Autres - Julien le Prevost Portfolio

- @oceansurfreport -
Nom : Le Prevost. Prénom : Julien. Originaire de : Lorient Bretagne sud. Surfe depuis : 5 ans, quand la session n' est pas photogénique ou quand un bon shorebreak se met en place. Première vague où et quand, racontes en 2 lignes : Sur le beach break le plus pourri de la région, à Guidel, je ne sais pas comment j' ai attrapé le virus en débutant ici !! Actuellement installé à : Lorient. Ta première photo de surf : quand et où ? Il y a 4 ans avec un petit compact, pour passer le temps au pic car un peu gros pour moi à vrai dire ! Activité professionnel ou amateur (la photographie) : Amateur, pour me faire plaisir à moi et aux riders. Si amateur tu fais quoi dans la vie : Je suis infirmier tout fraîchement diplômé. Spot favori à shooter : Une célèbre droite Morbihannaise qui marche 3 fois par an, pas très rentable en somme ! Ta plus grosse parution, en France : Rien de fou, un rollo d' un kid de chez nous assez insolite, je préfère n'envoyer aux mags qu'une seule photo de qualité, que d' en balancer plusieurs moyennes. Ta plus grosse parution, à l' étranger : Nada ! Ton shooting le plus accompli, le lieu et la date + donnes nous un lien sur ton site de ce shooting le plus accompli : À vrai dire pas accompli, car je débutais tout juste avec mon caisson, mais une lumière, un swell, une ambiance que l'on ne retrouve que trop rarement. C' était le dernier week end de mai 2009 sur une île bretonne, 2 jours non stop, à l'eau de 7h00 a 19h00, près de 3000 photos shootées pour en tirer 2 ou 3 que je qualifie aujourd' hui de "pas mal"... J'aimerais y retourner pour mettre en pratique ce que j' ai appris depuis !! Le line up le plus fou que tu as vu ? Une gauche wedgy à 2m ++ toujours dans le Morbihan, en fin d' été, session complètement innatendue, on a d'ailleurs toujours pas compris d'où elle sortait cette houle !! des spits, de gros triks, des barrels gargantuesques et bien évidemment, pas d'appareil.... Ton plus beau voyage, le lieu et la date + donnes nous un lien sur ton site de ce shooting le plus accompli : Je n' ai pas eu l' occasion de beaucoup voyager, seulement la Martinique mais pas dans une optique de surf trip, c' était un voyage de fin d' étude, j' ai quand même réussi à faire quelques clichés de vagues vierges. Je compte bien me rattraper maintenant que mes études sont finies. Type de photos préférées : Au coeur du poulet, au plus profond possible du tube, donc au fisheye, même si ça limite considérablement dans un shooting aqua. Les photographes qui t' inspirent en image : Stephane SALERNO et son compère B. HAUGOMAT pour leur engagement et leur capacité à pondre autant de bons clichés en une session, j' adore aussi ce que fait Seamus MAKIM, ce mec n' a pas de cerveau... ahaha. Plus globalement, je dirais : un photographe polyvalent qui a la capacité à nous montrer l' envers du décor, pas seulement des barrels et des line up, mais aussi tout le lifestyle qui va avec.... Les photographes qui t' inspirent en terme de réussite professionnel : Tim MC KENNA et Tim JONES ont réussi à allier leur passion et le côté lucratif, ce qui semble irréalisable de nos jours... avec l' explosion du numérique et donc des photographes qui vont avec... Depuis combien de temps tu shootes régulièrement : J' ai "shooté" pendant 2 ans mais de façon aléatoire, disons que je m' y suis mis plus sérieusement depuis 6 mois avec mon nouveau matos. Qu'est-ce qui t' a donné le virus de la photo : Faire partager la rage, la beauté que peux nous offrir une session. Puis la recontre avec Benoit MERLE, photographe Guidelois qui m' a transmis, à son insu, ce "virus" (pour le côté lucratif à Guidel faudra repasser hein !! ). Tes prochains objectifs dans la photo : Avoir LA photo d' un type pas forcément médiatisé, y réunir la lumière, la qualité d' image, du tricks, le placement... autant dire que y' a du boulot !! car comme avait dit "RONUS" (Ronan GLADU) la bombe est toujours floue ou loupée tout simplement. Tes projets : Concilier mon job, les voyages et progresser en photo. Ton site : www.julienleprevost.com et www.julienleprevost.blogspot.com. Ton matos : CANON EOS 50 D sigma 70/300mm pour avoir les pieds au sec (objectif en fin de vie et surtout terriblement nul). Canon 50mm f1,8 II fisheye 8mm de marque russe, un vrai char d' assaut, sans AF, entierement manuel qui me donne du fil à retordre mais qui m' offre aussi de chouettes visions. Caisson LIQUID EYES avec facade pour 50mm et facade dôme pour fisheye et poignée PG3 double déclenchement. Powered by Christophe
Mots clés : julien, prevost, portfolio | Ce contenu a été lu 3691 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
XXL | Le 14/11/2019
"Au large, on ne se rendait pas vraiment compte de la taille, mais c'est une fois au bord qu'on s'est dit que c'était quand même solide."