Surf - Mais où se trouve la vague de Mick Fanning ?

Les surfeurs en ébullition

Laetitia - @oceansurfreport - mercredi 15 février 2017 à 15h29

En ce début de semaine, la vidéo de Mick Fanning sur un secret spot a mis internet en ébullition : une nouvelle vague aurait été découverte quelques mois plus tôt, une droite longue de près de 2 km. Il n’en fallait pas plus pour provoquer un vrai branle-bas de combat : dans les prochains mois on peut avoir la certitude qu’elle viendra se figer sur papier glacé, bien placée dans les kiosques, alors que sur le web on continuera de s’emballer. La vidéo totalise déjà 180 000 vues en un peu plus de 24h. 

Un emballement médiatique et populaire plutôt classique à l’heure où internet amplifie et désacralise à la fois toute découverte. La dernière en date remonte déjà à une décennie. En 2007 c’était la vague de Skeleton Bay en Namibie qui faisait son apparition sur nos écrans. Aujourd’hui le Serpent, ‘The Snake’ cristallise l’envie d’aventure des surfeurs en herbe ou confirmés du monde entier.

Combien de temps ce spot parviendra-t-il à rester secret ? Des dizaines et des dizaines d’internautes s’amusent aujourd’hui à deviner la localisation de cette vague. Quand certains penchent pour le Sri Lanka, l’Inde ou encore les Caraïbes, la majorité des adeptes de Google Earth et autres logiciels de traque s’accordent à la placer en Afrique : Mauritanie, Ghana, Mozambique… Les paris sont ouverts. On compare déjà les images aux précédents trips de Jordy Smith ou Kepa Acero dans le secteur, on juge la température de l’eau au boardshort de Mick Fanning voire à la ‘façon dont il réagit au contact de l’eau alors qu’il y a du vent’ (!), on détermine l’endroit où se lève le soleil… 

Quand on aura enfin réussi à lever le mystère sur cette vague quelques curieux ou vrais aventuriers se paieront peut-être le luxe d’y surfer, mais la majorité sera dissuadée par son éloignement, par les moyens financiers qu’il faudra posséder pour y parvenir, ou encore par le manque de consistance cruelle. Il faudra tomber au bon moment au bon endroit. 

Taylor Paul, ancien rédacteur en chef de Surfing Magazing, résumait très bien la situation en janvier dernier avec un brin d'optimisme : « Peut-être y a-t-il encore de l’espoir ? Il existe sûrement encore des vagues de qualité complètement inconnues autour du globe. Bien sûr les plus accessibles ont déjà été découvertes dans les années 70, 80 et 90 et les rares qui restaient ont été dévoilées avec Google Earth. Mais il n’y a aucun moyen qu’on ait déjà tout trouvé ».  

Mots clés : mick fanning, the snake, droite parfaite, secret spot | Ce contenu a été lu 10846 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 08/08/2017
L'australien souhaite mettre un terme à sa carrière pro
Surf | Le 11/07/2017
Les mêmes sensations qu'une vraie vague
Jeu Concours
WETTY
4 paires de chaussons à gagner !