Contest - Mondiaux 2022 : Pauline Ado vice-championne du monde et la France sur le podium !

L'équipe de France également championne du monde en relais à Huntington Beach.

- @oceansurfreport -

L'équipe de France reviendra de ces mondiaux avec plusieurs titres, dont une médaille d'argent pour Pauline Ado, qui est vice-championne du monde 2022. L'équipe de France est aussi championne du monde en relais, et troisième nation mondiale à l'issue de l'événement.

Informations via la Fédération Française de Surf

Pauline Ado, vice-championne du monde

Pour sa quatrième finale ISA après celle de 2009 (4e place), 2016 (3e place) et 2017 (championne du monde), Pauline Ado est allée chercher une médaille d'argent qui fait tout son bonheur et celui de ses coéquipiers. Cette nouvelle performance est évidemment à mettre au crédit de sa forte expérience du très haut niveau. Solide face à la pression, imperturbable quand tout semblait aller mal, capable de gérer tactiquement toutes les situations et de sortir le grand jeu technique quand il le faut, où il le faut.


Dernière Français en lice après les éliminations de Tessa Thyssen (15e) et Vahiné Fierro (13e), la Basque avait pourtant mal débuté sa journée. Dans une finale de tableau principal à trois, après le forfait pour blessure (rotule) de la Portugaise Teresa Bonvalot lors du relais la veille, la capitaine de l'équipe de France n'a rien trouvé à se mettre sous la planche durant 35 minutes sans vague. Versée en finale de repêchages avec deux Australiennes, Sally Fitzgibbons et Sophie McCulloch, elle a parfaitement joué le coup en scorant une dernière vague sous les yeux de la jeune Aussie pour filer en finale d'un rien (11.27 pts à 11.16 pts). 

En finale en compagnie de Fitzgibbons, championne du monde l'an dernier au Salvador, de la jeune américaine Kirra Pinkerton, et de la Péruvienne Daniella Rosas, Pauline s'est très bien lancée avec deux belles gauches (6.00 et 7.00 pts) et tenait les rênes de la finale quand Pinkerton envoyait un énorme re-entry sur une droite sortie de nulle part (7.22 pts) avant de trouver une belle gauche (5.30 pts) pour repasser devant dans les dernières minutes et à seulement 0.63 point. 


Au buzzer, les Américains exultaient, tout comme le clan français qui se précipitait pour fêter sa capitaine. Cette médaille d'argent au goût dorée a fait le bonheur de toute l'équipe. 

L'équipe de France championne du monde en relais

L'équipe de France composée de Vahiné Fierro, Tessa Thyssen, Gatien Delahaye et Tim Bisso a remporté le titre de champion du monde du relais à Huntington Beach, en Californie, où se sont tenus les World Surfing Games 2022 du 16 au 24 septembre. 


Vainqueurs en 2008 au Portugal et en 2017 à Biarritz, les Bleus ont remis le couvert. Dans le fief des Américains, le quatuor a surpassé l'équipe américaine (Zoe McDougall, Gabriella Bryan, Griffin Colapinto et Kolohe Andino). Malgré une interférence de Thyssen, qui aurait pu leur coûter la victoire, les Français ont fait preuve d'une impressionnante solidité pour maîtriser la pression des 50 minutes d'une finale qu'ils ont tenu tout du long. 

Portée par un Gatien Delahaye des grands jours, la France s'est imposée face à une équipe américaine qui a surtout mal joué le coup en envoyant son atout maître, Kolohe Andino, en dernier relayeur à moins de 8 minutes du buzzer. Impossible pour le n°1 US de retourner une situation rendue compliquée par un Colapinto en deçà de sa forme habituelle et plombée par les chutes de McDougall. Et tandis que les Portugais et les Argentins se battaient pour le podium, les Français pouvaient gérer les dernières minutes à la perfection avec une Vahiné Fierro revancharde et inspirée et un Tim Bisso en feu pour porter l'estocade. 


Un podium en bronze pour la France

24 heures après le titre sur le relais, la France réalisait le hold up parfait en montant sur le podium juste devant les Portugais. Un exploit au regard du plateau de ces World Surfing Games, certainement l'un des plus relevés de l'Histoire. Une performance fondatrice pour cette France new look, seule des six premières nations sans surfeur du Championship Tour. 


Pas de place en plus pour les JO

 C'était l'un des objectifs collectif de ces mondiaux : repartir avec la place supplémentaire par nation et par genre pour les JO 2024. Ce seront finalement les Japonais et les Américaines qui auront été décrocher ces deux tickets (non nominatifs). Dans huit mois au Salvador où se tiendront les World Surfing Games 2023, deux places par genre et par continent seront cette fois décernées. La feuille de route est donc déjà toute connue.


- Images © FFSurf -  
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 31/07/2022
L'étoile montante du surf féminin français.
Surf | Le 02/06/2022
De l'action à l'eau, une énergie folle dans la passe et Anuanua Lucas qui nous partage un sacré portfolio.
Surf | Le 31/05/2022
Gros volume d'eau, vitesse, prise de risque et effervescence jusque dans la passe.
Jeu Concours
Paradis Plage
Remportez 2 nuits en Suite Premium en BB !