Région - ''Shared'' : l'importance du partage selon Arthur Bourbon

Allier ses deux passions - le surf et l'image - pour faire passer un message.

- @oceansurfreport -

Une année à oublier, ou pas. Dire que 2020 s'est révélé étrange, singulier et irrationnel relève d'un doux euphémisme. Mais l'expérience fut riche en enseignement. Certes, l'épidémie de Covid-19 a braqué les projecteurs sur les failles et les faiblesses de notre système, d'un point de vue économique et sanitaire. Mais cette situation exceptionnelle a aussi permis à certains de se recentrer sur l'essentiel et tirer des enseignements sociaux et humains de cette période.

Comme Arthur Bourbon qui à travers "Shared", son dernier projet, met en lumière l'importance du partage, "qu'il s'agisse d'un moment, de la nourriture, du PQ, ou d'une vague". Entre les Landes et le Pays Basque, avec un casting de haut niveau composé des frères Delpero, Vincent Duvignac, Adrien Toyon, Thomas La FontaLéa Brassy ou encore Justine Mauvin, le free-surfeur guadeloupéen se met en scène en partageant des vagues à plusieurs.

"À un moment donné, nous avons tous vu ou ressenti la solitude, la peur de l'autre, l'égoïsme...", commente celui qui est aussi talentueux devant que derrière la caméra. Soit tout le contraire de ce projet qu'Arthur avait en tête depuis longtemps et auquel il a décidé de donner un sens, en alliant ses deux passions - le surf et l'image - pour faire passer un message.

Réalisation : Arthur Bourbon (@arthurbourbon) avec Clément Le Page (@clement_le_page), Simon Levalois (@seamon.lvs) et Ben Fabre (@benfabr)

   
Mots clés : arthur bourbon, landes, été, pays basque, delpero, vincent duvignac, france, covid, covid-19, coronavirus | Ce contenu a été lu 3146 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 30/03/2021
"Water Get No Enemy", un film sur des enfants soldats qui ont troqué les armes pour des planches de surf, est toujours disponible en VOD.
Surf | Le 25/01/2021
À la question, "faut-il payer pour voir un film de surf au sein d'un univers où prime la gratuité", une réponse simple et précise. N'hésitez pas.
Surf | Le 27/10/2020
Plongez dans les films du free-surfeur guadeloupéen.