Surf - Surfer une vague provoquée par le passage d'un ferry

"This is Gasoline !"

- @oceansurfreport -

À Barreiro, c'est devenu un rendez-vous quotidien qui, à l'image d'un mascaret, est calculé à la minute près. Mais contrairement à l'onde lunaire qui remonte les fleuves lors des grandes marées, cette vague connaît un cadence de déferlement régulier, puisqu'elle est provoquée par le passage du ferry qui relie la petite cité portugaise à la capitale de Lisbonne, au sein du fleuve Tage. Et Dylan Graves en a fait sa toute dernière destination à l'occasion d'un nouvel épisode de sa série "Weird Waves".

Le Portoricain est ainsi allé à la rencontre de Ricardo Carrajola, le président de l'association "Gasoline" et pionnier de la vague éponyme, qui lui a ainsi raconté l'histoire de ce spot pas comme les autres. Il y a un peu plus de quinze ans, la région de Lisbonne a développé son réseau de ferrys pour améliorer la qualité des services de transport en commun entre les quartiers résidentiels du sud de Lisbonne. Et depuis, lorsque le sillage de ces bateaux rencontrent les bancs de sable du Tage, une vague se forme.

Comme de nombreux spots sur Terre, "Gasoline" a été révélée aux yeux de tous dans un magazine de surf en 2012, SurfPortugal, sous l'impulsion de Ricardo et sa bande de potes : "Nous avons décidé de la partager, car à mes yeux, la notion de partage est essentielle."

Si le rythme des bateaux suit une régularité de métronome, il n'y a aucune vague identique. Selon la marée, la trajectoire des bateaux, leur vitesse, leur taux de remplissage ou si deux d'entre deux se croisent, la taille et le type de déferlement de la vague diffèrent. "La première chose que l'on voit, c'est le bateau quitter le port. Puis après son passage, on voit une vague se dresser sur le banc de sable, environ toutes les dix minutes", explique Dylan Graves.

Voir ou revoir les épisodes précédents : 

- Épisode 1 : Surfer une vague créée par l'effondrement d'un glacier.
- Épisode 2 : Un voyage dans le temps à Lagos au Nigeria.

   
Mots clés : ferry, barreiro, portugal, weird waves, vague artificielle, dylan graves | Ce contenu a été lu 14073 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 28/04/2020
"Le beau est toujours bizarre", disait Charles Baudelaire. Vraiment ?
Jeu Concours
VOLCOM
Jouez et remportez un T-shirt Briand FA SS