Interview - Le shaper du mois

Rencontre avec Gérard Dabbadie

- @oceansurfreport -

A l'occasion du lancement de la rubrique Matos 2017 sur Surf-Report, nous avons rencontré le légendaire shaper Gérard Dabbadie, qui travaille en collaboration avec la marque BIC

Bonjour Gérard, qu'est-ce qui vous a poussé à devenir shaper ?

Mon père a toujours travaillé avec ses mains et dès mon enfance j'ai toujours aimé « bricoler » et fabriquer des trucs divers et variés. Avec la passion du surf m'est naturellement venue l'envie de me fabriquer mes propres planches d'autant plus qu'au début des années soixante-dix l'offre était plus que limitée en France. Les copains ont commencé à en vouloir et j'ai vite eu envie d'en faire mon métier. Cependant, suivant les conseils de Papa /Maman qui ne voyaient pas dans le surf de ces années-là une possibilité de vivre correctement j'ai fait des études de Pharmacie et une fois le diplôme en poche je suis revenu vers ma passion et j'ai commencé a shaper professionnellement au début des années 80 avec ma marque SUPERFROG.

Quand avez-vous eu votre première planche de surf ?

J'ai commencé à surfer en 1969, ma première planche était une planche californienne 7' diamond tail achetée en 1970 sur la plage à un américain de passage avec dédouanement obligatoire à Bayonne sous peine d'amende. Ensuite ma première « custom » fut shapée par Michel Barland lui-même du temps où il n'avait pas encore inventé le premier robot shaper et où il passait sa vie dans la poussiére. Une 7'4 toujours diamond tail et évidemment single fin typée un peu gun et légère pour l'époque. Cette planche me permis de beaucoup progresser. A partir de 1975 je n'ai plus surfé que des planches que je m'étais fabriqué.

Quel est le sentiment que vous avez eu lorsque vous vous êtes mis debout pour la première fois ?

Ouaouh là ça remonte à longtemps ...1969 ... je n'ai jamais eu l'impression d'en baver pour apprendre, tout est venu naturellement, il faut dire qu'à cet âge, je pesais 40kg tout mouillé et que j'apprenais avec une « petite » planche de 8'.

Quelles planches vous procurent le plus de plaisir à shaper ?

J'ai toujours particulièrement aimé shaper les longboards et les planches un peu hybrides. Beaucoup plus que les shortboards galettes.

Que souhaitez-vous qu'un surfeur ressente en premier sur l'une de vos planches ? 

J'aime quand les clients me disent que la planche « glisse » , tout est là à mon avis .

De tous les endroits où vous avez voyagé, quel lieu se démarque des autres, et pourquoi ?

J'ai beaucoup voyagé grâce au surf et pour le surf, mais je garde une affection inébranlable pour le Maroc où j'ai longtemps séjourné et des souvenirs de Safi à 5 dans l'eau ou d'Imsouane avec le camping car, deux copains et rien d'autre autour de nous si ce n'est les pêcheurs du coin me chauffent le coeur.

Qui vous inspire dans le milieu ?

Je suis un élève, un disciple, un fan de Maurice Cole. C'est lui qui m'a fait passer du stade amateur brouillon à celui de savoir exactement ce que je veux tirer d'un pain de mousse, pourquoi faire comme ça et surtout avoir un résultat final qui correspond à ta vision de départ. Pas si simple avec un rabot, plus simple maintenant avec la découpe numérique.

Quelle est votre planche favorite ? Sur quel spot préférez-vous la surfer ?

Je ne surfe plus beaucoup, depuis quelques années je passe plus de temps au large sur mon voilier que dans les vagues, je dirais que quand je retourne à l'eau c'est avec un longboard sur une vague tranquille ou que ce soit du moment que l'ambiance à l'eau est bonne.

De quoi êtes-vous le plus reconnaissant ?

Ma vie de shaper a considérablement évolué grâce à ma rencontre au début des années 90 avec la Société Bic Sport et ses passionnés de mer et de nautisme. J'ai pu grâce à eux fabriquer des planches pour le plus grand nombre et avoir mes designs surfés dans le monde entier.

Quels sont vos projets pour cette année 2017 ?

Je suis un jeune sexagénaire, je me rends compte qu'il faut profiter à fond de chaque instant. Sinon professionnellement avec BIC Sport nous travaillons sur de nouveaux projets avec toujours cette optique de contenter le plus grand nombre avec des tarifs modérés et du matériel fabriqué en France.

>> Retrouvez les planches BIC Surf dans la Rubrique Matos 2017 

 
Mots clés : shaper du mois, matos 2017, gerard dabbadie | Ce contenu a été lu 8008 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 02/04/2017
Rencontre avec Johan Leconte
Interview | Le 05/06/2016
Rencontre avec François-Xavier Vince
Interview | Le 30/04/2016
Rencontre avec Renaud Cardinal
Jeu Concours
VUARNET
Trois paires de lunettes Vuarnet à gagner !