Voyages - BENJAMIN AUGEREAU AUTOUR DU GLOBE

Forward Krew

- @oceansurfreport -

Si vous ne visualisez pas la vidéo, cliquez ici.

Basile du Forward Krew nous envoie l'interview de son ami bodyboardeur Benjamin Augereau. Benji, un inconditionnel globe-trotteur, "casse-cou" et débrouillard voyage où bon lui semble. Les vagues d'Irlande, de Nouvelle-Zélande, de Tahiti, d'Australie, de Bali... n'ont pas échappé à la tornade des océans.

 

" Il existe des personnes qui parcourent sans cesse le globe à la recherche constante de la Pura Vida, de l'endless summer. Les vagues, le soleil, les rencontres, l'aventure bien loin du confort de la maison familiale, et ils ne vivent que pour ça.

Benjamin Augereau c'est un pote de longue date, à 14-15 ans on faisait sans problème 100 bornes tous les deux sur le même scooter pour aller surfer Porscarn ou Quiberon sans même connaître les prévisions de houle ni comment les spots marchaient exactement. On partait à l'inconnu avec comme seule connaissance le nom du spot sorti de la bouche des "grands", ceux qui avaient le permis. Puis un jour ses parents ont décidé de déménager dans le sud ouest, à Bayonne et Benjamin fut donc prié de les suivre, adieu la Bretagne et les cruising en scooter. Mais le destin faisant bien les choses je me suis retrouvé quelques années plus tard à Biarritz pour mes études et ce dans le même bahut que Benji. Du coup tous les midis où les vagues étaient là, on traçait à la plage à 1km pour scorer. On arrivait en retard en cours les cheveux mouillés. 

Les week-ends on se mettait des races d'anthologie dans le petit Bayonne. Benjamin c'est un type qui se donne les moyens de vivre une vie incroyable. Il ne dit jamais non. Certains pèsent le pour et le contre avant de répondre à une proposition indécente. Lui non. Il voit uniquement le pour, et se dit "le contre on verra bien comment on peut gérer ça sur place". Une façon de faire qui l'a foutu en case prison au Mexique pendant quelques jours, mais qui dans 90% des cas, lui a fait vivre des choses hors du commun, bien loin des sentiers battus. 

En lisant cette interview, dites vous bien que Benji n'a que 23 ans depuis peu, et qu'il a pourtant vêcu bien plus de trucs que vous et moi." nous raconte Basile.

 
" Basile : Yo mec ! Ça va ? Bon, déjà, t'es où là ? Et t'as fait quoi cet hiver ?
 
Benji : Bah ouai le man, ça va bien, toujours. L’hiver a été, je dois dire, plutôt excellent. Je n’avais jamais passé un hiver pareil auparavant, ce fut fort en aventures et en émotions ; c’est le moins qu’on puisse dire. 
 
J’ai passé 5 mois autour du monde, qui ont commencé au mois de novembre l’année dernière avec Chinook (Nicolas Richard) lorsqu’on a pris la décision d’aller rejoindre Fred (Courderc), Mick (Merrien) et Pono (Alexandre Ponomaref) qui étaient aux Philippines. Imaginez une bande de potes qui se retrouvent à l’autre bout du monde, qui se connaissent depuis belle lurette, livrés à eux-mêmes, coupés du monde, complètement dans leur bulle... On a sacrément rigolé, puis est venue l’heure du typhon, là on a moins rigolé.
 
Enfin je ne vais pas tout vous raconter parce que je pourrais écrire un livre. Mais du coup après un mois passé aux Philippines, la team s’est divisée, puis une partie d’elle s’est retrouvée. Effectivement après avoir passé un mois en mode solo en NSW Australia, j’ai retrouvé les compères Fred, Mick et Pono aux Îles Cook pour 2 autres mois de folie à rôder dans le Pacifique, dont l’île incontournable et paradisiaque de TahitiÇa a été un tour du monde merveilleux. 
 
Puis voilà, je suis rentré fin mars de cet hiver de folie et je n’ai qu’une hâte : recommencer au plus vite. Le retour s’est fait dans la douleur car j’ai retrouvé les eaux bretonnes à 8°C, cagoule, chaussons. Heureusement la Bretagne était « on fire » à ce moment là. L’eau froide me démotivant quand même, après juste deux semaines de retour en BZH, j’ai pris la décision, à la vue du report Sud Landes, de descendre pour scorer et profiter de cette occasion pour aller voir mon acolyte Chinook (qui vit provisoirement là-bas) que je n’avais pas revu depuis notre séparation des Philippines. L’heure était au récit de trips. C’est toujours bon de se poser avec un pote pour se raconter ses péripéties. La nostalgie s’est vite emparée de nous.

Voilà du coup, à l’heure qu’il est, je reviens tout juste du Sud Landes où ça a scoré grave dans une eau plutôt tempérée. Mission accomplie..."

 

Pour voir la suite de l'interview rendez-vous ici.

 

Interview réalisé par Basile Hemidy (Forward Krew)
Photos : Mick Merrien, Hugo Lagarde, Jeremy Landrein, Hemidy Basile

 

Mots clés : benjamin, augereau, autour, globe | Ce contenu a été lu 4725 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 07/08/2021
Vendre du rêve dans l'unique but de vivre les siens.
XXL | Le 19/06/2021
Un film référence dans le surf de grosses vagues, qui nous plonge dans la réalité de la vie des plus gros chargeurs d'aujourd'hui
Surf | Le 29/01/2021
Pour sa première participation, le skipper d'OMIA-Water Family a pris la 9e place du Vendée Globe. L'occasion de relire son interview réalisée en novembre dernier.
Jeu Concours
Quiksilver
Remportez une combinaison 4/3mm et deux autres pièces de la nouvelle capsule Mongrel Tongue