Longboard - Roland Lefeuvre, un Français en finale d'un QS 1000 à Bali

"J'essayais d'élaborer une stratégie pour chaque série à venir et je commençais à connaître le surf de mes concurrents."

- @oceansurfreport -
Estemalena

Voici l'histoire de Roland Lefeuvre, un surfeur biarrot local de la Côte des Basques, qui s'est retrouvé en finale d'un Longboard QS pendant ses vacances à Bali. Une histoire surprenante qui ne l'est pas tant que ça, quand on sait à quel point le niveau au line up peut être élevé sur ce spot emblématique du Pays basque, où il n'est pas rare de voir évoluer les frères Delpero, entre autres. 

Le Padrol Longboard Classic, seconde étape de la saison 2023 du Longboard QS de la région Asie, s'est tenu du 3 au 4 juin à Kuta, à Bali, sur le spot de Halfway qui est probablement l'une des plus longues droites de la plage. C'est le tout premier événement LQS jamais organisé en Indonésie. Par le plus grand des hasards, un Biarrot se trouvait dans le coin au moment de l'événement, auquel il a décidé de participer sur un coup de tête. Une décision de dernière minute qui le mènera à la finale. Les conditions étaient très bonnes pendant la majeure partie de la compétition qui s'est déroulée dans des vagues qui n'ont pas excédées le mètre. Pendant les finales, la marée basse a rendu les choses un peu plus compliquées. 

Roland Lefeuvre a atteint la finale de la compétition où il a surfé contre le Philippin Rogelio Jr Esquievel. Si ce dernier a finalement remporté l'épreuve, il fut menacé à un moment donné par le Français qui a obtenu un 6,50 points sur un bon nose riding et brièvement pris l'avantage. À l'issue de la compétition balinaise, nous avons interrogé Roland sur sa belle performance dont la dimension pour le moins inattendue a décuplé le plaisir post événement. 




Une participation inattendue  

Roland Lefeuvre est un excellent surfeur, tant en shortboard qu'en longboard. Ce Biarrot est un local de la Côte des Basques, l'une des plages les plus célèbres de la ville, où il a appris à surfer et où il tient une école aujourd'hui. Roland enseigne le surf et transmet sa passion, mais il le pratique également en compétition. Il a d'ailleurs plusieurs titres à son actif et a terminé champion d'Aquitaine en open à deux reprises. Récemment, il s'est envolé pour Bali avec quatre shortboards, histoire de scorer des vagues à la bonne saison et son voyage a pris une tournure inattendue. Les petites vagues qu'il a trouvées à son arrivée l'ont poussé à louer un longboard, qu'il a trouvé dans un shop de Kuta, dans le but de se familiariser avec le log et de progresser sur les gauches. Mais le surfeur avait également l'intention de s'entraîner pour le LQS européen qui a lieu en Angleterre



Après sept jours de surf sur le Bukit, Roland a décidé de s'inscrire au Padrol Longboard Classic. « Ce qui m'a poussé à prendre cette décision, c'est le fait de devoir payer une assurance WSL d'un montant de 300 euros, pour ne participer qu'à une seule compétition dans l'année, le LQS à Newquay, en Angleterre. Une heure avant de la clôture des inscriptions, me voilà donc inscrit et en waiting list » explique le surfeur. Après avoir prolongé la location de sa planche, Roland a foncé droit sur Kuta en scooter, son longboard dans le rack et a trouvé une chambre dans un surfcamp. « Le lendemain matin, j'ai fait un petit surf sur le spot où le niveau est très élevé et où c'était difficile de prendre de bonnes vagues. L'après-midi je n'ai pas pu surfer parce que je devais aller chercher un ami à l'aéroport » poursuit-il. 

Quand le jour de la compétition est enfin arrivé, l'objectif de Roland était d'arriver aux séries un contre un pour se faire une expérience dans le domaine. « J'ai regardé les séries et j'ai trouvé le niveau très élevé, je me suis donc concentré uniquement sur mon surf et à ce moment-là je n'avais aucune idée des notes que je pouvais obtenir parce que je ne connais pas mon surf à ce niveau-là. J'ai passé difficilement mes deux premières séries en étant deuxième avec des notes moyennes » nous confie le surfeur. 



Le fameux jour de la finale 

Le lendemain se tenaient le jour des phases finales. « Avec mon ami, on est arrivé sur la plage et on a réservé un parasol et deux chaises. Il y avait plusieurs teams autour de nous, des Japonais, des Philippins, des Indonésiens et on se sentait comme deux touristes. À chaque série c'était la même routine, je me levais, je waxais ma planche, je la posais contre une barrière en me demandant ce que je faisais là. Les vagues étaient un peu plus grosses et mon surf se déverrouillait. J'essayais d'élaborer une stratégie pour chaque série à venir et je commençais à connaître le surf de mes concurrents. Série après série, quand je sortais de l'eau, je me sentais gêné d'éliminer mes concurrents, je me suis excusé plusieurs fois en fin de série en leur serrant la main. Ils m'ont tous félicité et m'ont encouragé à continuer, ils étaient contents de participer et d'avoir de nouveaux concurrents. Même si je prenais cet exercice comme un entraînement, j'adore la compétition et je ne voulais pas perdre. Au fil des séries, je commençais même à avoir des fans sur la plage qui, après ma première interview, sont venus me voir pour me demander si c'était vraiment une planche de location et si j'étais vraiment en vacances. Mon loueur de planche est d'ailleurs venu me voir pour me dire bonjour et il m'a encouragé pendant mes séries. Willo était là pendant toute la durée de la compétition et m'a permis d'évacuer mon stress en me donnant de bons conseils ainsi que les meilleures options sur le spot. Un vrai travail d'équipe ! » raconte Roland. 



Le champion d'Aquitaine a terminé deuxième de la compétition de longboard balinaise. À l'heure actuelle cette seconde place n'est autre que sa première finale sur le circuit LQS ainsi que sa meilleure performance en longboard. « J'ai fait beaucoup de rencontres incroyables et l'ambiance était dingue. Je suis très heureux et je ne me rend pas encore vraiment compte de me prestation, tout est si nouveau ! » conclut le Biarrot.          

 
Mots clés : roland lefeuvre, biarritz, bali, longboard qs, bali, kuta, wsl | Ce contenu a été lu 5896 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs