Environnement - Pas de répit pour la façade atlantique

Le bilan après le passage de Christine

- @oceansurfreport -

Depuis le début de l’hiver les tempêtes s’enchainent sur l’hexagone. Cette fois c’est Christine qui s’est abattu sur le littoral Atlantique créant d’immenses dégâts matériels et environnementaux. Trois départements restent en vigilance orange aux crues: la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.
La côte basque a été particulièrement touchée par les rafales importantes et les grosses vagues qui ont éclatées lundi soir et mardi matin.
A Biarritz une vague puissante a pénétré une fois de plus dans le casino déjà ravagé en janvier par un précédente tempête: 500 mètres carrés de surface ont été inondés.
A Saint-Jean-de-Luz, la thalasso qui avait pourtant anticipé les fortes houles avec des fenêtres blindées n’a pas pu résister face à la force des vagues.
Mais ce n’est pas tout ! En Aquitaine les dégâts sont surtout environnementaux : le front de mer de Lacanau a été ravagé une fois de plus, ainsi qu’a Montalivet.
A Hossegor, les locaux du surf club et du sauvetage côtier ont été touchés, répendant plus d’une quarantaine de planches du surf sur la plage et laissant également de nombreux débris. Aussi, les forts coefficients et les vagues impressionnantes ont fait réapparaitre des vestiges de la seconde guerre mondiale, des bunkers allemands notamment, sur la plage de la Gravière et des Culs nus.
Sur son site internet, Météo France recommande toujours la plus grande prudence. Le centre national de prévisions qui conseille vivement à la population de bien se renseigner avant d'entreprendre tout déplacement et de bien respecter les déviations mises en place. Ce mardi, les vents d’ouest à nord-ouest régressent entre le sud des Landes et la frontière espagnole mais la zone la plus exposée aux rafales reste la Pointe de Socoa (64). Les vents sont persistants, la puissante et longue houle d’ouest est toujours forte, et le littoral du Sud-Ouest reste donc ce mardi sous haute surveillance.

Sources : météo France, sud ouest, Reuters, le Figaro, j-c Barthelet

Mots clés : tempete, christine, ravages, degats, littoral atlantique, biarritz, hossegor, lacanau, vents, vagues | Ce contenu a été lu 10317 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
XXL | Le 02/03/2022
Vendredi 25 février la plus grosse houle de l'hiver 2022 a produit un max d'action sur le spot portugais.
Surf | Le 24/02/2022
Surfeurs et bodyboardeurs étaient présents dans une eau à 8°C.
Pédagogie Météo | Le 26/12/202...
Ce phénomène a malmené l'Est de la Méditerranée en septembre dernier. Mais de quoi s'agit-il ?
Jeu Concours
FCS
Remportez un Eco Pack FCS !