Interview - Derrière l'objectif de Peter "Joli" Wilson : Andy Irons à Teahupo'o, 2005

Le photographe australien commente sa photo iconique du "Chevalier Noir".

- @oceansurfreport -

Derrière ses lunettes de vue, des yeux qui ont tout vu. La session historique de Cloudbreak en avril 2018, il y était. John John sagement assis devant Pipeline à l'âge 14 ans, il l'a vu. Le style immuable d'Andy Irons à Teahupo'o, il en a été le précieux témoin. Quand Raimana était à deux doigts de se faire écraser par un jet-ski lors d'une session en tow-in à Chope's, il a figé l'instant.

Fort de ses 47 ans de carrière, Peter "Joli" Wilson peut légitiment arborer le statut de monstre sacré dans le domaine de la photo de surf. À l'occasion du Quiksilver Pro France à Hossegor, nous sommes allés à sa rencontre pour revenir sur sept images iconiques. Cette semaine : la photo iconique d'Andy Irons à Teahupo'o en 2005.

Peter "Joli" Wilson.
Andy Irons - Teahupoo - 2005

"Je pense que les personnes qui ont appris à surfer à Hawaï sont capables de surfer n'importe quel spot de la planète. Cela signifie que tu grandis avec des vagues très puissantes et les Hawaïens parviennent ainsi à développer un style très relax peu importe la taille. Ce swell-là, je le classe comme l'un des plus beaux que j'ai vu à 'Chopes'. C'était le 3 mai 2005, juste avant le lancement du Billabong Pro, et tous les surfeurs du Tour étaient là.

Pour moi, cette photo symbolise à elle seule l'homme qu'était Andy, avec sa posture décontractée dans une vague aussi solide que l'est Teahupo'o. Beaucoup de photographes l'ont eu ce shot, et pour moi ça reste la photo iconique d'Andy. Les contrastes, la taille de la vague, son placement et surtout son langage corporel... Il y a tout." 

Mots clés : peter wilson, peter joli wilson, andy irons, teahupoo, tahiti | Ce contenu a été lu 3923 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 31/10/2019
"On me demande souvent si je me rappelle du son de la vague, mais je ne m'en souviens pas. Visuellement en revanche, c'était dingue."
Surf | Le 04/11/2019
Chaque 2 novembre est l'occasion pour les surfeurs et les photographes qui l'ont côtoyé de lui rendre hommage.
WCT | Le 18/09/2019
Récit d'une finale d'anthologie, opposant les deux frères Irons sur le spot de la Nord en 2004.