Surf - Nic Von Rupp réalise un rêve d'enfant à Skeleton Bay

Ou comment prendre un barrel de 60 secondes.

- @oceansurfreport -


"Quand j'étais enfant, je rêvais de prendre un barrel d'une minute. Il n'y a que très peu d'endroits dans le monde où l'on trouve des vagues parfaites et aussi longues... Quand il s'agit de surfer des tubes, la Namibie se place en tête de la liste. Alors je devais y aller." Voilà comment Nic Von Rupp introduit le dernier épisode de sa web-série "Von Froth".

Après avoir parcouru le globe à la recherche du moindre swell, de son Portugal natal à Kandui en passant par la Galice et le Maroc, le Portugais s'est attaqué à un monstre sacré : Skeleton Bay. S'engager dans une aventure en Namibie, c'est mettre de côté la notion de garantie : notamment celles de saisir le créneau météorologique idéal et de scorer.  Malgré les service de prévisions avancés dont on dispose aujourd'hui, cette vague renferme beaucoup de secrets qui dépasse le cadre atmosphérique. La bathymétrie, l'orientation de la plage et la configuration de la pointe sont autant d'éléments qui évoluent en permanence, au gré des houles. 

Bref, tout ça pour dire que Nic Von Rupp a réalisé un rêve d'enfant. Et qu'il a partagé cette expérience avec Natxo Gonzalez et Aritz Aranburu.

Lire ou relire :

Une brève histoire de la découverte de Skeleton Bay

Mots clés : nic von rupp, skeleton bay, namibie, barrel | Ce contenu a été lu 3807 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 24/11/2020
"La vague la plus dangereuse d'Europe ?", dixit le chargeur portugais.
XXL | Le 23/09/2020
Mullaghmore, je t'aime, moi non plus.
XXL | Le 25/08/2020
Vendredi dernier, la tempête "Kyle" a ranimé la vague géante de Praia do Norte.