Contest - Mondiaux juniors 2022 : Madina en argent, Conradi en bronze

La France au pied du podium.

- @oceansurfreport -

 - Informations via la Fédération Française de Surf -  

Les championnats du monde juniors ISA se sont achevés dimanche au Salvador sur la victoire du Team Hawaii. L'équipe de France, emmenée par un excellent Inigo Madina, vice-champion du monde, et par sa capitaine Hina Conradi, médaille de bronze, termine à la quatrième place des Mondiaux et retrouve sa place de première nation européenne

El Sunzal

Inigo Madina vice-champion du monde 

Vice-champion du monde U16, Inigo Madina réalise la meilleure performance individuelle du camp tricolore. L'Hendayais aura franchi tous les tours jusqu'à la grande finale, en obtenant certains des meilleurs totaux de sa catégorie. Sur un plan d'eau agité par un fort vent onshore, il s'incline finalement derrière l'Australien Willis Droomer sans jamais avoir pu trouver la bombe susceptible de lui mettre les deux pieds sur la plus haute marche. À 14 ans, sa médaille d'argent est en tout cas une belle promesse sur l'avenir, pour marcher sur les traces de ses prédécesseurs du Bidassoa surf club comme Pauline Ado et Andy Crière

Inigo Madina

Tya Zebrowski, 11 ans et en déjà en finale

Dans la foulée de la première finale, le clan français encourageait Tya Zebrowski depuis la plage de galets de la Bocaña. Plus tôt, la benjamine de l'équipe (11 ans) avait glissé en repêchages avec Anaïs Blanchard. Les deux Françaises pouvaient remonter en grande finale mais seul Zebrowski y parvenait quand Blanchard s'arrêtait donc en finale des repêchages, une 6e place au général à la clef.

Dans des conditions délicates pour son petit gabarit, notamment un fort clapot, Zebrowski ne trouvait pas de vagues pour s'exprimer et chutait inhabituellement sur ses rares tentatives. La jeune surfeuse du Hossegor surf club doit finalement se contenter de la quatrième place, au pied d'un podium dominé par le phénomène canadien Erin Brooks, alors que le bronze revient à la Japonaise Mirai Ikeda pour moins d'un demi-point devant Tya. 

Tya Zebrowski

Capitaine Conradi sur le podium

Dernière tricolore en piste, Hina Conradi entrait à l'eau gonflée de certitudes après son impressionnante prestation de la veille en finale de tableau. Elle aussi déstabilisée par le plan d'eau très compliqué et bien différent des jours précédents. La Vendéenne n'était jamais sur les bonnes vagues et voyait l'Hawaïenne Eweleiula Wong prendre inexorablement le large. À la bataille pour la deuxième place, Conradi n'a pu lutter avec l'Espagnole Lucia Machado mais a conservé sa place sur le podium menacée par l'Américaine Zoe Benedetto

Hina Conradi

La France au pied du podium mais...  troisième nation mondiale 

Troisièmes la veille, les "petits" Bleus glissent donc d'un rang au classement général des nations au cours d'une dernière journée à rebondissements. Il s'agit toutefois du meilleur résultat par équipes depuis le titre de 2016, et les 5es places qui suivirent en 2017, 2018 et 2019 (les éditions 2020 et 2021 ayant été annulés en raison de la pandémie).

Il fallait en effet remonter à 2016 et l'année du titre mondial pour voir des Français en finales (Thomas Debierre, Colin Doyez et Juliette Brice) et tous les acteurs du team France repartir avec une médaille (en cuivre) autour du cou. Surtout, la France redevient le pays n°1 en Europe et elle est, finalement, la 3e nation mondiale après les Etats-Unis et l'Australie. 

            
Mots clés : mondiaux, juniors, salvador, hina conradi, tya zebrowski, inigo madina | Ce contenu a été lu 6163 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Waterman | Le 22/09/2022
Un champion du monde, deux vice-champions et une médaille de bronze à Costa Nova !
Contest | Le 05/11/2019
La meilleure performance tricolore est à mettre à l'actif de Tiago Carrique, qui prend la 6e place en U18.