Surf - Jusqu'où ira William Aliotti avec un twin fin ?

Loin, très loin.

- @oceansurfreport -


À chacune de ses nouvelles réalisations, on se pose la question. Un an après le premier opus de "Catch Fish", où il traçait des courbes à Desert Point (Indonésie) muni de son twin fin, William Aliotti remet ça. Car celui que l'on voyait casser les codes du finless sur la mythique gauche de Teahupo'o le mois dernier avait plus d'un tour dans son sac.

Comme pour son modèle démuni de dérives, le surfeur originaire de Saint-Martin, dans les Antilles françaises, a souhaité voir jusqu'où il pouvait emmener sa 5'3'' shapée par Ryan Lovelace. "Pousser les limites dans des jolis tubes et des sections à air", souligne-t-il. C'est chose faite avec "Catch Fish 2", tourné entre Lanzarote et la Polynésie française. Deux terrains de jeu bien distincts pour un même constat : William Aliotti et sa planche initialement destinée pour les petites vagues n'ont pas fini de faire parler d'eux.

Réalisation : Manuel Claudeville-Morell

   
Mots clés : william aliotti, twin fin, ryan lovelace, teahupo'o, twin, fish, france, hossegor | Ce contenu a été lu 3127 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 24/09/2020
Entre le rêve et la réalité.