Surf - Belle session à Teahupo'o cette semaine

Et une mésaventure heureusement sans conséquences pour Justine Dupont sur une vague en tow-in.

- @oceansurfreport -

Il y a eu les grosses journées du 12 et 13 août, cette houle folle où tout les yeux de la planète surf se sont tournés vers la Polynésie Française, vers la presqu'île de Tahiti, au bout de la route. Et puis la collectivité d'outre-mer est entrée en confinement, et les nouvelles se sont faites plus discrètes, plus intimes. Alors que la saison des vagues touche à sa fin à Teahupo'o, une (dernière ?) belle houle est venue saluer le spot polynésien cette semaine, les 5 et 6 octobre. 

Issue d'une série de dépressions advenues dans le Sud-Ouest du Pacifique, et poussée par une tempête partie vers l'est, la houle avait une puissance suffisante pour éveiller le monstre d'eau bleu, et avec lui les passionnés de sensations fortes. Le swell a commencé à pousser mardi soir, pour se révéler dès mercredi matin. Au pic pour l'occasion, nombre de locaux : surfeurs, photographes et habitués de la passe ont répondu présents, à l'image de la surfeuse Vaimiti Teiefitu ou de Tikanui Smith, qui a couvert la journée en live pour Surfline



Déjà sur place en août, Justine Dupont était toujours dans le coin et a pu alterner entre vagues en tow et à la rame, comme beaucoup des rideurs ce jour-là. "Les conditions étaient vraiment cool, avec des vagues solides à la rame et des tow sets qui passaient fréquemment. Mon but était de prendre de l'expérience à la rame et réussir à faire un joli tube. Après quelques wipeouts et une bonne vague intermédiaire j'ai fait une petite pause. Les locaux chargeaient à la rame et en tow, c'était vraiment inspirant" raconte t-elle ensuite sur ses réseaux sociaux.

La surfeuse a été surprise sur l'une de ses vagues en tow-in, tractée par Vetea David après son break : un bodyboardeur qui ne l'avait pas vue sur la vague s'est lancé sur la même vague qu'elle. "J'ai hésité à aller tout droit ou sauter de ma planche et finalement je me suis dis que je pouvais peut-être l'éviter. Il a touché mon bras et c'est passé pour moi. Le principal est que ni l'un ni l'autre ne soit blessé." rassure t-elle sur Instagram.

"Ça fait parti du surf et il n'y a pas de soucis" conclut-elle au sujet de la mésaventure, documentée en vidéo. Kirahu Thibaud (le bodyboardeur embarqué dans la puissance de la lèvre) se rappellera sûrement de cette rencontre dans le barrel ! 


 
      
Mots clés : teahupo'o, teahupoo, vaimiti teiefitu, tikanui smith, tahiti, polynésie française, vetea david | Ce contenu a été lu 4612 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/10/2021
Sa renommée internationale de vague de rêve, elle ne l'a sûrement pas volée.
Surf | Le 24/09/2021
"C'était quatre jours épiques de surf avec rien en dessous de trois mètres. Teahupo'o a certainement montré les dents".
Pédagogie Météo | Le 28/08/202...
Une question subsiste : comment se forme-t-il ? Décryptage.
Jeu Concours
Quiksilver
Remportez une combinaison 4/3mm et deux autres pièces de la nouvelle capsule Mongrel Tongue