WCT - Sélection du team Fantasy Surfer

J-2 avant le Quik Pro !

- @oceansurfreport -

Faire son choix à Fantasy Surfer est toujours un petit challenge personnel : difficile de prévoir les conditions, le niveau des surfeurs plutôt aléatoire ou la variation des scores. Pour vous aider dans cette tâche ardue, voici 3 surfeurs qui ont tout en main pour remporter l’event et 3 surfeurs que vous devriez laisser sur le banc.

Snapper Rocks est le parfait exemple du choix cornélien qui s’offre à vous sur Fantasy Surfer avant un contest. Bien sûr, les vagues sont folles mais elles ne correspondent pas forcément aux qualités des 34 surfeurs le WCT. La zone de take-off empêche légèrement de voir ce qui arrive et donc de partir sur la bonne vague. La différence entre la deuxième et la troisième vague dans un set équivaut à la différence entre un score moyen et un 10 !

Toutes les vagues ne frappent pas le banc de sable parfaitement et c’est là que les locaux auront un sérieux avantage. La vague est très difficile à lire et les surfeurs auront besoin de savoir quand accélérer ou ralentir, ou quand placer un turn plutôt que de se caler dans le barrel. Les marées sont aussi d’une importance cruciale. Les surfeurs du CT auront – ou devraient avoir – deux types de board sur la Gold Coast : une pour la marée haute qui peut donner de grosses vagues un peu molles, et une autre pour la marée basse qui laisse très peu de marge de manœuvre.

Les 3 winners :

John John Florence
John John n’est peut-être pas la valeur sûre du contest mais sa technique est certainement l’une des meilleures du circuit. Avec un peu de marge de progression (comme le prouve sa prestation moyenne l’année dernière, sorti au Round 2 contre Travie Logie) JJF pourrait devenir grand sur la Gold Coast après une bonne dose de confiance engrengée sur sa fin de saison.

Julian Wilson
Après un très mauvais départ l’année dernière, Julian Wilson a fini en beauté en remportant le Billabong Pipe Masters. Il avait d’ailleurs bien besoin de cette victoire pour se rassurer, ses mauvais résultats l’ayant forcé à participer à un bon nombre de QS pour conserver sa place sur le CT. Snapper va lui permettre de démontrer ses qualités : puissance, rythme et surtout surf aérien dans lequel il excelle. Le spot est parfait pour reprendre les choses là où il les a laissées à Hawaï et remporter sa première victoire de la saison !

Dusty Payne
Dans la même situation que Julian Wilson, Dusty aura besoin d’une bonne force mentale pour dépasser ses résultats de l’année dernière. Mais sans doute y arrivera-t-il sans peine puisque sa jeune carrière en dent de scie lui a déjà permis de se roder à ce genre de stress. Après une opération l’année dernière, Dusty a dû s’entraînement avec rigueur pour retrouver pleine possession de son genou. Snapper Rocks sera une jolie toile de fond pour réitérer sa performance sur la Triple Crown à Hawaii. Dusty Payne revient en force !

Les 3 surfeurs qu’on ne choisira peut-être pas

Soyons clairs, il n’y a pas de mauvais surfeurs dans le Top 34. Tous ceux du premier tiers ont même une grande chance de remporter l’event.  Alors comment décider ? Ne basez pas vos choix sur vos surfeurs préférés, ou sur leurs nationalités. Mieux, si vous avez un peu de temps, faites vos devoirs en révisant les dernières vidéos, sessions d’entraînement et topo sur les blessures.

Adriano de Souza
Justement, Adriano de Souza récupère à peine d’une blessure au genou qui l’a handicapé en fin de saison dernière. Il espérait réduire les 60 jours de kiné à 30 jours pour être prêt à Snapper. Il l’est surement mais on est prêt à le laisser sur le banc, le temps de voir s’il fait face à ce premier event 2015.

Freddy Patacchia Jr.
Freddy est en bonne forme et peut envoyer. Mais l’hawaïen n’est pas un pro du surf aérien, et face à ses concurrents prêts à lancer leurs tails très haut dans les airs il aura le dos au mur. Une bonne sélection de vagues couplée à un nombre réduit d’erreurs : voilà ce qu’il faut à Freddy. Il lui manquera tout de même ce petit + qui donnent un avantage à ses pairs sur le spot de Snapper.

C.J. Hobgood 
CJ a eu un très bon résultat l’année dernière à Snapper. Même lui a été surpris de sa 5ème place, admettant en interview que Snapper n’était pas son spot fétiche. On adore son style et sa technique, mais ce n’est pas ce qui compte à Snapper, vraie plate-forme à turns un peu fous. Gardez CJ pour les étapes de Fidji, Tahiti et même J-Bay pour sa puissance et sa fluidité. En attendant, laissez-le sur le banc.

Le joker : Matt Banting

L’australien a beaucoup de talent et pas mal de tricks dans sa poche. Fraîchement arrivé sur le Tour, Matt a la plus haute côte des rookies du CT. Présent sur deux events en 2014 en tant que Wildcard (au Quik Pro en Australie et en France), il avait fait ses preuves. Reste que les rookies affrontent toujours les mieux placés du classement  la première année. Au Round 1, Matt sera opposé à Fanning et devra tout donner. 

Rendez-vous est pris samedi prochain pour mettre à l'épreuve votre team avec le début du Quiksilver Pro Gold Coast, à suivre sur www.worldsurfleague.com 

D’après les conseils de Ross Williams - WSL
Photo: Juan Carlos Medina (JCM Photography)

 

Mots clés : team, fantasy, surfer, quiksilver, pro | Ce contenu a été lu 4096 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 08/07/2021
Le conseil municipal de la commune de l'Etang-Salé a acté hier l'ouverture d'une ZONEX sur le spot des Brisants.
Factories | Le 23/06/2021
Le chasseur de grosses vagues et jeune frère de John John rejoint l'équipe déjà prestigieuse de la marque.
Surf | Le 12/06/2021
On vous partage le nouvel édit de la marque car il envoie du lourd !