Surf - On the ROAD with PC

- @oceansurfreport -
Anglet, Pays Basque (12/04/2011) -  "Après trois mois passés à Tahiti, je suis arrivé à 7h du matin à Hawaii. J’étais vraiment content de revoir mes potes de Volcom, Angelo Bonomelli d’Italie, Marcelino Botin d’Espagne et William Allioti, Andy Criére et Didier Piter de France. J’étais logé à la Volcom house en face de Pipeline, ma chambre étant au sous-sol contrairement à celles des pros qui dormaient à l’étage avec vue sur le Pipe. Au début, l’atmosphère était plutôt décontractée certainement à cause des petites vagues qui ne dépassaient pas le mètre. Mais quand le premier swell arriva la tension monta d’un cran ! Celui qui chopera la bombe sera élu shérif !! Malheureusement pas d’étoile pour aucun de nous ! Mes nouvelles boards Arakawa n’étant pas prêtes, j’en ai empruntée une à Didier. Je la plie sur ma seconde vague. Désolé Didier ! Marcelino casse lui aussi sa board sur un wipe out vertigineux. "Welcome to Hawaii" , nous dit Didier… Trois jours plus tard, la maison est sans dessus dessous mais cela ne nous préoccupe pas vraiment. On surfe à Rockie quand Tai Van Dyke, le gardien de la maison, appelle Didier pour nous dire de revenir tout de suite. Tai était plus que furax (et croyais moi, vous n’avait pas envie de le voir dans cet état) et nous a dit qu’il n’avait jamais vu un bordel pareil dans cette maison. On a baissé les yeux, et rangé toute la maison sans un mot ! Le second swell arriva. 2 bonnes sessions mais encore une fois personne ne chopa la bombe. Finalement à la fin du trip, tout le monde aura eu son moment de « gloire » : William a eu l’air, Andy le tube, Marce la fille, et Angelo les pâtes… Quand à moi j’ai eu une session magique seul à Teahupoo en rentrant sur Tahiti !!!!! J’ai compris que la seule solution pour surfer Pipeline en paix est de participer au Volcom Pipe Pro ! Rendez vous le mois prochain en Australie !!!" P.C. "After three months spent in Tahiti, I arrived at 7H AM in Hawaii, and was so happy to see all my friends from Volcom, Angelo Bonomelli from Italy, Marcelino Botin from Spain, and William Aliotti, Andy Crière, Didier Piter from France. I stayed my entire trip at the Volcom house front of Pipeline, sleeping downstairs while pros were sleeping upstairs with the view on Pipeline. At the beginning the atmosphere was relax because the waves were 2 foot high. But the swell came with some big tension The one who catches the bomb would be the Sheriff. But no Sheriff stars for us! My new Arakawa boards were not ready, and I had to borrow one from Didier, I broke it on my second wave!!!! Sorry Didier! Marcelino did the same after a terrific wipe out . “Welcome to Hawaii", said Didier… 3 days after, that was the mess at the house. We were sharing a little session at Rockie Point, when Tai Van Dyke, the team house keeper, phoned Didier to come back as soon as possible at the house… Tai was really pissed off (and trust you don’t want to see him like that!!!), and told us that he never saw a mess like that in the house! We cleaned the house without a word! The second Swell arrived! 2 sessions but nobody took the BOMB. Finally everybody got his moments: William the air, Andy the barrel, Marce the girl and Angelo the pasta and me…. I got a magic session back to Tahiti alone at the pic!!!!!!! I understood that the only solution to surf Pipeline in peace is to participate at the Volcom Pipeline Pro! See you next month in Australia! " P.C. ON THE ROAD WITH PC - Episode 3 by Volcom - Vidéo Plus d'infos : www.volcomeurope.com Autres articles traitant du même sujet : On the ROAD with PC : Episode 2 : Tahiti 2... On the ROAD with PC : Episode 1 : Tahiti.. On the Road with PC : Paul César PC Distinguin fait le tour du monde avec Volcom     Powered by Nico
Mots clés : on, the, road, with, pc | Ce contenu a été lu 1239 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 16/01/2021
Le skipper de course au large, qui a dû se retirer du Vendée Globe suite à un choc avec un OFNI (objet flottant non identifié), évoque sa passion pour le surf, son intérêt profond pour la météo et revient sur la fois où il a pris un barrel en Indonésie.
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
Des bonnes nouvelles sur nos cĂ´tes pour ce week-end.
Interview | Le 14/01/2021
Dans un court-métrage, le surfeur finistérien revient sur une introspection forcée par la crise Covid-19 et surtout, par le diagnostic d'une hernie discale.