Autres - De l'exil à l'espoir, la leçon de vie de Zakaria Diallo

Zakaria, jeune migrant guinéen de 16 ans, a vécu le pire sur la route vers l'Europe. Il raconte le périple de sa vie et la manière dont ces épreuves l'ont mené à apprendre le surf avec Damien Castera.

- @oceansurfreport -


À l'âge de 16 ansZakaria Diallo a déjà traversé une petite dizaine de pays et connu plus de galères que n'en connaîtra jamais un voyageur européen. Le 17 octobre 2018, le free-surfeur Damien Castera a croisé son chemin sur la place des Basques de Bayonne après un périple de survie qui l'a mené de sa Guinée natale jusqu'à l'ouest de Europe. "Il avait la tête enfouie dans le creux des bras. Il semblait mal en point, usé par la route, amaigri par l'effort", écrit Damien. Celui qui est membre de la société des explorateurs français l'accueillera chez lui avant de lui faire découvrir la pratique du surf dans la baie d'Hendaye.

La joie de vivre qu'affiche Zakaria pourrait faire croire que son existence fut un long fleuve tranquille. Rien des galères qu'il a subit ne transpirent chez ce jeune Guinéen dont les yeux, teintés d'enthousiasme, s'illuminent quand il voit l'horizon infini de l'océan : "J'entends les gens dire que la nuit porte conseil, moi c'est la mer qui me porte conseil. Je m'assois, je réfléchis, je la regarde, je peux avoir beaucoup d'idées."

Quand on lui demande de raconter son enfance, il répond : "Je viens de Guinée-Conakry et cela fait quatre ans que je suis parti de chez moi. J'ai perdu mes deux parents en 2009 lors d'une manifestation." C'était le 28 septembre et Zakaria n'avait que cinq ans. Ses géniteurs se trouvaient alors parmi des milliers d'opposants à la candidature de Moussa Dadis Camara à la présidentielle, dans le stade de Conakry. Aux côtés des leaders de l'opposition, ils souhaitent dénoncer l'action de la junte au pouvoir. Ils ont été tués par balle.

À l'âge de 11 ans, Zakaria décide alors de prendre la route pour échapper à la garde de son oncle maltraitant. "C'était impossible de vivre avec lui, je devais faire le mendiant pour manger. Je me suis enfuit pour partir à l'aventure." Fils unique, il s'échappe seul vers le Sénégal où il y restera un mois avant de se rendre en Mauritanie. Là-bas et alors qu'il n'a que 13 ans, il trouvera un job dans les mines d'aluminium. Et ce n'est que le début d'un long périple.

La Mauritanie, la Lybie puis le Mali et l'Algérie où il est kidnappé dans le désert par les touaregs et torturé dans le but de servir de monnaie d'échange, il marchera des centaines de kilomètres jusqu'au village de Kiba en Algérie où il reçoit de l'aide et travaillera dans une ferme. Avant de gagner le Maroc, subir d'autres galères avant de parvenir à embarquer dans un navire de fortune en direction l'Espagne puis du Sud-Ouest de la France.

"Puis j'ai marché jusqu'à Bayonne où j'ai rencontré Damien Castera, le meilleur surfeur. Il ne me connaissait pas, j'étais un peu choqué. J'ai pu dormir chez lui, il m'a offert beaucoup de choses et il m'apprend le surf." Maintenant à Pau où il étudie, Zakaria se rend régulièrement sur le littoral du Pays basque et mène une nouvelle vie : "On ne sait pas ce que le destin nous réserve, il ne faut jamais perdre espoir." 

Réalisation : Sebastien Vaïsse | Surf Session Magazine

   
Mots clés : zakaria diallo, migrant, damien castera | Ce contenu a été lu 2138 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 23/04/2020
L'océan : "là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté" pour reprendre le célèbre poème de Charles Baudelaire.
Surf | Le 21/04/2020
À 36 ans, le longboardeur professionnel a rapidement délaissé les lycras pour se consacrer à une vie d'errance.
Surf | Le 04/02/2020
Une bande-annonce qui donne déjà un avant-goût de ce documentaire sublime d'un point de vue cinématographie et important d'un point de vue didactique.
Jeu Concours
ROARK
Joue et remporte ton boardshort Chiller ! 4 boardshorts à gagner