Interview - Rencontrez le jeune et talentueux photographe de surf Thomas Lodin

- @oceansurfreport -

Thomas Lodin est depuis longtemps passionné par la photographie. Mais depuis qu'il a posé ses valises dans le Pays Basque, le surf a capté chez lui une toute nouvelle inspiration menant son objectif avec un regard unique sur l'océan.

En Mars dernier il publiait son premier livre "IMPRESSIONS", vendu en seulement 2 semaines à 300 exemplaires. Il a fait le choix de décomposer son livre en trois tendances chromatiques, bleus, blancs et rouges, avec un regard artistique et particulier sur la culture surf, ses histoires, ses instants, ses surfeurs, leurs mouvements et ceux de l'eau... Aujourd'hui il sort une seconde édition de ce premier ouvrage, en 500 exemplaires supplémentaires !

Né à Nantes, il est maintenant basé à Biarritz depuis 5 ans. Issu du milieu urbain, ses premières passions ont été le BMX qu'il pratiquait, les voitures... Puis les planches classiques sont arrivées, la photo et enfin le surf avec lequel il s'épanouit aujourd'hui. Surf-report a rencontré ce jeune photographe, et partage avec vous son parcours et un portfolio exclusif.


INTERVIEW

Parle-nous de ton premier livre publié en mars dernier... Que réunit-il, comment as-tu choisi de l'axer ?

IMPRESSIONS rassemble mon travail des trois dernières années. Date à laquelle j'ai commencé à collaborer avec la marque Oxbow et grâce à qui j'ai pu intensifier mes voyages et rencontrer des personnes incroyables ! 

Il faut que je précise que je n'avais pas du tout planifié de faire un livre donc je n'ai pas spécialement travaillé dans un sens pour arriver à ce résultat ! C'est Oxbow qui m'a proposé d'éditer un livre avec mon travail ! J'ai tout simplement shooté ce que j'avais envie de shooter et ensuite il a fallu faire des choix pour rendre l'objet intéressant.

Je m'étais concentré sur l'Océan, ses humeurs, ses couleurs et ses mouvements car c'est quelque chose qui ne cesse de m'émerveiller et notamment lorsqu'il est le moins accueillant. Les jours de tempête et de pluie ont tendance à me fasciner ! Puis il y a bien évidemment les surfeurs, notamment ceux qui pratiquent le longboard classique qui vont chacun(e) à leur manière sublimer les vagues par leur grâce et leur glisse. C'est une approche du surf que j'admire et que j'apprécie tout particulièrement !

Pour rassembler tout ça de manière cohérente dans un seul livre j'ai eu tout d'abord besoin d'aide pour avoir un regard extérieur sur mon travail. Nous avons vu que naturellement mes images ont des dominantes de couleurs assez redondantes alors nous avons été dans ce sens et nous avons soulevé 3 grands espaces chromatiques intéressants : Bleus, Blancs et Rouges. Il y a donc une sélection de 150 photos prises en France mais aussi en Californie, Mexique, Guadeloupe, Espagne, Portugal etc... 

Une photo phare à tes yeux dans cet ouvrage ?

Je les apprécie toutes et chacune a une histoire et un moment auquel elle fait référence. La toute dernière me plait bien ! À vous de voir laquelle c'est ! Mais demain j'aurai changé d'avis.

Tu as bénéficié du soutien d'Oxbow pour te lancer ?

Oui, c'est en effet grâce à Oxbow qu'aujourd'hui j'ai pu éditer ce livre. C'est tout d'abord eux qui m'ont proposé le projet de réaliser un ouvrage avec mon travail, autrement ça ne me serait jamais venu à l'esprit ! Pas aujourd'hui en tout cas donc je leur dois beaucoup et je ne les remercierai jamais assez pour m'avoir poussé et aidé à 100% dans la réalisation et l'aboutissement de Impressions !  

Comment la photo a commencé pour toi ?

Mes parents m'ont offert un appareil photo « bridge » (à l'époque !) pour mon 13 ou 14ème anniversaire je ne sais plus exactement. C'était donc il y a 13 ans que j'ai premièrement commencé à immortaliser mes potes sur leurs vélos. Rien de bien incroyable au début forcément mais ce n'était pas le but. Je me suis pris au jeu et j'ai au fur et à mesure réfléchi un peu plus à ce que je cadrais. La scène BMX à Nantes était très active et les gars roulaient fort donc je me suis retrouvé à avoir des parutions dans des magazines quelques années plus tard. Puis mon premier contrat à à peine 18 ans grâce à Red Bull et depuis ça je n'ai pas arrêté !

Pourquoi avoir choisi de te tourner vers l'océan et le surf?

J'ai grandi à Nantes en faisant du BMX, j'ai commencé la photo en shootant du vélo car j'aimais ça puis j'ai découvert le surf et j'ai passé de plus en plus de temps à l'océan. J'évoluais plus en Surf qu'en vélo donc le choix s'est fait naturellement. Le surf est aussi devenu une passion, et c'est juste naturel de passer le plus de temps possible à faire et shooter ce qui me plait !

Quelle est la première impression que tu veux transmettre dans une photo ?

Une impression tout simplement ! Bonne ou mauvaise, pour moi une photo doit faire ressentir quelque chose donc si ce n'est le cas c'est qu'il manque un truc !

Où aimes-tu surfer ?

Je surfe beaucoup, peut-être un peu trop... Principalement sur Biarritz et à la Côte des Basques car c'est proche de chez moi, pour le longboard c'est idéal. Ou bien parfois à Guéthary, je bouge le long de la côte suivant les saisons et les houles quand je suis ici !

Quelques mots sur tes derniers trips ?

Je suis revenu du Japon il y a quelques jours, c'était un énorme choc culturel et j'ai commencé à vous écrire en étant sur l'ile de Jersey avec vue sur mer où la vie est douce. Je finis maintenant ces réponses à Cadaquès en Espagne où ce n'est pas plus mal non plus !

Un aspect difficile de ton métier ?

Que ça ne durera peut-être pas éternellement ...?

Ce que tu préfères dans cette profession ?

Il y a des obligations et des objectifs suivant les shoots mais globalement je n'ai pas l'impression de travailler !

Côté matos, tu travailles avec quoi ?

Pour le moment je travaille en numérique avec un hybride Sony et des objectifs de la marque. Un caisson étanche pour shooter dans l'eau. Même si actuellement je viens de cramer mon boitier à l'eau de mer... Donc je bosse aussi avec un Canon AE 1 et diverses optiques (35mm argentique), un nikonos II, un polaroid... Un iPhone ça fait bien le job aussi !

Comment se passe ta journée type de travail ?

Je n'ai pas de journée type, c'est toujours différent. Quand je suis en shoot tout est différent, si c'est un shoot surf ou lifestyle. Le surf est dicté par les marées, la houle et le vent mais globalement sur tous les shoots, la journée commence tôt pour profiter des lumières du matin, shooter toute la journée avec une pose en début d'après-midi lorsque la lumière est forte puis reprendre jusqu'au coucher du soleil. Vient ensuite l'editing en fin de journée si le timing du client est plutôt serré. Ce qui est souvent le cas ! 

Lorsque je ne suis pas en shoot, je vais être principalement derrière mon écran à finir d'éditer les images que j'ai shootées précédemment puis les envoyer à mes clients, répondre aux emails, planifier les prochains shoots, faire du repérage, répondre aux commandes de tirages, développer quelques pellicules etc. et prendre le temps d'aller surfer quand même !

Un trip photo qui te reste dans la peau ?

Le Mexique, l'année dernière. J'ai une bonne cicatrice dans le dos à cause d'une dérive de longboard qui m'a coupé en deux !

En ce moment sur quoi travailles-tu ?

IMPRESSIONS, je le ré-édite ! La première édition s'est écoulée en un temps complètement incroyable du coup nous avons décidé avec Oxbow de lancer la deuxième édition qui sort aujourd'hui ! Limitée à 500 exemplaires !


Découvrez son Portfolio !



Photo à la Une : A.Vedrine



         

 

   
                
Mots clés : impressions, thomas lodin, photographe, photographie, chromatiques, livre, interview, surf, pays basque | Ce contenu a été lu 2117 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Jeu Concours
VISSLA
Joue & Gagne la combinaison Vissla 4/3 Seven Seas