Surf - Les dignes héritiers de Jack O'Neill : Reef Doig

La série "The O'riginals" continue avec un nouveau portrait authentique et atypique.

- @oceansurfreport -

 "I'm not much into business; i'm into the ocean", était le leitmotiv de Jack O'Neill. Disparu il y a maintenant deux ans dans sa maison de Santa Cruz, le fondateur du 1er surf shop avec sa marque éponyme, inventeur de la première combinaison de surf en 1953, des chaussons néoprène et des lycras de protection - pour ne citer que ces innovations -, a laissé un grand vide derrière lui.

La série "The O'riginals" s'attache justement à dresser les portraits authentiques de surfeurs pour lesquels Jack O'Neill a développé sa marque. Initialement pas les membres du Championship Tour qui, munis d'un lycra, s'affrontent sur les meilleurs vagues du monde. Ni les free-surfeurs à temps plein qui parcourent la planète dans l'optique de produire du contenu. Les mini-documentaires produits par O'Neill se focalisent sur ces personnes qui jonglent entre travail et études et possèdent un surf d'exception.

Le premier des trois épisodes de la saison se consacre à Reef Doig. Fils de Geoff Doig, un surfeur australien qui a écumé les couvertures des magazines de surf, Reef a grandi à Bali. Au cours de sa jeunesse, alors que la plupart des groms australiens de son âge jonglaient entre l'école et les nombreux voyages le long de la côte pour participer aux compétitions de surf, Reef vendait des donuts autour de Kuta, se faufilant entre les bars avec sa mobylette et parlant pidgin avec les locaux. Mais la vie balinaise et son dynamisme nocturne comportent son lot d'influence négative et l'Australien l'avait pressenti. À 17 ans, Reef retourne en Australie. Pas pour rebrousser chemin, mais pour prendre un nouveau départ. Il reprend les études, suit le circuit Junior Pro. Mais lorsque la confusion lui tombe dessus lorsqu'il faut choisir entre poursuivre une potentielle carrière ou s'orienter vers un autre projet professionnel. Reef a choisi la seconde option, ce qui ne l'empêche pas de posséder un surf plus que solide.

>> Réalisation : O'Neill.

         

Mots clés : reef doig, the o'riginals, o'neill, jack o'neill | Ce contenu a été lu 1783 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 18/10/2019
Rebelote du 19 au 27 octobre entre Hossegor, Capbreton et Seignosse.
Jeu Concours
THE YOGI SURFER
Gagnez 2 nuits pour 2 personnes pour un trip surf et yoga de rêve