Pédagogie Santé - Les pathologies des sports d'eau

Les maladies du surfeur

- @oceansurfreport -

Le surf est l'un des sports où le pratiquant s'expose le plus aux problèmes environnementaux : exposition aux UV, océans souvent pollués et animaux parfois féroces dans l'eau. Aujourd'hui Surf Report s'intéresse aux pathologies dont les surfeurs, bodysurfeurs, bodyboardeurs et autres pratiquants du domaine aquatique peuvent être exposés. Le surf est une sorte de thalasso avec l'avantage d'être gratuite : l'eau de mer est riche en minéraux qui nourrissent la peau et aussi excellente pour les articulations. Mais parfois, la pratique régulière de ce sport peut être mauvaise pour le pratiquant qui s'expose à de nombreuses maladies.

La Ciguatera :
Cette maladie est une intoxication alimentaire qui s'attrape après l'ingestion de chair de poisson. Ce type d'intoxication s'attrape dans des pays qui attirent de nombreux surfeurs tels que Tahiti, La Réunion ou encore Fidji. L'origine de la maladie provient des coraux, souvent sur exploités par l'Homme qui aménage sans cesse le littoral et rejette des déchets dans la mer. Des algues microscopiques profitent de la situation  pour coloniser les coraux morts et produisent des toxines provoquant la ciguatera. Parmi les 400 espèces potentiellement infectées, les grands poissons prédateurs comme le barracuda, la murène, le mérou sont les plus susceptibles de provoquer un empoisonnement. C'est donc l'homme qui à la fin peut se retrouver intoxiqué entre 2 et 13 heures après ingestion du poisson. La ciguatera peut être à l'origine de douleurs articulaires et musculaires, de vomissements, de diarrhées, de maux de tète et de vertiges. Cette maladie n'est pas mortelle mais doit être soignée assez rapidement pour éviter qu'elle ne s'aggrave.

Costochondrite des surfeurs :
Parfois le surfeur se met à souffrir de douleurs aux cotes. Cette douleur s'appelle une costochondrite, c'est une inflammation douloureuse de la zone où le sternum et les côtes s'articulent. Cette infection résulte du fait que les bodyboardeurs et surfeurs s'appuient sur leur cage thoracique quand ils sont allongés sur leurs planches. Pour les bodyboardeurs le choque est encore plus intense quand les réceptions de vagues sont violentes. Pour soigner ce traumatisme, le rideur doit cesser le sport pendant plusieurs semaines voire des mois le temps que l'inflammation disparaisse. Certains médecins conseillent aussi de rembourrer la combinaison avec de la mousse pour réduire les chocs entre la cage thoracique et la planche. Parmi les pros, certains on déjà souffert de costochondrite comme le célèbre Dane Reynolds.

Le ptérygion, aussi appelé "maladie du surfeur" :
Le ptérygion est une lésion bénigne de la membrane qui tapisse la surface de l'œil. Cette lésion peut envahir la cornée mais touche avant tout le blanc de l'œil. Attention à bien se protéger face aux UV, aux gouttelettes d'eau de mer et au sable pour éviter la progression de la lésion qui amènerait à un traitement chirurgical.

Le pityriasis versicolor et Mycoses :

De nombreux surfeurs voient apparaître et se proliférer des taches sur leur peau : ce sont des champignons ! Pourquoi ? Tout simplement car la combinaison qu'il porte est infestée de micro-organismes à l'origine des mycoses. Le pityriasis versicolor, provoque des taches rosées dans le cou, sur le thorax et les épaules principalement. Les mycoses, elles, sont à l'origine de plaques rouges qui grattent sur toutes les parties du corps qui se plient : aisselles, aines, seins ... Pour éviter ce type de désagréments, toujours rincer sa combinaison à l'eau après une session, ne pas uriner dedans et surtout ne pas partager son matériel.

L'exostose surnommée aussi « l'oreille du surfeur » :
Les surfeurs sont les plus exposés à cette pathologie même si un bon nombre d'entre d'eux ne savent pas de quoi il s'agit. C'est en fait un rétrécissement du conduit auditif externe de l'oreille suite à des irritations répétées par le vent et l'eau froide. Ce sont donc les surfeurs d'eau froide qui sont le plus touchés par cette excroissance osseuse. En cas de gène importante il est parfois nécessaire d'avoir recours à une intervention chirurgicale avant que le canal soit totalement obstrué. Pour prévenir au maximum l'exostose portez un bandeau en néoprène, une cagoule ou des bouchons d'oreilles.

Le surf est à la mode et bon pour la santé. Mais à trop forte dose certaines maladies peuvent apparaitre et gêner le sportif. Pour éviter au maximum ce genre de problèmes il faut consulter régulièrement un médecin.

 

Sources :
Sud Ouest
Surf prévention
Wikipédia

 
Mots clés : maladies, pathologies, surf, sport de glisse, bodyboard | Ce contenu a été lu 28298 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Autres | Le 01/08/2021
Adieux à Derek Ho, les pros à Lower Trestles, l'Indonésie et le surf en Suisse
Culture - Musique | Le 30/07/2...
Le week-end du 28/29 août, c'est l'événement à ne pas manquer à Biarritz !