Bodysurf - Le voyage initiatique du bodysurfeur Arthur Picard à Hawaï

"Prendre la 2e place du Pipeline Bodysurf Classic derrière la légende Mike Stewart, c'était impensable pour moi."

- @oceansurfreport -
C'était une grande première pour Arthur Picard. À 20 ans, le bodysurfeur et sauveteur côtier basque a coché Hawaï pour sa destination de l'hiver dernier. Avec ses trois amis, Nathan LehouxJoël Badina (AGBA) et Damien Salles, il a gagné l'archipel mythique du surf avec un but bien précis : "Participer à la mythique compétition organisé par Mike Stewart (légende vivante du bodyboard et du bodysurf, n.d.l.r) : le Pipeline Bodysurf Classic."


Cet event prestigieux qui a eu lieu au début du mois de mars a déjà souri aux Français par le passé. Dans les années 90, le bodysurfeur et photographe Laurent Masurel avait ouvert le bal avec une 4ème place. Plus tard, c'est David Dubes qui atteindra les phases finales. Les meilleurs résultats avaient cependant été enregistrés par Fredéric David, finaliste à plusieurs reprises et qui avait atteint la même place de second dans cette épreuve.


Pour Arthur, c'était une expérience initiatique sur un spot qui ne laisse pas de place à l'erreur. Mais dans un contexte compétitif qui permettait de se partager le pic de Pipe à quatre et grâce aux précieux conseils de Joël Badina (AGBA), le sociétaire du Biarritz Sauvetage Côtier Surf Club est parvenu à tirer son épingle du jeu : "Rien que le fait de participer à cette mythique compétition entourés de légendes du sport me faisait déjà rêver. Il y avait Mark Cunningham, Mike Stewart, Chris Kalima, Kelly Slater..."


Malgré ce casting cinq étoiles, Arthur Picard ne s'est pas démonté : "Le matin de la compétition, le plan d'eau n'était pas vraiment calé et c'était compliqué d'avoir des vagues. J'ai eu la chance d'avoir une série où les vagues étaient en feu." Le bodysurfeur aquitain exprime tout son potentiel, score et atteint la finale avant d'arracher une seconde place derrière Mike Stewart. 


"Être en finale entouré de ces excellents bodysurfeurs m'a poussé à me surpasser. Mais de là à prendre la 2e place... C'était impensable pour moi", raconte-t-il, fier de ce résultat. "Celui-ci compte beaucoup pour moi et signifie beaucoup d'heures passées dans l'eau à s'entraîner. Ce-jour-là, j'étais tout simplement heureux de vivre le moment présent entourés de mes amis. J'espère repartir à Hawaï."


 Photos : Jeff Johnson  

  
Mots clés : bodysurf, pipeline, pipeline bodysurf classic, north shore | Ce contenu a été lu 3652 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Bodysurf | Le 06/11/2019
"Kalani", qui été filmé sur trois ans entre Nazaré et Rio de Janeiro, dépeint le portrait du bodysurfeur sud-américain.