Région - Portfolio : coup de poker sur la Côte sauvage en Charente-Maritime

"L'une des plus belles "Côte" que j'ai vue ces dernières années", Charly Quivront.

- @oceansurfreport -

Pourquoi un coup de poker ? Parce que les astres, tout simplement, se sont alignés cette semaine sur la Côte sauvage de la Charente-Maritime. "C'était une semaine de folie, avec des conditions parfaites pour ici", nous raconte le photographe royannais Xavier Renaudin, qui a passé de longues journées derrière l'objectif afin de figer cette beauté rare et éphémère.

Pendant les deux mois de confinement, les bonnes conditions et les jolies sessions se sont enchaînées le long de cette portion de littoral, au grand dam des surfeurs locaux. Alors ce déconfinement était attendu avec impatience, malgré l'arrivée de la saison estivale et le déclin des swells. Et comme si la magie avait décidé d'opérer, pour rendre à César ce qui est à César, une houle consistante creusée par un vent d'est et magnifiée par des bancs de sable parfaitement en place est venue animer cette vaste plage longue d'une vingtaine de kilomètres, en début de semaine.

On considère ce bout de littoral comme un prolongement de la côte landaise, au-delà de l'estuaire de la Gironde. Pour le coup, les vagues aussi prenaient des airs de Landes.


Charly Quivront : "L'une des plus belles "Côte" que j'ai vue ces dernières années"

"La veille de cette session, j'étais à Seignosse, chez moi. Le soir, le vent était annoncé onshore dans les Landes quand il devait être offshore en Charente, j'ai regardé les prévisions et ça j'ai vu que là-bas, ça pouvait potentiellement être le jour de l'année. Mais je n'avais personne pour m'accompagner, alors je ne suis pas parti tout de suite. Le lendemain matin, j'ai vu quelques reports photos et c'était le meilleur créneau. Mais sur un coup de tête et avec un pote de Capbreton, Paul Bayle, on a quand même décidé de partir pour Royan.

On a surfé toute l'après-midi et il y avait de jolis barrels. Sur le remontant, ça a pris un peu de taille et les vagues étaient vraiment bonnes. Pour moi, c'est l'une des plus belles "Côte" que j'ai vue ces dernières années !

La motivation est venue avec ce déconfinement et après cette longue période sans surf. Aujourd'hui, à chaque opportunité de surfer des bonnes vagues, on se donne la peine de chercher le bon endroit. Et pour le coup, j'ai tout donné pour essayer de rattraper le retard après deux mois sans pouvoir aller à l'eau. C'était un coup de tête, mais j'étais vraiment content de scorer la Côte Sauvage et aux côtés de ceux avec qui j'ai appris à surfer quand j'étais jeune. J'ai bien fait de faire l'aller-retour !"

Portfolio par Xavier Renaudin - Royan Glisse

Alex Tavé

Vierge

Également vierge

Toujours vierge

Toujours vierge

Tom Bellevergue

Unknow

"Beno"


Charly Quivront

Alexandre Ganivet

Johan Delhumeau

Karim Leveque

Benoît Naulin.

Tim Constant.

Tim Constant.

Tom Bellevergue.

 Photos par ©Xavier Renaudin/Royan Glisse - Instagram : @royan_glisse - Facebook : Royan Glisse         
Mots clés : royan, côte sauvage, charente-maritime, xavier renaudin, charly quivront | Ce contenu a été lu 15678 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
Est-ce officiellement le début d'une longue période de flat ?
Surf | Le 19/07/2020
Quand le chat n'est pas là, les souris dansent.
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
La première rentrée de swell depuis le déconfinement ?