Voyages - La destination du mois : les Philippines

Les sept milles îles qui le constitue sont un terrain d'exploration au potentiel quasiment infini.

- @oceansurfreport -

L'archipel des Philippines fait figure de destination surf à part entière. Situé à l'ouest de l'Océan pacifique, les sept milles îles qui le constitue sont un terrain d'exploration au potentiel quasiment infini. L'ensemble de la zone est propice à la formation de typhons et favorable à l'activité cyclonique, et donc de houle. Dans son ouvrage "Dix ans autour du monde", le collectif de surfeurs-aventuriers Surf Explore détache deux tendances de swells : "de novembre à mai, la houle est régulière mais le vent est défavorable pour la côte est. Le reste de l'année, le vent est favorable mais la mer est souvent plate."

Malgré ces phénomènes de houle capricieux, l'archipel des Philippines est un territoire de richesses naturelles, ethniques et aux multiples influences culturelles. Un endroit paradisiaque en somme, si l'on omet les troubles politiques et les risques terroristes présents sur la majeure partie du pays, incitant le ministère des Affaires étrangères a placé certaines zones en vigilance renforcée. Renseignez-vous bien sur leur plateforme avant de vous lancer à l'aventure dans des contrées reculées, l'atmosphère des stations balnéaires et de l'intérieur de terres étant nettement plus calme.

Infos pratiques

Capitale : Manille.
Durée de vol : Compter  en moyenne 17h45 de vol avec escale pour Manille.
Fuseau horaire : + 6h l'été, + 7h l'hiver.
Visa obligatoire : Visa touristique au-delà de 30 jours.
Vaccins obligatoires : Aucun.  Il est toutefois conseillé d'être vacciné contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, ainsi que l'hépatite B.
Monnaie : Le peso philippin (1 peso = 0,018 Euro).
Langue : il existe plus de 90 dialectes, mais l'anglais est largement parlé.

Quel budget ?

La monnaie est le dollar peso philippin. À ce jour, 1€ est égal à 57 PHP. Le paiement par carte est devenu courant dans les hôtels, commerces et restaurants des grandes villes mais reste très rare en petite boutique et dans les campagnes, gardez de l'espèce. Le guide du routard conseille de "toujours garder votre carte sous les yeux et là aussi refuser l'option payer dans sa devise si le terminal vous le propose".

Le coût de la vie estimé à 50 % inférieur à celui de la France. À titre d'exemple, une nuit dans un hôtel bon marché coûtera en moyenne entre 10€ à 20€ et la note d'un repas léger dans un café s'élèvera à 3€.

Le change se fait essentiellement dans les banques et les bureaux de change.

Quel moyens de transport ?

Le bateau est bien entendu un transport majeur aux Philippines. Des compagnies maritimes relient régulièrement Manille aux ports principaux et des ferries font la navette entre les îles principales et les îles mineures. Pour ce qui est du réseau routier, il est en mauvais état et embouteillé. Pour pouvoir louer une voiture, mieux vaut avoir un permis international. Les réseaux de transports sont relatifs à chaque île : pour plus de détails, rendez-vous sur le site du guide du routard.

Où se loger ?

Question logement, le principe est le même que pour les transports : chaque île possède ses spécificités. À Cebu par exemples, de nombreuses infrastructures hôtelières ont été installé. De leurs côtés, Palawan et Boracay proposent des formules allant du cottage ou de la pension familiale à l'hôtel de luxe en passant par les appartements.

À noter que le camping n'est pas réglementé aux Philippines, il faut néanmoins faire attention à l'endroit où vous installer votre camp et veiller à demander la permission aux locaux. Le logement chez l'habitant peut également être une option. Et les hôtels, classés par standing se présentent comme la solution la plus évidente avec les cottages ou les bungalows ainsi que les resorts.

Formalités administratives

Le permis de conduire français doit être accompagné du permis international.

Où surfer ?

Tout le monde y trouvera son compte. L'étendue de l'archipel philippin recèle de nombreux spots bien différents les uns des autres, s'adressant ainsi à tout types de surfeurs : selon le type de vague, le sens de déferlement, le fond marin et l'orientation de la plage.

Cloud 9

Cloud 9.
Situé sur l'île de Siargao, Cloud 9 est le spot le plus connu des Philippines. C'est un reef-break assez exigeant qui forme un joli tube lorsqu'il y a de la houle. Et au-delà, l'île de Siargo offre également un dépaysement total qui mérite d'être découvert.

Sabang Beach

Sabang Beach.
Sabang Beach est un beach-break beaucoup plus accessible pour les novices. La plage est située à Baler, une ville située dans la province d'Aurora, au Nord-ouest des Philippines, à 6/10h de bus de Manille.

San Juan

Cette ville compte environ 35 000 habitants et se situe au cœur de la province de La Union, au Nord-est de Manille. 9h de bus séparent la capitale de ce spot relativement couru prisé des surfeurs locaux et internationaux. Au niveau de ses caractéristiques, le spot est praticable pour tous niveaux, avec son fond de sable et ses vagues accessibles.

Que faire à côté ?

Au vu de la richesse aquatique, la plongée figure forcément comme un incontournable. À privilégier : les spots de Palawan, Cebu, Bohol et Mindoro. Autres activités : le trekking et l'escalade peuvent aussi s'avérer intéressant lorsque c'est flat, notamment sur les îles de Luzon, Mindanao et Negros.

>> Pour approfondir :

France Diplomatie // Guide du routard.

 

           
Mots clés : philippines, surf trip, siargao, pacifique, destination | Ce contenu a été lu 3888 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs