Contest - Focus spot : Tsurigasaki Beach

Zoom sur le spot des Jeux Olympiques !

- @oceansurfreport -

Alors que les séries du premier tour des jeux olympiques ont été dévoilées, il est temps de s'intéresser de plus près au spot où vont s'affronter les 40 surfeuses et surfeurs internationaux qui participeront à cette première olympique.

Le compte à rebours indique J-7, et c'est donc à Tsurigasaki Beach que ces derniers auront l'occasion de décrocher les premières médailles olympiques de la discipline. Côté France on le rappelle, ce sont Pauline Ado, Johanne Defay, Michel Bourez et Jérémy Florès qui porteront les couleurs du pays.

La compétition se tiendra du 25 au 28 juillet (deux jours après la cérémonie d'ouverture). Une waiting period est tout de même en place jusqu'au 1er août si les vagues se font désirer, un bon point quand on repense aux tristes conditions du spot l'an dernier à la même période


Situé près de Tokyo, dans la ville d'Ichinomiya - préfecture de Chiba (à 1h30 du village olympique), le spot également connu sous le nom de Shidashita Beach est l'un des points centraux du surf japonais.

La configuration de la plage, cadrée par des digues aux deux extrémités (qui gardent le sable en place), propose un scénario assez lisible et consistant : deux ou trois pics clairement définis à droite, à gauche et au centre de l'espace. À noter qu'en cas de grosses houles, les courants près des digues peuvent être très forts, et la pratique reste alors réservée aux surfeurs expérimentés.

Bien que le spot puisse proposer occasionnellement un barrel au niveau du beachbreak lorsque les conditions de houle s'alignent, il s'agit davantage d'un terrain d'expression où les manœuvres sont à privilégier et multiplier.  

"La vague est un beach break ; elle déferle sur un fond de sable noir. Les vagues, droites et gauches, vont de 30cm à 2m. En cas de typhon au large du Japon, les conditions peuvent devenir optimales avec des vagues de plus de 2m et une longue période" nous explique Michel Plateau, directeur technique de l'équipe de France.

Côté temporalité, Michel déjà sur place en éclaireur ajoute : "On sait que les conditions là-bas seront un peu particulières, un petit peu similaires à ce qu'on peut trouver en France à cette période. Il n'y aura donc pas de surprise, même si on pourrait avoir des conditions plus rugueuses avec de possibles typhons."

La plage de Tsurigasaki a déjà accueilli plusieurs événements de surf professionnel, notamment des QS 6000 il y a quelques années.

Le homespot des surfeurs du QS Hiroto Ohhara et Reo Inaba ne manquera pas de nous dévoiler bientôt ses secrets. Le surf sera à suivre sur France Télévisions, Eurosport 1 et Eurosport 2, qui retransmettront en direct ou différé les temps forts de la compétition, notamment les passages des athlètes Français.

La grille de France Télévisions n'a pas encore été communiquée. Celle d'Eurosport est déjà connue :
> Live le 27 juillet de minuit à 1h30 puis de 5h30 à 7h15 (Eurosport 1 - heures françaises)
> Live le 28 juillet de 1h00 à 4h30 (Eurosport 2 - heures françaises)


 > Plus d'articles au sujet des jeux olympiques 

 
  
Mots clés : jo, jeux olympiques, tsurigasaki, michel plateau, shidashita, japon, tokyo, chiba | Ce contenu a été lu 4912 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 18/09/2021
Un local australien démontre la vibe à adopter dans la région.
Bodyboard | Le 14/09/2021
Le Français double champion du monde a fait un très beau parcours au Portugal.
Groms | Le 13/09/2021
Un aperçu plein d'enseignement des méthodes de l'ancien entraîneur de Tiago Pires.