Surf - Filmographie : Kepa Acero

Plongez dans les films du free-surfeur basque.

- @oceansurfreport -

Cette période de confinement est l'occasion idéale de se replonger dans la filmographie des surfeurs internationaux. Trop souvent tombées dans l'oubli, certaines de leurs réalisations méritent d'être découvertes, regardées encore et encore, malgré le temps qui passe.

Véritable vagabond des temps modernes, Kepa Acero est un pur produit de son époque. Le free-surfeur basque s'est notamment révélé au travers d'expéditions aux quatre coins du monde, parfois dans des endroits particulièrement reculés. Voici une série non-exhaustive de certains de ses meilleurs films, parfois auto-produits :

It's Not Only About The Waves - Sénégal - (2019) :

Il y a quelques années, le surfeur-explorateur s'est rendu seul à Diakene Ouolof, un petit village sénégalais situé en Basse-Casamance. Une nouvelle expérience africaine ô combien gratifiante qu'il a souhaité renouveler. Armé de son outil de recherche principal, Google Earth, Kepa a étudié avec minutie le potentiel de la région à capter la houle. C'est ainsi qu'avec sa compagne Eva Diez, le Basque s'est rendu au cœur de la jungle africaine en quête de vagues vierges et dans l'optique d'apprendre le surf à la communauté locale. Et grâce à une campagne sur les réseaux sociaux, des particuliers ont donné leurs planches au couple afin de les offrir aux locaux, afin qu'ils prolongent l'expérience.

Tout au long de leur voyage, Kepa et Eva passent par différentes émotions, la joie du partage avec les peuples présents sur place, l'euphorie de constater que les points breaks repérés au préalable fonctionnent, puis la culpabilité de se réjouir de voir des vagues tandis que les pêcheurs les perçoivent comme l'enfer. Mais les planches de surf ensuite acheminées au village par Kepa et Eva auront sans doute fait évoluer la vision primaire des locaux envers la houle. En témoigne la joie éloquente que les jeunes sénégalais éprouvent au moment de réaliser leur premier take-off...

Réalisation : Kepa Acero et Eva Diez

Never Lose Hope - Inde - (2018) :

Accompagné de Natxo Gonzalez et d'Aritz Aranburu, Kepa a vécu une drôle de mésaventure sur cette île au large des côtes indiennes. En se basant à la fois sur des caractères bien spécifiques, son expérience et son instinct, le free-surfeur basque distingue d'abord un spot au potentiel sans limites sur Google Earth. Après une tentative en solitaire avortée en 2012, les trois hommes retournent sur les lieux six ans plus tard. Mais à nouveau, la quête du spot parfait tourne rapidement au fiasco.

Après un voyage interminable, un fossé culturel qui les sépare des autorités locales et des doutes qui s'installent, les surfeurs espagnols se rendent compte, une fois sur place, que la vague est beaucoup trop rapide pour être surfable. Mais l'essentiel n'était pas là... "Quand tu prends un peu de recul sur cette expérience, tu te dis que c'était quand même dingue. Et vivre cette aventure ensemble nous a permis de nouer des liens forts avec Aritz et Natxo", a raconté le Basque dans une interview pour Surf Session Magazine.

Réalisation : Jon Aspuru

Finding The Barrel - Indonésie - (2018) :

 

Juste après leur voyage en Inde (voir Never Lose Hope), Natxo et Kepa se sont envolés vers les terres indonésiennes. Leur objectif principal : retrouver un spot dont ils avaient tous deux eu écho : "J'avais entendu l'histoire de gars qui portaient des tenues de moto en cuir tellement le reef pouvait te couper. C'était partir pour le paradis et l'enfer en même temps", avait raconté Kepa.

Car sur place, c'est une toute autre histoire. " Le paradis et l'enfer en même temps", avait même soutenu Kepa. Et pour preuve, ils furent obligé de surfer en combinaison intégrale, par peur de se couper avec le récif. Au bout du compte et grâce à un engagement total, les deux Basques en sortent indemne, avec une belle histoire à raconter. 

Réalisation : Jon Aspuru

Etxera Bueltatzen - Mundaka - (2017) :


On n'est jamais mieux que chez soi. Pour le surfeur basque, son pays restera toujours l'endroit qu'il préfère et où il prend le plus de plaisir à y surfer. Retour aux sources dans "Etxera Bueltatzen", sur son spot favori de Mundaka

Réalisation : Jon Aspuru

Journey To The Center - Gabon - (2016) :


En 2016, Kepa poursuivait l'exploration du continent africain, aux côtés de Dane Gudauskas cette fois-ci. Les deux hommes ont ainsi gagné le continent gabonais afin d'y découvrir la culture locale, rencontrer les populations et découvrir les nombreux spots qui se cachent le long du littoral. 

Réalisation : Kimball Taylor

Touching Heaven Namibia - Namibie - (2016) :

On reste en Afrique, mais davantage au sud de la façade atlantique du Continent Noir cette fois-ci. Kepa nous emmène vers une nouvelle destination : la Namibie et la mythique et capricieuse vague de Skeleton Bay. Avec son partenaire de toujours, Natxo Gonzalez, les deux explorateurs déroulent leur surf et se calent dans d'interminables barrels.

Pororoca - Brésil - (2015) :

Expérience en rivière cette fois-ci, pour surfer l'une des vagues les plus longues du monde. Située dans l'embouchure de l'Amazone, au niveau de la rivière Araguari où existent des bas-fond et des bancs de sable, le mascaret Pororoca est un phénomène singulier que Kepa a voulu comprendre.

Kepa Acero : "Sans planification, sans connaître personne, avec mon sac à dos et mes planches, je suis parti sur un vol qui m'a emmené dans une ville dont on m'a parlé, pour surfer le Pororoca. Le Pororoca est un phénomène naturel qui se produit sur les équinoxes : l'océan se déplace avec une force importante et créé quelque chose qui ressemble plus à un tsunami qu'à ce que nous connaissons d'une vague. C'est une vague mythique qui longe les rives de l'Amazone, avc son lot de crocodile et de requins..."

 Perdidos en Terras Galegas - Galice - (2015) :

Si Kepa ne rate aucune occasion de faire son sac pour partir à l'autre bout du monde, il accorde une place importante à l'évasion de proximité. Ce fut le cas lors de cette microaventure en Galice. En plein hiver, le Basque a pris la route aux côtés de Natxo GonzalezJon Irigoyen et Eneko Acero pour redécouvrir ce territoire espagnol. "Une microaventure est animée des mêmes intentions qu'une grande aventure et par conséquent vous en retirerez les mêmes bienfaits", explique-t-il.

 Under Desert Sun - Angola - (2013) :

Suite à une tout premier trip en Angola fin 2012, lors duquel Kepa Acero avait posé les yeux sur le potentiel du pays, le Basque y fait son retour en l'année suivante, accompagné cette fois-ci de Dane Gudauskas. Un trip roots dans lequel les deux hommes partent à la quête des pointbreaks interminables qui se cachent le long du littoral angolais.

>> Retrouvez les aventures de Kepa sur sa chaîne Youtube      

      
Mots clés : kepa acero, film, basque, pays basque, coronavirus | Ce contenu a été lu 14832 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Voyages | Le 31/07/2020
L'âme de voyageur du free-surfeur basque est parfaitement retranscrite dans ce nouveau court-métrage.
Surf | Le 23/04/2020
L'océan : "là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté" pour reprendre le célèbre poème de Charles Baudelaire.
Jeu Concours
FCS
Jouez et remportez le nouveau FCSII H4 !