Autres - Big Mama Surf School à Lacanau-Océan

- @oceansurfreport -
Lacanau-Océan, Gironde (25/06/08) - La pédagogie des petits surfeurs par Big Mama Surf School Vous êtes parents et vous avez peut être quelques réticences à amener votre jeune enfant (moins de 10 ans) au surf. En effet le surf est dans les représentations une activité à risque, un sport extrême : le code du sport place d'ailleurs le surf parmi les activités à environnement spécifique (comme le ski, la planche à voile?) car son enseignement se fait dans un milieu naturel incertain. Toutefois un enfant peut commencer le surf dès qu'il sait marcher et qu'il a de bons appuis au sol ! Les écoles et les clubs de surf touchent un public de plus en plus jeune et enthousiaste. Dans certaines académies, le surf est une activité scolaire dès l'école primaire. Voici présentés succinctement quelques principes pédagogiques mis en place par les moniteurs de surf pour apprendre la glisse aux petits : 1- La motivation : Ne jamais forcer un enfant. Dés la première mise à l'eau on peut voir si l'enfant a peur ou s'il est en confiance : il a des réticences à avancer vers les vagues, son corps est crispé, sa respiration se bloque ou est trop accélérée, il serre très fort la main du prof de surf. L'important est de l'amener en douceur vers une notion de plaisir et non de rejet. Dans un groupe d'apprenants chaque enfant a sa réaction propre face aux mouvements de l'océan : face à l'arrivée d'une mousse, des enfants vont faire demi tour vers la plage alors que d'autres ne vont pas hésiter à aller au contact. Le moniteur de surf doit être capable de s'adapter à chaque comportement ; la dynamique de groupe va aussi aider à casser les barrières de l'appréhension, les plus téméraires entraînant les plus craintifs (« s'il y'arrive, pourquoi pas moi ! ») 2- La limitation des risques : Avant d'inscrire un enfant à des cours de surf les parents doivent s'assurer que celui-ci sache nager. La réglementation impose aux écoles de surf que les apprenants aient une capacité de nage d'au moins 25 mètres. Le matériel utilisé est une planche en mousse dont les dérives sont en plastique souple. Ainsi, même si le débutant a des difficultés à maintenir sa planche face aux vagues il ne se fera pas mal. Le moment de marée est lui aussi important : on évitera une marée trop haute. Les premiers apprentissages se font dans des petites mousses avec un niveau d'eau jusqu'à la taille. Une « acclimatation » est nécessaire : le moniteur va être progressif dans son approche en apprenant d'abord à faire du body surf (suivre la mousse avec le corps). L'enfant aura une notion de la vague, de la force du courant, du timing à intégrer pour démarrer. Une pédagogie de la gestion du milieu se met alors en place. A cet âge, les choses s'apprennent plus par le vécu, le ressenti, que par de grands discours théoriques sur l'environnement. D'autres pédagogies permettent de limiter les risques : la pédagogie de la gestion du matériel (comment maintenir une planche de surf de manière sécuritaire, quelles conduites tenir face à l'arrivée d'une mousse??), la pédagogie de la gestion du groupe (où se positionner, comment ne pas être dangereux pour soi même et pour les autres ?...). Cette dernière est importante car les enfants ont tendance, pour se rassurer, à se rapprocher, à faire des mises à l'eau en « grappe ». Ces mauvais comportements sont gommés dès le départ. Les groupes constitués sont de 6 élèves maximum. Soulignons qu'en dessous de 7ans, les enfants ont des difficultés à se repérer : les notions de droite et de gauche ne sont pas intégrées de même que la notion de profondeur. Pour positionner le groupe il est nécessaire d'utiliser des repères fixes. Le moniteur se positionne au sein du groupe pour guider les mini surfeurs et pour accompagner ceux qui sont en difficultés. Les apprenants qui ont des comportements à risque seront placés sur les ailes du groupe pour ne pas risquer de heurter leurs copains. Tout est mis en place pour surfer sans danger ! 3- Des cours attractifs : Les enfants apprennent dans l'action. Comme nous l'avons dit précédemment pour des jeunes de moins de 10 ans une séance de 1h30 ne sera pas faite de 1 heure de discours. Des jeux sont mis en place dans l'eau dès le départ du cours, cela a pour effet de dédramatiser la situation et de créer une cohésion de groupe. Les consignes ne sont pas analytiques (explication du geste exact sur un modèle issu du haut niveau) mais elles restent assez globalisante car à cet âge les capacités d'adaptation sont incroyables : leur motricité n'est pas figée comme pour les adultes, ils ont l'âge où tout se met en place. Les enfants n'ont pas des corps d'adulte, la gestuelle développée pour réussir à se mettre debout sur une planche sera donc différente. Par exemple, les enfants mettent le genou pour se redresser car ils n'ont pas la tonicité suffisante. Les plus jeunes se lèvent de manière amble, un pied de chaque côté de la latte de la planche. L'essentiel étant de réussir à prendre des vagues debout sur la planche. A l'origine les surfeurs ne faisaient-ils pas de même? Des techniques de guidage sont utilisées : le moniteur aide les mini surfeurs à démarrer dans les vagues afin qu'ils partent facilement sans piquer. Cela limite les échecs d'autant plus qu'à cet âge les mini surfeurs ont au départ des difficultés à intégrer les notions de timing : 1-quand ils doivent se tourner pour se préparer ? 2-quand ils doivent s'allonger sur la planche ? 3-combien de temps ramer ?4-quand se lever ? Le moniteur donne le tempo. Enfin donnons un exemple d'apprentissage dans l'action par guidage : pour apprendre le bottom turn (virage) le moniteur peut se positionner devant le surfeur lors de son redressement et lui indiquer une direction à prendre. L'enfant va tenter d'éviter son moniteur et va mettre naturellement en place la gestuelle pour tourner. Au bout d'une semaine de stage les enfants ne pensent plus qu'à la prochaine fois où ils pourront retrouver ces sensations uniques de glisse. Ils ont gagné en autonomie et en assurance dans le milieu marin. Et surtout, ils pourront raconter à leurs copains qu'ils ont surfé des vagues debout sur leur planche ! Christophe LASKY pour les parents des futurs mini surfeurs.                                                                             Plus d'informations : Big Mama Surf School 4 boulevard du Maréchal Franchet d'Esperey 33680 Lacanau Tél : 05 56 26 33 55 Fax : 05 56 26 33 55 Web : www.ecole-surf-lacanau.com E-mail : contact@bigmamasurfschool.com Powered by Christophe
Mots clés : big, mama, surf, school, lacanau, ocean | Ce contenu a été lu 1355 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
XXL | Le 17/08/2020
Dans les coulisses du cbdMD Jaws Big Wave avec Emily Erickson et Izzi Gomez.
Waterman | Le 14/08/2020
Rencontre avec un spécimen marin très rare originaire d'Hawaï.