Matos - Kepa Acero, à chaque planche son histoire

En attendant de les voir exposées dans un musée.

- @oceansurfreport -

Avec la rubrique Surf-Report Matos 2019 retrouvez des articles dédiés au matériel, à l'équipement des surfeurs et au travail des shapers.

Chaque planche utilisée par Kepa Acero pourrait faire l'objet d'un livre. Et les belles histoires qui retracent l'existence de chaque modèle qui compose son quiver pourrait légitimement figurer parmi un recueil de récits.

La semaine dernière, le free-surfeur basque est allé rendre visite à son shaper de longue date, Axel Lorentz (Pukas), afin de troquer ses anciennes boards avec les derniers modèles de l'homme qui fabrique des planches depuis 2012 pour l'enseigne née dans le Pays Basque. De nouvelles planches qui partiront à la découverte du monde, de la 5'5 à la 7'0.

Kepa et Axel.
"Ça me rend toujours triste de rendre mes planches, car chacune d'entre-elles a une histoire à raconter". Dans cette vidéo, Kepa sort les anciens modèles de son coffre, et retrace chacune de leurs aventures. Il y a cette planche shapée par Taz, qui a servi à Iker Fuentes lors d'une expédition à Mundaka alors qu'il n'avait aucune planche à disposition. Ce modèle, "Sixtininner" qu'il a emmené en Indonésie, et qui s'est glissé des dizaines de fois dans des barrels turquoises de l'océan Indien. Celle qui a été volée dans sa voiture, puis retrouvée sur Cash Converter. Et celle qui a vu les terres africaines lors d'un trip qui, comme à chacune de ses expéditions, incarnait une dimension qui dépassait les frontières du surf.

>> Réalisation : Eva Diez   

Mots clés : kepa acero, eva dies, mundaka, pukas, axel lorentz | Ce contenu a été lu 3030 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 10/09/2019
Un voyage qui, comme à chacune de ses expéditions, incarne une dimension qui dépasse les frontières du surf.
Jeu Concours
VUARNET
Trois paires de lunettes Vuarnet à gagner !