans la vidéo, ça tourne mieux. Par contre, difficile de prendre les vagues surtout avec un vent fort offshore....

Derniers accessoires indispensables, les dérives de surf


Le choix est simple, Tri-Fins ou Quad. Quand on choisit la configuration Tri-Fins, on garde la possibilité de mettre des turns, alors que si vous optez pour la configuration Quad, vous cherchez avant tout la vitesse et l'adhérence. Faîtes votre choix. Au niveau des Tri-Fins, n'hésitez à choisir des Dérives rigides avec du carbone. Dans la session ci-dessus, Clément Roseyro surfe une grande planche, une 9'3 mais avec une configuration Tri-Fins et surtout deux dérives latérales S-Wings plus petites qu'à la normale, d'où la maniabilité de la planche de surf. A noter l'option Tri-Quad Fins de Vincent Duvignac qui est plutôt cool, à savoir garder la possibilité de surfer en Tri-Fins ou en Quad. Sur sa planche, il mélange les plugs FCS et Futures afin de ne pas mettre trop de pression sur l'arrière de la planche de surf, mais également pour garder le flex et ne pas rendre le tail de la board trop rigide. "C'est une configuration de dérives plugs que j'avais vu sur les planches de surf de CJ Hobgood" dixit Vincent Duvignac ( voir photo ).


 
                     
Mots clés : comptoir du surf, leash, combinaison, surf de gros ; grosses vagues ; dérives ; savoir | Ce contenu a été lu 5256 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 07/12/2018
Surf | Le 31/08/2017
Améliorer ses chances de survie après une attaque de requin
   SURF SHOP
Surf Shop
Jeu Concours
Paradis Plage
Gagnez un séjour au Maroc !