XXL - Quand Nazaré entre dans l'hiver

La saison a commencé vendredi 29 octobre, et c'était plus gros que ce que les surfeurs présents attendaient.

- @oceansurfreport -
© WSL

Quand l'hiver arrive à Nazaré... 

Cet hiver, certains spots vont faire parler d'eux plus que d'autres. Et pas des moindres. La saison du surf de grosses vagues a officiellement été lancée en divers endroits du monde, dont Nazaré au Portugal. Les réseaux sociaux et les médias surf comme le nôtre ne vont pas tarder (et ils ont déjà commencé) à être saturés de vidéos et de photos de surf de gros.

Le spot portugais est désormais habitué à voir les regards du monde entier se tourner vers lui les jours de très grosses houles. Quand les cartes virent au rouge on peut être sûr de retrouver les meilleurs surfeurs de gros de la planète au petit matin dans le petit port de la ville.



Cartouches d'oxygène fixées dans les gilets, guns waxés, jet skis prêts à foncer, tout le monde s'active avant même que le soleil ne se lève. L'ambiance est électrique. Mais pour réellement prendre la mesure de ce qu'est réellement Nazaré, il faut grimper sur un jet et se faufiler entre les monstres d'eau qui apparaissent sur ces journées si particulières.

En cette fin de mois d'octobre, les plus gros chargeurs de la planète ont commencé à converger vers Nazaré, et se tiennent prêts à affronter les grosses houles hivernales qui réveillent le spot de Praia do Norte à cette période de l'année. Période qui débute généralement en octobre et qui s'étire jusqu'en avril

Justine Dupont, Lucas Chianca, Benjamin Sanchis, Maya Gabeira ou encore Othmane Choufani sont de grands habitués du spot et la plupart d'entre eux est déjà sur place. Ils se tiennent prêts à affronter les grosses houles hivernales qui ne devraient pas tarder à pointer le bout de leur nez.


La saison a d'ailleurs déjà commencé, vendredi 29 octobre, et c'était plus gros que ce que les surfeurs présents attendaient selon Justine Dupont. Ce n'est sûrement pas le swell de l'hiver, mais ce fût un bon entraînement pour se remettre en jambes. Nic Von Rupp, Tony Laureano, Maya Gabeira, Pedro Scooby, Lucas Chumbo étaient d'ailleurs de la partie.

Italo Ferreira était aussi au line-up ! La présence du champion olympique en a étonné plus d'un, mais il semble s'être lancé un nouveau défi qu'il a plutôt bien relevé.


Un peu d'histoire

C'est à la fin des années 1960 que des Américains surfent pour la première fois à Nazaré, sur le spot de Praia do Sul. Au cours des décennies suivantes, Nazaré fait surtout le bonheur des bodyboardeurs. Il faut attendre les années 2000 pour que le spot de Praia do Norte devienne populaire auprès des surfeurs. C'est Garrett McNamara qui est le premier à s'intéresser à la vague. Il ne le sait pas encore, mais il s'apprête à poser les yeux sur les plus grosses vagues qu'il ait jamais vues. L'Hawaiien est pourtant un grand habitué de Mavericks et de Jaws.

Un an après avoir découvert Nazaré, Garrett s'élancera sur une vague de 24 mètres de haut. Ce record marque le début d'une longue histoire, celle du surf de gros à Nazaré, qui continue de s'écrire au fil des hivers, sur des vagues qui peuvent atteindre jusqu'à trente mètres de hauteur. 



Alors que la plupart des vagues géantes se forment sur du récif, celles de Nazaré déferlent sur du sable. Il n'y a pas de point de rupture permettant aux vagues de se former régulièrement en un endroit. Les bancs de sables bougent et les pics peuvent se former un peu partout. La formation de ces vagues sur la plage de Praia do Norte s'explique par un vent très fort qui souffle sur les côtes portugaises, et par l'arrivée de la houle qui vient de très loin. Elle traverse la façade Atlantique avant de frapper le spot.

Il faut également aller chercher dans les profondeurs de Nazaré pour comprendre ce phénomène maritime. Un canyon de 170 kilomètres de long crée une faille immense au fond de l'eau, que les spécialistes comparent à une immense vallée sous-marine. Sa profondeur peut atteindre jusqu'à cinq kilomètres au large contre cinquante mètres au bord. Quand la houle arrive, elle s'engouffre dans cette faille avant de remonter à la surface avec une énergie folle. Le canyon prend fin juste devant le phare de Nazaré. 

Le spot a largement contribué à l'essor du surf de gros, qui ne cesse de faire de nouveaux adeptes au fil des années. Ils sont de plus en plus nombreux à y établir leurs quartiers d'hivers pour être sûrs de ne louper aucune houle, comme l'a fait le binôme Dupont-David. 

L'année dernière à la même période, Praia do Norte était secoué par la tempête Epsilon qui a rendu la fin du mois d'octobre 2020 historique à Nazaré. Elle est considérée comme l'un des plus gros swells de la décennie. Nic Von Rupp, Justine Dupont, Kai Lenny, Italo Ferreira, Lucas Chianca, Pedro Scooby, Carlos Burle y étaient présents. 

Par Ondine Wislez Pons
Image à la une : © WSL


           
Mots clés : nazaré, portugal, praia do norte, surf de gros, hiver, othmane choufani | Ce contenu a été lu 7229 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
XXL | Le 02/12/2021
Ce 18 novembre 2021 fait partie de ces sessions parfaites qui marquent le surf.
Surf | Le 23/11/2021
"C'est vraiment l'une des vagues les plus dangereuses au monde. Quelle journée !"
XXL | Le 22/11/2021
Le 18 novembre dernier, une belle démonstration s'est faite sur le spot de Praia do Norte.