Contests - ZE RÉCAP DU WEEK END

La Salie Pro et Rip Curl Bask Tour

- @oceansurfreport -

Après un long week-end, Surf-Report revient et vous fait le résumé de ce que vous avez loupé. Aujourd'hui nous vous parlons de la Salie Pro 2013 et de la deuxième étape espoir du RIP CURL BASK TOUR 2013.

La Salie Pro : un temps difficile

Ce week end a eu lieu la Salie Pro 2013, compétition de bodyboard, sur les plages d’Arcachon. Temps maussade, pluie et vent ont rendu difficile la compétition malgré des vagues d’un mètre. Les riders ont tout de même pu se départager. Côté français, tout le petit monde du Drop Knee a répondu présent sur la plage de la Salie. Jean-Pierre Parole, Mathieu Inchauspé ou encore Martin Mouradian étaient de la partie. Le temps n’était pas au rendez-vous mais la victoire du local Martin Mouradian a redonné le sourire aux Arcachonnais présents sur les lieux. Il s’est imposé avec un gros snap et un floater en full control.

La coupe d’Europe de bodyboard a débuté vendredi aux aurores avec des conditions moins extrêmes que la veille avec quelques rayons de soleil. Le marocain Anas Haddar s’est imposé devant le français Pierre Louis Coste. Chez les filles, la locale Anne Cécile Lacoste a su dompter les vagues en s’imposant devant Catarina Sousa.

Podium Open:
1- Anas Haddar

2- Pierre Louis Costes
3- Benat Elosua
4- Rui Pereira

Podium odines:
1- Anne-cécile Lacoste
2- Catarina Sousa
3- Aurore Soulier
4- Almeida Teresa

Classement finale DK
1- Martin Mouradian
2- Mathias Przygoda
3- Aymeric Senghor
4- Thomas Quirante

Crédit Photo : Mathieu REVEILLAS

retrouvez toutes les photos de la compétions sur facebook.

 

Deuxième étape espoir du RIP CURL BASK TOUR 2013 à Hendaye les 11 et 12 mai.

L'Hendaye Bidassoa surf club accueillait ce week-end la deuxième étape espoir du RIP CURL BASK TOUR 2013. Cette coupe, organisée par le comité départemental 64 de surf, est la première marche vers les championnats de France. Tous les prétendants aux sésames nationaux avaient fait le déplacement vers les vagues capricieuses et techniques de la baie.

Chez les minimes, Marco Mignot était attendu. Nouveau venu dans le comité, le Biarrot d'adoption était précédé d'une certaine aura, certainement liée à son niveau mais aussi à la présence de son frère et de son cousin en équipe de France. Lors de cette étape il s'est définitivement  fait un prénom. Lors d'une finale disputée, ses enchainements sur le rail et ses manœuvres engagées sont venus à bout du local Imanol Geledan, pourtant auteur d'un surf propre et solide.  L'hendayais reste néanmoins en tête du classement général.

Chez les cadets, le local Charly Termeau a devancé Len's Arencibia. Lors d'une finale incertaine jusqu'au bout, les juges ont préféré la technique plus explosive et l'engagement de l'hendayais aux longs enchainements appliqués du Biarrot. Alors que chez les plus jeunes ondines, c'est Uhaina Joly qui s'imposait et se détachait au classement général, dans la catégorie « espoirs », c'est la Biarrote Mathilde Gomez qui devançait la locale Marion Bouzigues. Longtemps en quête d'une bonne vague, Mathilde a attendu les dernières minutes pour prendre une longue gauche sur laquelle elle a pu s'exprimer pleinement. Un 8,67 récompensait cette excellente vague et la maintenait hors d'atteinte de ses poursuivantes.

Dans la catégorie «  juniors », le sociétaire du BASCs Louis Fears, n'a pas laissé beaucoup de latitude aux autres compétiteurs. En Deux manœuvres, il se mettait hors de portée d'Alex Comet (déjà large vainqueur de la catégorie longboard) et de Kevin Alberni. Après une série de blessures, Louis revient en force et retrouve son niveau qui l'avait propulsé il y a deux ans vers les plus hautes marches des podiums nationaux.

Rendez-vous pour la prochaine étape, qui se déroulera début juin sur une plage de la Côte Basque à déterminer suivant les conditions.

Mots clés : ze, recap, week, end | Ce contenu a été lu 6142 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/08/2020
Le road trip néo-zélandais pourrait bien être le summum de tous les trips.