Matos - Landes : Du surfeur au shaper, il n'y a qu'un pas

La relation qui unit un surfeur à son shaper est parfois plus directe qu'on ne le pense.

- @oceansurfreport -
La relation qui unit un surfeur à son shaper est parfois plus directe qu'on ne le pense. Cette proximité, c'est ce qui caractérise la connexion entre Geoffray Sipoir, shaper de Fernand Surfboards, et Boris Romann, surfeur talentueux de la côte basque. De l'atelier de shape situé à Capbreton aux beachbreaks landais, il n'y a qu'un pas, et c'est le message porté par la toute dernière réalisation du filmmaker Léo Maigret.

Geoffray Sipoir est entré dans le monde du shape au début des années 2000, au travers d'une rencontre avec Alberto Galletti. Sa passion pour les planches est née après avoir regardé le shaper de RT Surfboards travailler des heures durant au sein son atelier, à Anglet. Puis après la phase d'observation est venue la conception. Désormais, Geoffray cumule plus de quinze années d'expérience professionnelle, et développe aujourd'hui son savoir-faire chez Fernand Surboards, une enseigne qui a vue le jour en 2015.

>> Réalisation : Léo Maigret.

  
Mots clés : fernand surfboards, landes, boris romann, twin | Ce contenu a été lu 8868 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 26/11/2022
Entre élégance et radicalité.
Bodyboard | Le 19/11/2022
PLC se confie sur son actu, son postulat sur le contexte actuel du bodyboard français et son regard sur une communauté qui ne cesse de s'affirmer.
Surf | Le 11/11/2022
Sous l'objectif de Jean-Charles Barthelet.