Waterman - #BestOf | ''Sail for Surf'', l'histoire du surfeur-navigateur Collin Martins, disponible en intégralité !

Du Cap Ferret au bout du monde.

- @oceansurfreport -

- Initialement publié le 1er septembre -

C'est l'histoire d'un homme qui n'a rien fait comme les autres. Celle d'un surfeur originaire de la côte girondine qui a décidé de mener une vie de bohème en se détachant de la superficialité pour évoluer selon ses propres codes. Celle, avant tout, d'un gamin dont les parents possédaient une sandwicherie au pied de la dune, au Cap Ferret, et qui passait ses journées dans l'eau pour profiter de son territoire de liberté. Celle d'un enfant qui a bien grandi, mais qui déborde d'imagination et continue de s'émerveiller pour les petites choses. La seule différence c'est qu'aujourd'hui, il vit un rêve éveillé.

Collin Martins, chef cuisinier de formation, vit par et pour le surf. Il y consacre son existence et ne travaille que dans ce but. En 2017, celui qui a élu domicile en Australie avait des bâtisses plein la tête, et des plans sont nés de ses songes. Après une formation professionnelle de navigation maritime très poussée, il décide d'acheter un voilier et débarque sur l'archipel indonésien en totale autonomie.

Depuis, le vagabond des temps modernes, qui exerce son savoir-faire culinaire français avec succès, met le cap sur l'Indonésie quatre à cinq mois par an, où il sillonne l'archipel en quête des meilleurs spots et se nourrit de la pêche sous-marine. À la fin de l'été 2019, le réalisateur bordelais Ben Bireau a embarqué sur "Alien", son voilier de 38 pieds, avec la volonté de raconter l'histoire de Collin Martins. De là est né le court-métrage "Sail For Surf", désormais disponible en intégralité.

Réalisation : Ben Bireau

      
Mots clés : collin martins, indonésie, voile, voilier, boat-trip, surf-trip, indonésien, cap ferret, film | Ce contenu a été lu 11292 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 16/01/2021
Le skipper de course au large, qui a dû se retirer du Vendée Globe suite à un choc avec un OFNI (objet flottant non identifié), évoque sa passion pour le surf, son intérêt profond pour la météo et revient sur la fois où il a pris un barrel en Indonésie.
Surf | Le 06/11/2020
Lors d'un trip avec Gaspard Larsonneur, le jeune marin passionné par le surf sortait de sa zone de confort.