Contests - Flashback Tahiti Pro : Andy Irons et le shotgun claim

À une semaine du lancement du Tahiti Pro Teahupo'o, remémorerons-nous ces quelques secondes qui ont marqué l'histoire.

- @oceansurfreport -

"Je pense que le claim le plus marquant de Teahupoo est celui d'Andy." John John Florence est catégorique lorsqu'il s'agit d'évoquer l'histoire de ce barrel dompté par Andy Irons pendant le Round 3 du Billabong Pro Teahupoo 2006 (2:26 sur la vidéo). Dos à la vague, en déséquilibre presque total, la paroi servant d'appui, l'Hawaïen s'extirpe d'une longue déferlante quasi circulaire par une infime porte, expulsé à toute vitesse par le souffle rugissant du monstre tahitien. Dans la seconde qui suit, le triple champion du monde fixe son adversaire direct dans le blanc des yeux, l'Australien Dean Morrison, alors innocemment assis sur sa planche dans le chenal. Il recharge un fusil à pompe imaginaire, pointe le canon en direction de "Dingo" et fait mine de le cribler de balle. Bang.

Les claims d'Andy étaient réputés pour leur éloquence, leur caractère singulier et légèrement provocateur. Cette vague - la trajectoire instinctive et cette manière unique d'attraper le rail pour garder l'équilibre - ne parviendra pas à convaincre les juges. AI n'obtiendra pas le score nécessaire pour prendre la tête de la série et s'inclinera. Et on peut même supposer que son attitude lui a été préjudiciable.

Mais qu'importe, Andy Irons osait tout, c'est à ça qu'on le reconnaissait.

 
Mots clés : andy irons, shotgun claim, teahupoo, 2006, dean morrison | Ce contenu a été lu 8098 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 04/11/2019
Chaque 2 novembre est l'occasion pour les surfeurs et les photographes qui l'ont côtoyé de lui rendre hommage.
Interview | Le 16/10/2019
Le photographe australien commente sa photo iconique du "Chevalier Noir".
WCT | Le 18/09/2019
Récit d'une finale d'anthologie, opposant les deux frères Irons sur le spot de la Nord en 2004.