Surf - ''Sound Waves'' : Le Tahiti Pro à travers les yeux de Michel Bourez

Dans les coulisses d'un des events les plus mémorables de l'année 2019.

- @oceansurfreport -

Nous sommes en août 2019. Le World Tour pose ses valises - et ses boardbags - en Polynésie, pour une des étapes les plus envoûtantes du circuit. Les massifs rouleaux turquoises se fracassent sur le reef et la puissance de Teahupo'o se rappelle à nous bruyamment. Impossible d'oublier les vagues du Tahiti Pro Teahupo'o 2019, cette houle rlongue responsable des conditions de rêve qui méritaient humblement leur retour en images avec la star locale Michel Bourez

C'était une étape importante pour le seul Tahitien du Tour, qui se devait de porter haut le drapeau blanc et rouge de la Polynésie Française. Entre wipeout et barrel à 9,43pts, le Français a fait le show. Bien-sûr "sans pression", précise-t-il. À la Tahitienne ! 

Pour l'encourager, des jeunes locaux en "sortie scolaire" et les grom's de l'école de surf de Papara au line-up. Ambiance "support the local". Hors compétition, on profite des Îles du vent pour une session foil avec Seabass, ou on regarde la compet' avec Toledo. Et il faut avouer que ça fait du bien de voir les pros enlever leur lycra.

Seule ombre au tableau, Michel n'a plus de sponsor principal. En janvier, les stickers Hurley se décollaient des planches de la plupart des riders du team et le Tahitien n'y a pas échappé. Comme de nombreux athlètes de renom : John John Florence, Carissa Moore, Rob Machado qui, eux aussi, disaient au revoir à la marque au H.

Mais on rappelle que Michel sort d'une très belle saison 2019, avec une 13e place mondiale et un billet pour les J.O de Tokyo. De quoi attaquer 2020 avec le sourire !

>> Réalisation : World Surf League                 
Mots clés : michel bourez, tahiti pro, teahupoo, local | Ce contenu a été lu 4475 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs