Contest - #bestof | Mondiaux Para Surf 2022 : l'équipe de France est vice-championne du monde

Valentine Moskoteoc, Thomas Da Silva et Guillaume Colin en argent, Emmanuelle Blanchet, Laurie Phipps, Philippe Naud et Eric Dargent en bronze.

- @oceansurfreport -
- Initialement publié le 13 décembre 2022 / Informations via la Fédération Française de Surf

Ils étaient 16 à intégrer la compétition et avec un objectif : monter sur le podium. C'est chose faite pour l'équipe de France ! Lors des championnats du monde de para surf qui se sont déroulés à Pismo Beach, en Californie, les Français terminent seconds, à moins de 200 points des Etats-Unis, vainqueurs à domicile.

Thomas Da Silva (visuel 1) et Guillaume Colin (sit) remportent l'argent dans leur catégorie, Philippe Naud (stand 2), Eric Dargent (stand 3) et Emmanuelle Blanchet (kneel) sont en bronze. Un exploit rendu possible également par l'intégration de nouveaux talents comme Valentine Moskoteoc (12 ans) et déjà vice-championne du monde (visuel 1) ou encore Laurie Phipps (stand 2), médaille de bronze de sa catégorie. Bravo les Bleus !

Eric Dargent


Quelques réactions des athlètes

« On a fait une belle compétition, on est un peu déçus car on y allait pour la gagne. Je prends un 8.90 pts sur une vague, il ne me manquait rien pour gagner. Si j'avais assuré la même vague une seconde fois, j'aurais terminé loin devant. Mais bon, on est vice-champions du monde avec Rubens (Valcy, son guide). C'est quand même bien. Merci à Rubens ! C'était une première, j'ai mis un 9 pts en finale. On va revenir et la prochaine fois, le titre sera pour nous. » - Thomas Da Silva, vice-champion du monde en visuel 1. 



« Cette médaille d'argent est une super récompense. Je suis très content d'être arrivé jusque-là. Devant il y a Fellipe (Kizu Lima), qui était clairement le favori. Ma meilleure vague est du même niveau que lui au début. Même si après il a su faire la différence. C'est bien, je lui ai montré qui j'étais. Il va cogiter toute l'année avant nos retrouvailles dans un an. Je vais m'entraîner pour mieux revenir. Je n'ai pas vu sa dernière vague. Il avait la priorité, il a eu la vague, je ne l'ai pas eu. Il a bien joué stratégiquement. Bravo à lui ! » - Guillaume Colin, vice-champion du monde en sit.

Guillaume Colin


« C'était une finale un peu compliquée, j'avais impression d'être à la maison, avec du vent, des vagues pourries qui passent dans tous les sens. Je fais une interférence d'entrée, c'est ma marque de fabrique depuis les France (rires). Je n'ai rien lâché. Je ne voulais pas la médaille en chocolat. J'ai fait le job. Je suis contente de moi. Je suis sur la boite. J'ai eu une top vague. Il ne fallait pas me louper. Je me suis dit : c'est celle-ci ou je n'aurais rien du tout. Je fais un beau drop apparemment. J'ai réussi à bien l'exploiter. Cette médaille représente tellement de choses. Du travail, une revanche sur la vie. Une famille, des copains, mon coach, mon club, ma ville. Plein de choses. C'est la victoire de tout le monde. » - Emmanuelle Blanchet, médaille de bronze en kneel.

Emmanuelle Blanchet


« J'ai complètement loupé ma finale. Je ne sais pas trop ce qui s'est passé. J'ai essayé d'avoir les bombes au large. J'aurais dû venir plus près du bord pour les intermédiaires. Je suis très déçu de repartir avec le bronze après avoir fait une super compétition. J'étais bien, bien au niveau mental, bien sur le physique. Mais c'est la compétition, c'est le sport. Je vais devoir digérer. C'est un coup dur. Je ne m'attendais pas à terminer deuxième au classement par équipes car on a fait quelques contre perfs sur la fin de la semaine. Ça remet du bonheur de terminer deuxième mondial pour cette fabuleuse équipe de France dont j'ai eu la chance d'être le capitaine cette année. J'ai essayé de montrer la voie, même si je me plante sur la fin. Tout le monde repart avec sa médaille, c'est beau. J'ai essayé de faire le job de capitaine, de donner des petits conseils, sans m'immiscer dans les stratégies des coachs et des binômes. J'ai vécu pleinement cette longue semaine avec tous les potes. On mérite de faire une belle fête tous ensemble. Ça fait 5 ans que je fais partie de cette équipe. Je vois l'évolution, je vois aussi de nouvelles têtes. Je ne connaissais pas la moitié des surfeurs de cette équipe. Il n'y a que des gens extraordinaires, déterminés à gagner. Ça commence à changer, on comprend l'importance et la chance d'être sélectionnés en équipe de France. Et tout le monde se surpasse quand on vient sur les Mondiaux. On n'a rien lâché. On mérite vraiment de monter sur le podium. » - Philippe Naud, médaille de bronze en stand 2 et capitaine de l'équipe de France.

Philippe Naud


« Une fois encore le titre s'envole. Comment je vais faire (rire)... ? J'ai mal négocié une vague. Je n'étais plus dans le bon tempo. Je n'avais plus la priorité. Après, c'est comme ça. C'est la compétition. Next. Mais ça a été une très belle campagne. On était nombreux dans l'équipe cette fois, c'était génial il y avait une telle émulation. L'an dernier on n'était que deux avec Philippe (Naud). Là, on s'est tous encouragé, supporté. Et puis on repart avec une médaille par équipe. Tout le monde a sa médaille et ça, c'est génial ! » - Eric Dargent, médaille de bronze en stand 3.

Eric Dargent


> Plus d'infos à lire sur le communiqué officiel

Résultat des finales

Visuel 1
1. Elias Ricardo Diel (Brésil) 13.04 pts
2. Thomas Da Silva (France) 11.50 pts
3. Kirk Watson (Australie) 10.16 pts
4. Ben Neumann (Allemagne) 5.24 pts

Sit
1. Fellipe Kizu Lima (Brésil) 16.53 pts
2. Guillaume Colin (France) 11.00 pts
3. Juan Manuel Camacho (Costa Rica) 6.93 pts
4. Doug Hendrikz (Afrique du Sud) 6.13 pts

Kneel
1. Victoria Feige (Canada) 12.17 pts
2. Noemi Alvarez (Chili) 9.00 pts
3. Emmanuelle Blanchet (France) 6.22 pts
4. Audrey Pascual (Espagne) 4.03 pts

Stand 2
1. Rafael Lueders (Brésil) 14.87 pts
2. Jean-Paul Veaudry (Afrique du Sud) 13.70 pts
3. Philippe Naud (France) 6.40 pts
4. Kenjiro Ito (Japon) 4.57 pts

Stand 3
1. Alcino "Pirata" Neto (Brésil) 12.00 pts
2. Dariel Melendez (Costa Rica) 10.67 pts
3. Eric Dargent (France) 10.00 pts
4. Naomichi Katsukura (Japon) 7.53 pts

Valentine Moskoteoc


Classement général des nations 
1. Etats-Unis 10.890 pts ** CHAMPION DU MONDE **
2. France 10.695 pts ** VICE CHAMPION DU MONDE **
3. Espagne 10.448 pts
4. Brésil 10.440 pts
5. Afrique du Sud 7.924 pts

Laurie Phipps


Rappel sur les catégories

Stand 1 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation du membre supérieur ou un handicap congénital ou équivalent, ou une petite taille,
Stand 2 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation au-dessous du genou ou un handicap congénital ou équivalent, ou une différence de longueur de jambe,
Stand 3 (debout) : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une amputation au-dessus du genou ou les deux amputations des membres inférieurs ou un handicap congénital ou équivalent,
Visuel 1 : tout surfeur qui surfe sur une vague en position debout avec une classification IBSA de niveau B1,
Visuel 2 : tout surfeur qui surfe une vague en position debout avec une classification IBSA de niveau B2 et de niveau B3,
Kneel (à genoux) : tout surfeur qui surfe une vague en position agenouillée ou assise sans pagaie avec une amputation au-dessus du genou ou les deux amputations des membres inférieurs ou un équivalent congénital ou une déficience,
Sit (assis) : tout surfeur qui surfe sur une vague en position assise et qui n'a pas besoin d'aide pour pagayer dans une vague et remonter sur la planche en toute sécurité,
Prone 1 (allongé) : tout surfeur qui surfe sur la vague en position couchée et qui n'a pas besoin d'aide pour ramer dans une vague et remonter sur la planche en toute sécurité,
Prone 2 (allongé) : tout surfeur qui surfe sur la vague en position couchée et qui a besoin d'aide pour entrer dans l'eau, pagayer dans une vague et remonter sur la planche en toute sécurité.


                                  
Mots clés : surf, parasurf, mondiaux, competition, pismo, californie, isa, ffsurf | Ce contenu a été lu 1175 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs